Salon du livre international de Mazamet

le 27 mai 2018 de 09h00 à 19h00
Palais des Congrès 81200 Mazamet

Evénement à venir, encore non programmée mais j'y suis déjà inscrite. C'est un salon du livre international, beaucoup d'auteurs et d'éditeurs y seront présents. "Le salon international du livre de Mazamet" est probablement l'une des manifestations littéraires faisant partie du top 3 des salons les plus prestigieux organisés dans le sud de la France. Rappelons que sa première édition remonte à l'année 2009. Huit ans déjà que le salon existe et rapidement, attire des auteurs en provenance de plusieurs continents. L'année 2017 ne déroge pas à la règle puisque pour sa 8e édition, pas moins de cinq nationalités y seront représentées." "Réussite est probablement le mot qui décrit le mieux cet événement. En 2017 il réunira pas moins de 119 auteurs. Un chiffre des plus intéressant quand on réalise que la ville de Mazamet (Tarn) n'a pas l'étendue de Paris ou de Bruxelles. Réussite si l'on tient compte du fait que pas moins de quatre auteurs viendront de Belgique, d'autres de Hollande, du Canada." Plus d'infos un peu plus tard dans l'année...à suivre.

Biographie de l'auteur

Il me semble avoir toujours aimé écrire, et j’ai tout d’abord commencé dès que j’ai su me saisir des mots, avec des petits poèmes lancés au hasard au fil de la page. J’ai continué avec quelques nouvelles, par-ci par-là, rédigées en cours, au lycée, lorsque les heures ne défilaient pas assez vite, ou que le sujet ne me passionnait pas vraiment... A l’âge de 17 ans, je me rappelle avoir visionné un documentaire sur la seconde guerre mondiale, et je me souviens aussi que ce visionnage m’avait profondément bouleversé. Pour cause, l’histoire que j’avais commencé quelques mois auparavant a très vite dérivé sur ce sujet. Je suis même allé plus loin que ce passage important de l’histoire, je suis allé jusqu’à inventer une troisième guerre mondiale. Cet écrit s’est stoppé lorsque mes 18 ans arrivaient, et je ne le repris qu’un an plus tard. Plus tard, je me suis dit que cette pause avait eu son avantage, puisqu’il s’agit d’un roman sous forme de journal intime, et que la petite fille du début grandissait au fil des pages, de la même manière que moi. L’écriture évolue donc, elle aussi, pour créer un effet plus réaliste. Voici le résumé : “Laïla a une sœur, mais elle a également un père, advenir et vérité se mêlent à travers l’imaginaire bien cabossé de cette enfant dans cette époque d’infortune humaine. Il était une fois la seconde guerre mondiale, oui, et puis ? « Je vous conjure de bien la soigner et de tenir à sa vie comme à votre propre vie. Ne la laissez pas aux mains du Diable, je vous en supplie... Madame Zoulik Majika » “ Ce premier ouvrage n’est que le début d’une grande aventure dans le monde de l’édition (le monde obscur de la force) et avec toutes les personnes qui pourront me lire et échanger avec moi. J’ai vraiment hâte d’avoir des retours pour ce livre, qu’ils soient positifs, ou négatifs. Je suis en cheminement vers plusieurs autres écrits et suis heureuse de pouvoir vous faire partager un bout de mon vécu, même si quelques-uns d’entre vous ne pourront pas lire entre les lignes...