Hors-sujet

Par Natacha Dann

Thème : Témoignage

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 104

Date de publication : 15 décembre 2015

ISBN : 9782334058773

Disponible

Livre papier
12,50 €


Livre numérique : formats Pdf + Epub
1,99 €

Avis des lecteurs

  • Un témoignagne fort porté par une femme plein de courage et d'ambition

    Un témoignage qui m’a touchée personnellement. Il est révélateur du combat permanent, quelque soit son histoire, le pays, la culture, que doit mener la femme pour préserver sa sensibilité en tant q...

  • Avis d'un homme qui partage celui de l'auteur !

    L'Allemagne et mes (7!!) années de cours d'allemand à l'école me paraissaient bien loin… Jusqu'à ce qu'une collègue du lycée me mette le livre Hors-sujet de Natacha Dann dans les mains en me disant...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

Partie en Allemagne à 18 ans par amour pour ce pays, l'auteure en est revenue 20 ans après, heureuse de le quitter.

Hors sujet est un témoignage basé sur sa propre expérience d’expatriée, ses observations personnelles sur la condition de l'étrangère, de mère et de femme en Allemagne.

Car si son passeport indiquait bien sa nationalité française, ce n'est qu'en Allemagne qu'elle a réalisé, compris et ressenti ce que signifiait cette appartenance.

Être Française ne lui évoquait auparavant que peu de choses, et elle considérait cela comme une simple conséquence logique : née en France donc de nationalité française. Elle n'avait alors aucune idée, aucune notion de ce que pouvait représenter le fait d'être française...

Articles associés

Avis des lecteurs

Un témoignagne fort porté par une femme plein de courage et d'ambition 25/03/16

Un témoignage qui m’a touchée personnellement. Il est révélateur du combat permanent, quelque soit son histoire, le pays, la culture, que doit mener la femme pour préserver sa sensibilité en tant que qualité, sa dignité, son droit au respect et conquérir son indépendance. Pour celles qui choisissent de mener ce combat, la lutte est rude car malgré toutes les avancées sociales et évolutions technologiques de notre époque qui peuvent le soulager, celui-ci se fait contre vents et marées et à ce titre le témoignage de Natacha DANN en est un parfait exemple. Un combat difficile car, par son statut même de mère, sa sensibilité particulière et sa pleine conscience du monde et des autres, son exigence d’elle-même est plus forte dans tous les domaines, tant personnel que professionnel, bien plus que les hommes. Difficile parce que les autres (la société, famille, employeurs etc…) exigent beaucoup d’elles-mêmes de ce fait. Soit il est mis en place une structure sociale, comme en Allemagne, dans laquelle il est pris clairement parti pour le rôle (unique) que la société estime que la femme doit occuper et on fait tout pour les y conduire dans ce sens, les y aider à s’en satisfaire et gare à celle qui souhaite s’en dévier. Soit la structure sociale est plus souple, plus ouverte comme en France (et merci à Natacha de nous rappeler combien vivre en France est un privilège fantastique à ce sujet malgré ses imperfections) à la perspective de cette évolution féminine mais dans ce cas, ces « autres », pratiquent la politique de l’autruche face à ses femmes qui choisissent d’assumer tous les postes de leur vie en même temps ; elles sont priées de s’en débrouiller. Et à ce titre les femmes ne sont vraiment pas traitées à égalité avec les hommes face auxquels la société exige beaucoup moins, et en tout état de cause que des performances professionnelles. Mais à situation inégale, traitement inégale car adapté, c’est aussi ça l’équité. N’exigeons pas nous-mêmes bien d’avantage des bons élèves ?.....A nous les femmes d’encourager les hommes pour lesquels pouponner, passer du temps avec ses enfants, son épouse, s’invertir dans la vie familiale revêt autant d’importance que la réussite professionnelle, car le succès de l’un comme de l’autre dans les deux domaines ne sont-ils pas totalement imbriqués ?

Avis d'un homme qui partage celui de l'auteur ! 01/03/16

L'Allemagne et mes (7!!) années de cours d'allemand à l'école me paraissaient bien loin… Jusqu'à ce qu'une collègue du lycée me mette le livre Hors-sujet de Natacha Dann dans les mains en me disant: "Tiens ! Lis-le ! Je suis sûre qu'il va te plaire".
Si dans un premier temps je me suis demandé pourquoi elle était si sûre qu'un livre qui traite d'une thématique allemande me plairait (pays qui nous est bien loin quand on vit dans le Sud de la France!), j'en ai très vite compris la raison lors de sa lecture.
Ma femme et moi avons tenu à rester auprès de nos enfants pendant les premières années de leur vie, de manière strictement égalitaire – nous pratiquions tous deux ce que l'on appelle aujourd'hui le "home office". Je crois même que j'étais plus souvent à la maison que ma femme, pour m'occuper de nos bouts de chou.
Comme l'auteur, j'ai fait de longues études. Comme l'auteur, j'adore mes enfants et j'ai apprécié être si près d'eux … un certain temps. Mais également comme pour l'auteur, ce certain temps a duré un peu trop longtemps pour moi. J'ai eu la chance que mon épouse ait ressenti mon malaise, ait compris mon mal-être à ce niveau. Nous avons donc réussi sans difficulté particulière à établir (ou "rétablir"?) un équilibre professionnel, émotionnel et de couple, qui nous convenait et correspondait à tous les deux.
Peut-être que cette chance, elle est dû au fait que nous vivons en France, dans une société suffisamment ouverte et tolérante à ce sujet. Une chance que je n'aurais pas réalisée sans ce livre. Ma collègue avait vu juste : j'ai adoré ce livre direct, critique, simple et clair. Un beau témoignage sincère et touchant.

