Journal de bord d'une détenue

Par Josina Godelet

Thème : Témoignage

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 76

Date de publication : 18 novembre 2013

ISBN : 9782332593122

Disponible

Livre papier
11,00 €


Livre numérique : formats Pdf + Epub
1,99 €

Avis des lecteurs

  • un livre nécessaire

    Les destinées individuelles se déploient entre histoire familiale et rapports sociaux. Celle de Josina Godelet n’échappe pas à la règle. Incarcérée pour des faits mineurs suite à une liquidation ju...

  • Un témoignage très touchant

    J'ai lu ce livre en une soirée et d'une seule traite. C'est un ouvrage riche en émotions dans lequel l'auteur nous fait partager ses doutes, ses peurs, ses regrets....Et bien sûr ses espoirs. Je vo...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

« Il est dix-neuf heures, ma Joie est tombée, en m’abrutissant de films, la morosité revient, ma famille me manque et son rituel du canapé tous ensemble. Ici une seule chaise en plastique pour tout confort. »
Vivre et ressentir la détention au jour le jour, c’est ce qu’a voulu faire partager Josina Godelet à ses lecteurs.

Biographie de Josina Godelet

Josina Godelet est mère au foyer incarcérée puis placée sous bracelet électronique. Elle a souhaité faire vivre à ses lecteurs la sensation de vivre sous les verrous, ce jour où tout a basculé

Articles associés

Avis des lecteurs

un livre nécessaire 30/10/15

Les destinées individuelles se déploient entre histoire familiale et rapports sociaux. Celle de Josina Godelet n’échappe pas à la règle. Incarcérée pour des faits mineurs suite à une liquidation judiciaire, elle se retrouve dans un cachot de deux mètres sur trois avec une porte en fer peinte en orange pour faire plus gai, dans la fosse aux lions, entre meurtrières et pédophiles. Elle y découvre à ses dépens, de nouvelles règles dans lesquelles la bonté est presque toujours prise pour de la faiblesse. Quotidiennement, elle doit changer sa nature parce que « derrière les fronts, ça calcule, ça soupèse, ça évalue ta faiblesse ou ta force ». En 19 chapitres étroits comme la taille d’une cellule, l’auteure nous fait vivre la détention dans son effrayante banalité : le manque de tout ce qui fait la vie et surtout le sentiment d’abandon en l’absence d’informations quotidiennes de l’avancée de son affaire, des nouvelles de sa famille et aussi, être réduite à se retrouver à la merci du bon vouloir de ses geôlières ; quémandant quelques piles pour faire fonctionner la télécommande de sa télévision, une couverture en plus, jusqu’aux incessants changements de cellules et donc de compagnon d’infortune. La renvoyant à son histoire personnelle, celle d’une enfant mal aimée, ballotée de centres de santé en maison familiale désertée par une mère fuyante, incapable d’aimer sa progéniture et d’un père absentéiste, escroc à la petite semaine.
Ce livre est « L’histoire d’une petite fille élevée par un père et une mère qui cherchaient leur chemin et qui se sont perdus ». On le comprend, l’individu est en effet multi déterminé socialement et inconsciemment. Plus qu’un simple énième journal sur la prison, le texte de Josina Godelet révèle comment les destins individuels restent conditionnés par le champ social dans lequel ils s’inscrivent dans un entrelacs entre l’histoire personnelle de Josina, celle de son père et celle de sa mère. Parce que comme le dit l’auteur « les chiens ne font pas des chats ». Emprisonnée entre un sentiment d’illégitimité qui habite Josina du fait de sa naissance et celui de ne pas avoir été désiré par sa mère, l’auteure expérimente les multiples facettes de la honte. Pourtant, et c’est là la force de ce récit, dans ce no man’s land qu’est l’a prison, Josina ne manque pas de panache et continue à espérer un autre chose, même si elle reste lucide « quelque part nous sommes des fantômes qui attendent que la vie veuille bien les reprendre, attendre encore et toujours de pouvoir s’asseoir à nouveau dans le train de l’existence mais cette fois dans le bon sens de la marche ». Avec l’écriture de ce livre, il semble que l’auteure ait déjà solidement posé ses deux pieds sur les rails de sa propre rédemption, la littérature en guise de catharsis.

