Ils nous ont dit


27 juillet 2015
Posté par
Edilivre

Jean-Baptiste Munyarugero, auteur de « Sic transit…Ainsi! »

« S’il s’était fait que je ne prenne pas connaissance de votre maison d’édition, Chers éditeurs, sachez tout simplement que « Sic Transit…Ainsi ! » dont le second volume sort dans quelques mois, n’aurait pas vu le jour!

Il serait tombé dans le cimetière de mes chimères, et j’aurais pu le déchirer, le jeter, comme je l’ai fait pour un nombre incalculable de mes textes depuis plus de vingt ans… C’est anecdotique ce qui m’est arrivé: un de mes textes avaient été envoyé à une association très célèbre regroupant des poètes à l’échelle régionale et même nationale, ce poème, disons, les vers qui en portaient le nom, ont été refusés sur prétexte simple: « ils sont trop longs pour être présentés au ‘jury' »!

Je n’ai pas renoncé: je me suis juré, depuis ce jour-là qu’aucun texte ne mérite ce sort. Vous le présentant, vous me l’avez publié: le public en jugera la saveur.

Invitation au chemin, et vous serez encore, et encore, mes éditeurs.

Merci à vous Edilivre, salut à toutes mes sœurs poètes, écrivains de tous genres, à mes frères humains artistes ou académiques… ce qui nous lie tous c’est notre humaine condition. Ne rejetez pas l’idée de l’autre sans lui donner de dernière chance.

Jean Baptiste MUNYARUGERO »