L’auteur à succès du mois : Josina Godelet

Nous avons le plaisir de vous présenter "L'auteur à succès du mois", Josina Godelet et son ouvrage Journal de bord d'une détenue qui s'est vendu à plus de 350 exemplaires en 2014. Auteur_a_succes_du_mois_Josina_Godelet_Edilivre Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ? "Journal de bord d’une détenue"' est ma première publication. Quand et comment vous êtes-vous mis à l’écriture ? Pourquoi avez-vous écrit ce livre ? Je me suis mise à l'écriture de ce livre dans ma cellule le jour où j'ai reçu par la surveillante un bloc-notes et un stylo. À ce moment-là, j'avais besoin de coucher sur le papier mes émotions les plus profondes : le mal-être en moi, mes joies, mes peines... Surtout, je ressentais le besoin de faire découvrir aux gens extérieurs ce que l'on vit quotidiennement lorsque nous sommes incarcérés. Mon manuscrit est donc comme un journal de bord de mon incarcération puisque j’y raconte les injustices subies, les amitiés naissantes et la proximité avec les détenues jugées pour de grosses peines. Pour quelles raisons avez-vous décidé de publier votre témoignage ? La publication de cet ouvrage m’a apporté une grande satisfaction. J'ai été heureuse d'être enfin reconnue en tant qu'auteur et non plus comme "détenue". En osant parler de ce sujet, j'ai su faire de mon inconvénient, un avantage. Publier ce que j'avais écrit revenait pour moi à estimer que j'avais un talent d'écrivain. Je suis donc passée de l'ombre à la lumière dans les deux sens du terme. Je voulais faire vivre et ressentir à mes lecteurs l’intérieur de mon donjon. Désormais, je pense que c’est chose faite. Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ? J'ai connu Edilivre en effectuant des recherches sur Internet. Je voulais être publiée le plus rapidement possible afin de livrer mon journal à tous ceux qui me soutenaient sur ma page Facebook. Edilivre m’a permis d’être publiée sans a priori, ni préjugés. Son équipe a toujours su être à mon écoute. Je leur dois donc beaucoup. Pourquoi avoir choisi le service "d’aide à l’écriture" et qu’est-ce qu’il a apporté à votre livre ? J'ai opté pour le service "d’aide à l’écriture" pour être sûre que mes lecteurs comprennent ce que j’ai écrit et que mon message soit bien transmis. Pourquoi avoir choisi le service de création d’une "couverture personnalisée" et qu’est-ce qu’il a apporté à votre livre ? J’ai opté pour une couverture personnalisée pour avoir un plus gros impact sur les lecteurs. Grâce à cette couverture, on sait tout de suite de quoi mon ouvrage traite et surtout de l'endroit d'où je viens. Vous avez bénéficié de plusieurs mises en avant dans les médias (Metro News, Grand Lille TV, Radio Lez'art et le Huffington Post). Comment avez-vous fait et quels ont été les impacts de ces mises en avant ? C'est assez rare qu'une personne ose parler de son incarcération. Du coup, j'ai été repérée par les journaux locaux très facilement. De plus, un ami blogueur a fait un article sur mon parcours et mon livre. Puis, il l’a diffusé sur Facebook. Beaucoup de personnes l’ont lu. Sur cet article, il y avait un lien pour acheter mon livre, cela a donc eu un effet boule de neige. Les journaux locaux (Nord éclair, La Voix du Nord) l'ont eux aussi relayé. Puis, j'ai ouvert une page sur Facebook où j'ai continué à écrire des textes et une journaliste l’a aimé. Elle a eu un coup de cœur pour mes textes et a donc décidé de les publier dans le "Huffington Post", même Anne Sinclair aime mes textes. Pas plus tard que ce matin, j'ai écrit un nouveau texte et il a été publié sur leur site. Pour la radio, une dame a adoré mon livre, elle l'a donc lu à haute voix sur la Radio Lez’art. Pourquoi avoir participé au Festival du Livre du Bois-L’Evêque et qu’est-ce que cela vous a apporté ? Pensez-vous participer à d’autres salons et pour quelles raisons ? J’ai participé au Festival du livre du Bois-L'évêque le 15 juin 2014. Cet événement m'a permis de rencontrer d'autres auteurs, de sympathiser, d'échanger nos livres et de dédicacer les miens. Ce salon fut un joli petit succès d'ailleurs, un beau moment d'échanges et de partages. Je compte participer au salon du livre de Paris le 22 mars prochain car pour moi Paris est la ville lumière et c'est un honneur d'y assister. Où et comment votre livre s’est-il le mieux vendu et dans quel format (papier ou numérique) ? Comment l’expliquez-vous et qu’avez-vous fait en particulier ? Mon livre s’est le mieux vendu sur le site d’Edilivre, sur Amazon, sur la Fnac et également auprès des libraires. Mon ouvrage s’est majoritairement vendu au format papier. Concernant les librairies, j’ai organisé des séances de dédicaces. Tout d’abord afin de les mettre en place, je me suis rendue dans un Leclerc de ma région, à l'espace Librairie et j'ai osé présenter mon livre à la responsable. La dame bienveillante a choisi de prendre le temps de le lire et de me dire ce qu'elle en pensait. Quelques jours après, le cœur serré, j'ai téléphoné et elle m'a dit l'avoir apprécié. Suite à cela, l’espace culturel a commandé une quinzaine d’exemplaires de mon livre. Je les ai tous vendu lors d’une séance de signatures dans cette librairie. Au mois de février, je suis allée à la libraire Majuscule à Armentières pour une nouvelle séance de dédicaces. Mon livre est vendu dans cette chaîne de librairies sans que je fasse de démarches. Cela est dû au fait qu’une personne a commandé un exemplaire de mon livre et du coup ils en ont acheté un stock. Il en est de même dans un village où j’ai grandi. Le libraire a été sollicité par des gens qui recherchaient mon livre donc il s’est procuré quelques exemplaires. De plus, certaines de mes connaissances ont souhaité le réserver dans leur librairie de quartier qui a effectué leur commande en contactant directement Edilivre. Comment avez-vous fait la promotion de votre livre ? J’ai mis en place une page Facebook pour promouvoir mon livre. C’est grâce à celle-ci que beaucoup de mes lecteurs m’ont connu. Cette page continue d'être aimée car je rassure les gens qui en ont besoin et qui se mettent à la place de la personne détenue. Je leur fait ressentir mon vécu et mon expérience. Quels sont vos projets d’écriture à venir ? J'ai un projet de livre en cours d’écriture. Il est totalement différent de ma première publication car c’est une fiction, un thriller. Pour l’écrire, je me documente beaucoup sur le sujet. Écrivez 3 conseils que vous pourriez donner aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ? Je conseille surtout aux auteurs de rester soi-même, sincère et de se livrer à leurs lecteurs sans en faire des tonnes. De plus, je leur recommande de ne pas se précipiter dans leur publication, c’est-à-dire de se relire encore et encore pour éviter les fautes. Pour finir, mon dernier conseil est d’être tenace. Il ne faut jamais rien lâcher !  

Commentaires