Un témoignage très touchant 18/10/15

J'ai lu ce livre en une soirée et d'une seule traite. C'est un ouvrage riche en émotions dans lequel l'auteur nous fait partager ses doutes, ses peurs, ses regrets....Et bien sûr ses espoirs. Je vous le conseille vivement.

Des émotions, des ressentis et de la compassion 10/10/15

Un livre écrit avec une sincérité inouïe. J'étais plongée en quelques lignes dans un milieu particulier. Il nous reflète une vision authentique de la vie au quotidien au sein d'une prison. c'est un vécu attachant et émouvant. Un univers carcéral où chaque minute est un combat journalier qui n'est pas facile à piloter. C'est un livre bouleversant qui nous sensibilise sur la vie sociale durant l'incarcération mais ce qui est remarquable c'est que l'auteur a su relever les défis dans tous les domaines !! bravo !! Personne ne peut prétendre être à l'abri des aléas de la vie, c'est pourquoi il est crucial de ne pas juger les gens. Chaque être humain a ses faiblesses et ses points forts et il n'est jamais trop tard pour reconstruire une existence sous de nouvelles bases. La sagesse de l'homme éclairé est de ne point juger l'homme et comme le mentionne le dicton « Ne juge point les fautes d'autrui, si tu ne veux pas qu'il juge les tiennes. » Proverbe danois ; Dictionnaire des proverbes danois (1757)Battante, souriante, attachante.... vous l'êtes ! Bonne continuation

Histoire vécue ! 18/06/15

Très belle histoire, on sent que c'est une histoire vécue !

Émotions, peur, angoisse 18/06/15

Les émotions, l'angoisse et la peur comme je comprends tous ces passages par lesquels vous êtes passé chère Josina. Pour la bonne, plutôt la mauvaise raison ; j'ai aussi vécu vos galères pendant 4 mois. Je ne souhaite à personne cette triste expérience. Bravo à vous et bon courage.
Durandal

Belle histoire 20/05/15

Belle histoire qu'elle nous raconte à travers son livre. Espérons qu'elle réussira à combattre ses démons afin d'éviter d'y retourner, je lui souhaites beaucoup de courage afin que cette expérience la rende plus forte face aux aléas de la vie. Courage car on ne peut pas tomber plus bas que la prison (je parle en connaissance de cause) mais après cela tu ne peux que rebondir et gravir des montagnes ! Alors courage ! La vie est belle et elle est devant toi. L'histoire est écrite par les vainqueurs, tu as donc vaincu ton passé, souris à l'avenir et l'avenir te sourira :)
Amitiée

Un témoignage rare 04/04/15

J'ai bien aimé ce livre sur l'univers carcéral.
Un témoignage rare car, peu sont ceux qui l'ayant vécu, le racontent dans un livre. L'attente, la solitude, la morosité des week-ends où il ne se passe rien, les longues démarches pour obtenir si peu... Mais aussi, la cordialité, le soutien entre détenues, le service du ménage et des repas qui rendent la vie moins dure.
Bref un bon récit malheureusement un peu court sur l'expérience d'une femme touchante.

Ce livre est un exutoire. L'auteur se libère pour mieux guérir de cette épreuve... 03/04/15

L'auteur a eu l''audace de parler d'un sujet tabou : l'incarcération et toutes les rancœurs qu'elle engendre... Oui, l''auteur a choisi de nous faire partager son vécu et son ressenti de l'univers carcéral. C'est un courage à louer. Cet exposé à l'avantage de nous émouvoir et de nous montrer les travers des prisons. Il n'y a pas de prison dorée, lorsque l'être humain est privé du droit élémentaire d'aller et venir ; tout s'écroule. Cet exposé est destiné à panser des plaies psychiques et l''auteur peut se sentir libéré d'un poids. Méritait-elle vraiment cette sanction? La prison a t-elle contribué à rééduquer l''auteur ? N 'y avait-il pas moyen de la punir autrement ?

