Deux papillons blancs au-dessus des orties

Par Iocasta Huppen

Thème : Poésie

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 80

Date de publication : 28/04/2014

ISBN : 9782332696250

Disponible

Livre papier
11,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

Le présent recueil est constitué de quatre parties distinctes. La première regroupe des haïkus, au sens classique du terme, c’est-à-dire centrés sur les quatre saisons. Une seconde partie fait référence aux « haïkus libres » inspirés du quotidien et faisant toujours appel, comme pour les haïkus de la première partie, au vécu de l’auteur. Cette partie contient également un haïsha, c’est-à-dire un haïku illustré par une photo, et quelques « haïkus surréalistes » et « haïkus d’humour ». La troisième partie contient des senryu qui sont une forme de haïku exprimant un sentiment personnel, parfois moqueur ou ironique, renvoyant à une situation de la vie courante. Ainsi que des haïkus par couleur. Finalement, la quatrième et dernière partie regroupe des « haïkus sentiments » ou « haïkus d’amour ». Chaque haïku peut se présenter sous une forme classique en trois ou cinq lignes (tanka), ainsi que sous la forme de diptyques (en deux parties) ou de triptyques (haïkus en trois parties).

Biographie de Iocasta Huppen

Née en 1971, Iocasta Huppen vit en Roumanie jusqu’en 1998 avant de s’installer à Bruxelles. Titulaire d’une Licence en commerce extérieur, elle termine une année post-universitaire à l’école de commerce Solvay en 1999. Après plusieurs années passées dans la vie active, Iocasta fait le choix en 2006 de s’occuper de ses enfants. Au printemps 2013, elle fait la connaissance d’une amie japonaise, Akiko Tsuji, qui lui donne le goût des haïkus. Tombée sous le charme de ces poèmes courts japonais, elle voit un de ses poèmes repris dans le recueil Amours aux Éditions Forgeurs d’étoiles.

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Délicatesse et féminité - 23/08/2014

Le style de poème court, appelé haïku, nous livre ici, toute la délicatesse, la sensibilité et la sensualité de l'auteur. Que ce soit au fil de saisons ou des liens humains, les mots se posent sans emphase pour notre plus grand plaisir. pour celles et ceux qui n'y ont jamais goûté, n'hésitez plus... entrez dans le monde de Iocasta HUPPEN, à petits pas... et goûtez chaque petit vers comme vous le feriez pour votre mets préféré... et voici pour mise en bouche, ce haïku : Le soleil de mai chauffe enfin - ton souffle sur ma nuque Fran NUDA

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.