Toute notre actualité


Actualité Edilivre


17 mai 2021
Posté par
Éditions Edilivre

« En première ligne » de Christophe Oléa à l’honneur dans la presse

L’auteur publie son premier roman inspiré des enfants soldats en Afrique et explique : « J’ai grandi au Congo-Brazzaville. J’ai vécu la guerre civile et j’ai été choqué de voir des enfants prendre des armes, parfois drogués, sous l’influence des milices, qui se déchiraient le pouvoir. »

L’ouvrage met en scène Charlie, un adolescent de 15 ans passionné de lecture. Sa vie bascule au début d’une guerre civile, lorsque sa famille est décimée. Sans repère, il rejoint une milice et devient enfant soldat. Tourmenté dans sa conscience, il décide d’écrire un livre pour dénoncer la guerre, l’instrumentalisation de la haine ethnique à des fins politiques et la difficulté qu’ont les pays africains de se constituer en véritable Nation.

Charlie n’est qu’un personnage de fiction, né sous la plume de l’auteur mais il reflète un phénomène bien réel.

En juin 1997, un conflit éclate entre le président de l’époque Pascal Lissouba et l’actuel chef d’État du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso. Le 8 juin, Christophe Oléa s’enfuit avec sa mère et ses frères et sœurs à bord d’une baleinière, « un petit bateau de fortune ».

« Le bateau était plein à craquer et nous avons traversé le fleuve du Congo, l’un des plus puissants en Afrique. Nous avons mis une journée pour arriver à bon port », relate l’écrivain.

Plus de vingt ans après, il s’est inspiré de ce qu’il a vu pour dénoncer l’enrôlement des enfants dans les conflits qui déchirent certains pays africains.

Pour retrouver l’intégralité de l’article : https://bit.ly/3yi0lDx