Un parcours de vie très émouvant 28/03/15

Une vie de femme obérée, dès l'enfance, par le manque d'amour et de repères, qui conduit Josina Godelet en prison, où malgré le vide et la brutalité carcéraux, l'interminable attente et la solitude, elle parvient à rire de ce rire frais et spontané qui la caractérise. En ces brefs instants d'oubli où, comme "dans une colonie de vacances", elle retrouve quelque sens à la vie avec certaines de ses codétenues. Voilà qui valait bien un journal de bord pour nous faire toucher du doigt la vie dans un monde à part, qu'elle rend accessible à tous. On est ému, on comprend et compatit. Il faut la remercier de ce témoignage criant de sincérité.

Un courage exemplaire 04/02/15

Comme promis, je te laisse mon avis sur ton livre que j'ai lu en 50 minutes chrono. Ce livre est rempli de courage et d'espoir pour les personnes ayant vécus ou vivant la même chose que toi. J'ai juste un mot à dire : Bravo ! Je recommande chaudement ce livre !
Bisous
Laëtitia (du Club Auteurs Nord-Pas-de-Calais)

A lire absolument 16/03/14

Un livre à la fois simple et poignant... Une fois commencé, on n'en décroche pas ! une belle leçon de vie qui laisse la larme couler tant on se croirait à la place de l'auteur pendant la lecture...

Courage et admiration ! 12/03/14

Magistral, sans duperie aucune ! Elle a su nous emporter avec elle jusqu'au bout du tunnel, bravo pour cette leçon de vie !!

Journal de bord 05/03/14

Le livre a été lu en une heure tellement il est bien. Bravo à elle ! Même ma fille de 11 ans l'a lu et l'a compris, tellement il est bien raconté. Félicitations !

Poignant 24/01/14

Magnifique livre, poignant, simple à lire.
J l'ai lu rapidement car il me plaisait beaucoup, dommage qu'il n'était pas plus long ;)

Magnifique 19/01/14

Sans mièvrerie, elle a su nous expliquer le jour où tout a basculé, nous faire ressentir le quotidien de ces journées, nous transporter dans cet endroit où elle a vécue.
Vivre avec des détenus aux lourdes peines et quand même trouver la force de continuer à garder le moral pour sa famille, chapeau bas Madame.




Pour mieux comprendre la vie carcérale... 17/01/14

Journal juste et tendre. On y décrit avec justesse l’attente, les mesquineries entre détenues mais aussi la solidarité, les petits bonheurs volés, l’absence de regard de certains personnels au début, se faire sa place sans se perdre, les complicités, les doutes, les changements de cellule, le système D, les tel et la drogue qui circulent, les parloirs, le WE qui ne passe pas, des surveillants sympas et d’autres moins, l’homosexualité de circonstance… Se lit d'une traite. J’ai beaucoup aimé !

Poignant ! 06/12/13

Je l'ai lu en une heure de temps. Haletant, poignant et plein d'optimisme malgré la fatalité, j'ai adoré rire et pleurer avec elle. A recommander !! Seul petit bémol : trop court !

Émouvant ! 20/11/13

Je me suis cru a l’intérieur du donjon ! J'ai pleuré et ressenti le manque tout comme elle... Bravo pour nous faire vivre votre ressenti !

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 18 nov. 2013
Nom Journal de bord d'une détenue
Langue Français
Auteur Josina Godelet
Pas d'extrait sur site Non

Livre papier

Nombre de pages 76
ISBN 9782332593122

Livre PDF

ISBN 9782332593139

Mots clés

D'autres personnes ont marqué ce produit avec ces mots clés :

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.