Journée mondiale du théâtre

 

 

À l’occasion de la journée mondiale du théâtre, Edilivre a réalisé une sélection d’ouvrages mettant en exergue nos pièces théâtrales. Figure de l'art de la représentation, qu’il soit dramatique ou comique, le théâtre est un genre littéraire particulier qu’il faut mettre à l’honneur !

 

La sélection Edilivre

 

Le Miroir par Jimmy Mineau

 

 

 

Aydan est un jeune homme en marge des codes classiques de notre société. Aujourd’hui, sa petite-amie l’a quitté et l’université dans laquelle il étudiait l’a exclu parce qu’il est… différent. Réfugié dans son appartement, il noie sa douleur dans l’alcool et des complaintes pleines de rancœur, jusqu’au moment où il croise son reflet dans le miroir… Le Miroir : une pièce dans laquelle se réverbère l’absurdité humaine.

 

Malaise à la chambre par Bernard Lecat

 

 

Une chambre de commerce dont le président est devenu schizophrène. Un fonctionnement routinier essentiellement dévolu aux petits arrangements entre amis. L'annonce de la visite du nouveau préfet vient troubler cette tranquillité. Des solutions doivent être trouvées (rocambolesque bien entendu) pour pouvoir éviter de graves problèmes. S'ensuit une série de situations bizarres, explosive. Des retrouvailles, des jalousies, des rebondissements. Les choses finissent cependant par s'arranger et la vie paisible peut alors reprendre son cours habituel.

 

Laissez-nous rire par Michalina Muchai

 

 

 

Les références sont légion dans cet ouvrage atypique où l’auteur s’amuse à mélanger les genres et ponctue ses écrits d’illustrations. Il débute ainsi en célébrant Molière qui sut si bien se moquer des médecins, des femmes savantes ou encore des prévôts et autres bourgeois. Et imagine un dialogue entre l’homme de théâtre, le comédien qu’il fut, et Louis XIV, le bien nommé Roi-Soleil, en truffant leur échange des pièces les plus célèbres.

 

Chienneries par Michel Debray

 

 

 

 

D'après une histoire authentique, cette tragi-comédie cruelle, ou comédie tragique et amorale, se situe dans une « Romanie » après la chute du « Grand Cronducator » dont la folie dictatoriale a produit les pires conséquences.

 

 

Assemblage par Michalina Muchai

 

 

 

Dans le dialogue piquant de « L’art du langage », la professeure de théâtre donne des consignes, aiguillonne ses élèves Florence et Lucien pour qu’ils se laissent aller sur scène, qu’ils jouent dans la joie. Lucien montre de l’aisance quand Florence, elle, est plus réticente mais ils finiront dans une belle alliance.

 

 

Et vous, quelle est votre pièce de théâtre préférée ?


    Commentaires