Harry Potter fait son entrée à Sciences-Po Paris

Qu’a donc bien pu devenir Harry Potter, le plus célèbre des sorciers ? Qu’il se rassure, puisque c’est une nouvelle demeure qui va lui ouvrir ses portes dès la rentrée 2013, et pas n’importe laquelle. Adieu Poudlard et bienvenue à Science-Po Paris Harry.

Harry_Potter_à_Sciences_Po_EdilivreHarry sous un nouveau jour
qui leur proposera une approche « littéraire, psychanalytique et politique » de la saga de J.K Rowling. Cette précision est importante car il n’est aucunement question d’étudier les films. Seule compte l’œuvre originelle et ses sept tomes qui ont bercé les jeunes lecteurs entre 1997 et 2007. Difficile en effet d’avoir échappé au phénomène Potter. Rares sont les jeunes aujourd’hui à n’avoir pas lu au moins un ouvrage consacré aux aventures du sorcier. Alors quel intérêt ?

Harry forme la jeunesse
Il est indéniable que cette saga a eu un impact sur les jeunes lecteurs, ne serait-ce que dans la formation d’un imaginaire collectif et générationnel. Avec un enseignement réparti en 24 heures de cours, les séances aborderont des thèmes aussi variés que « Poudlard-est-il un bon collège ? » ou « Dumbledore et la connaissance de soi » mais aussi d’autres d’ordre plus général comme un module de « comparaison avec d’autres romans anglais ». Des courts s’intéresseront à la représentation du modèle amoureux (Ron/Hermione) ou encore à celui du mal (Voldemort). Les approches seront donc diverses et permettront de répondre à une interrogation : quelle jeunesse ce roman à succès a-t-il pu former ?

Premier de la classe
Harry_Potter_à_Sciences_Po_Edilivre
Il ne faut pas non plus perdre de vue l’essentiel. C’est bien d’un cours dont il s’agit. Et de ce fait, les élèves seront soumis à une notation qui permettra de déterminer s’ils ont bien lu les livres. Ils devront aussi se soumettre à l’exercice de l’exposé, exposés pour lesquels le descriptif du cours n’hésite d’ailleurs pas à suggérer quelques pistes ! On y trouve par exemple « Pourquoi Socrate, Jésus et Harry ont-ils décidé de mourir ? » ou encore « Les jumeaux Weasley portent-ils l’apologie du capitalisme ? ». Vaste programme en perspective mais sans baguette magique et sans cours sur les créatures maléfiques.

Article écrit avec la participation de Quentin