L'égalité entre sexes est-elle atteinte en europe ? 22/02/16

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt et curiosité "Hors Sujet" de Natacha Dann". J'y ai retrouvé l'enthousiasme de quelques jeunes de mon entourage envers ce pays où, semblait-il, tout était possible : vivre sa jeunesse pleinement tout en préparant un avenir prometteur. Les filles y semblaient bénéficier de plus de liberté qu'en France (pays de tradition latine) et c'était une réalité. L'Allemagne d'aujourd'hui a été en grande partie reconstruite par les Femmes il y a soixante dix ans - les hommes, là-bas étaient si peu nombreux revenus au vu des besoins. Mais aujourd'hui ils ont repris la place qu'ils estiment la leur ! Ne laissant qu'une portion congrue à leurs compagnes. C'est là que le récit de Natacha Dann vient éclairer notre connaissance de ce qui se passe dans l'intimité des foyers chez nos voisins. Nous avons tendance, quand il s'agit de la condition féminine, à regarder bien loin pour plaindre nos soeurs privées de ce qui nous paraît être un minimum de liberté : nous vêtir selon nos goûts, sortir seule dans les rues, avoir un emploi afin de subvenir à nos besoins ou de compléter les ressources du foyer ...
Ce que nous dit l'auteure, d'après son expérience personnelle nous en apprend sur des "droits" ou la privation des droits (?) à décider de notre vie privée ou intime, à participer (sans la censure sociale) aux décisions concernant notre foyer.
Mme de Staël disait que la "gloire pour une femme est le deuil éclatant du bonheur" me permettrez-vous de paraphraser Germaine et de remplacer la "gloire" par "la réussite sociale" ?
Ce livre n'empêchera pas les jeunes françaises de franchir le Rhin pour aller voir de l'autre côté mais conseillez leur la lecture de "Hors Sujet"... Un homme averti en vaut deux ! Que dire alors d'une Femme avertie !!!
J'ai aimé lire ce livre mais... depuis je me pose des questions qui ne m'assaillaient pas avant.
Merci à l'auteure. Au fait, à quand une analyse sur "la France retrouvée" s'il vous plaît ? pas dans vingt ans, un peu avant j'espère

Un autre regard avec un message de volonté decompréhension mutuelle 22/02/16

Je crois que comme la plupart des Français, j'avais jusqu'à la lecture de Hors-sujet, de Natacha Dann, une vision complètement erronée de l'Allemagne, ou plutôt de la société allemande en ce qui concerne la place femme en général à l'intérieur de celle-ci et de manière encore plus flagrante, en ce qui concerne la place, le rôle et tout simplement la vie, le quotidien des mères en Allemagne.
En tant que Française, mère moi-même de deux enfants, je suis surprise, voire choquée, mais surtout attristée de la condition de mes "consoeurs" d'Outre-Rhin.
Je suis en quelque sorte reconnaissante à l'auteur, de m'avoir faire découvrir cette facette de l'Allemagne, pays où j'ai effectué plusieurs séjours, quand j'apprenais l'allemand à l'école. J'aime beaucoup ce pays, mais je comprends maintenant plus clairement que (comme pour tout) il est nécessaire d'avoir un regard critique, mitigé, et combien le témoignage de ceux (ici plus exactement de celle!) qui ont vécu au quotidien dans cette société.
L'Allemagne est notre voisin avec lequel nous sommes le plus liés économiquement. Mais au niveau sociétal, nous sommes souvent très éloignés, nous nous connaissons peu au final, et peut-être bien que nous nous méconnaissons aussi.
Ce livre peut être compris comme une critique, une expérience douloureuse, mais je crois que l'auteur a surtout envie de nous transmettre un message: celui d'une meilleure compréhension de l'autre par la connaissance. Ce qui est, à mes yeux, comme une preuve de l'amour qu'elle a éprouvé pour l'Allemagne et les Allemands (et visiblement éprouve encore, mais sous une autre forme).

À lire ! 14/02/16

Cette biographie fait éclater l'idée que nous, françaises, avons de la condition de la femme et de l'épouse allemande d'aujourd'hui. On comprend ainsi qu'une forme de Moyen-Âge existe encore pour les femmes, car en survalorisant à outrance les rôles d'épouse et de mère, on les empêche d'accéder à un statut de femme à part entière. Et c'est ce qui fait la valeur de ce témoignage.

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 15 déc. 2015
Nom Hors-sujet
Langue Français
Auteur Natacha Dann
Pas d'extrait sur site N/A

Livre papier

Nombre de pages 104
ISBN 9782334058773

Livre PDF

ISBN 9782334058780

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.