Toute notre actualité


Actualité Edilivre


29 juillet 2013
Posté par
Flora

L’auteur de la semaine : Fabre d’Eglantine

Cette semaine nous vous proposons de découvrir l’auteur de la semaine : Fabre d’Eglantine.

Né le 28 juillet 1750, Philippe Fabre est le fils d’un marchand de drapier de Carcassonne, et connu en tant qu’acteur, dramaturge, poète et homme politique français. Lors des jeux Floraux de Toulouse, il gagne une églantine en or qu’il accroche à son nom, et devient ainsi Fabre d’Eglantine.

Etude de la nature fait partie de ses premiers essais poétiques en 1783. On retiendra également la célèbre Il pleut, il pleut bergère, tirée d’une de ses opérettes.

Au cours d’un séjour à Lyon, l’écrivain se lie avec Collot d’Herbois, mais il ne participe pas à l’agitation pré-révolutionnaire. Il quitte Toulouse pour venir s’installer à Paris en 1787, et connait un certain succès en tant qu’auteur-comédien, avec Augusta, tragédie qui raconte l’histoire du chevalier de la Barre. Auteur engagé et partisan des idées politiques nouvelles, il reprend également certaines pièces de Molière.

Il entre au club des Cordeliers, qui deviendra le club des Jacobins, et se lie avec Danton et Camille Desmoulins. En 1792, il devient le secrétaire de Danton qui est alors ministre de la justice, et publie un journal du nom de Compte rendu au peuple souverain, avant de devenir membre de la Commune insurrectionnelle et député montagnard à la Convention. Favorable aux massacres de Septembre, il tente même de les exporter en Province.

En 1793, il fait adopter par l’Assemblée le calendrier républicain conçu par Gilbert Romme, et lui donne les noms de mois et de jours. Après la chute de Gironde, il fait partie de la faction des Indulgents, et rien ne va plus pour lui. Il est accusé d’avoir proposé une somme de 3 millions au ministère de la marine en 1790, afin que ce dernier pousse les Jacobins à se montrer favorables à la monarchie.

Le 18 mars 1794, il est arrêté et accusé cette fois d’avoir falsifié un décret relatif à la liquidation de la Compagnie des Indes. Le 5 avril 1794, il est guillotiné.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre