Les anciens métiers des grands écrivains 

Bien avant qu’ils ne soient connus du grand publique certains des écrivains les plus célèbres avaient une vie et un travail. Plus conventionnels pour certains, mais aussi très originaux pour d’autres. Petit tour d’horizon des anciens métiers de ces grands auteurs !

Découvertes_des_métiers_des_grands_écrivains_Edilivre

Les plus traditionnels
Loin de se douter qu’ils deviendraient des piliers de la littérature à travers le monde, certains auteurs exerçaient la profession de Monsieur Tout-le-Monde. Kafka, par exemple, était inspecteur d’assurances : un métier peu transcendant qui a néanmoins permis à l’auteur de Le Procès de blâmer les fautes administratives dans nombre de ses récits ! Louis-Ferdinand Céline, lui, a été médecin durant des années, l’un des plus beaux métiers du monde… après celui d’écrivain bien sûr ! Lamartine, dans un registre plus audacieux, était l’un des gardes du corps de Louis XVIII. Mais d’autres se distinguent également par les petits boulots qui ont rythmé leur quotidien avant qu’ils ne s’apprêtent à publier des chefs d’œuvre. José Saramago, par exemple, exerça le métier de serrurier durant dix ans avant de troquer son amour du bricolage pour celui de l’écriture.

Les grands aventuriers Découvertes_des_métiers_des_grands_écrivains_Edilivre
D’autres écrivains ont toujours été en quête d’aventures extraordinaires, et ce bien avant de les raconter par écrit. Au-delà de leur talent respectif, Antoine de Saint Exupéry et Mary Higgins Clark ont un sacré point commun : les deux adoraient s’envoyer en l’air ! Avant d’embrasser leur illustre carrière d’écrivain, le premier était aviateur tandis que la seconde était hôtesse de l’air… Quant à Jack London, il a longtemps été chercheur d’or avant de faire fortune grâce à ses histoires riches d’évasion. Dans la même lignée d’aventuriers américains, Herman Melville est lui-même passé par la case baleinier avant d’écrire le très célèbre Moby Dick. Quoi de plus logique ?

Les artistes dans l’âme
Certains ont toujours nourri en eux le besoin d’exprimer leurs sentiments à travers les domaines artistiques. Avant de s’adonner à l’écriture, Colette, alors fraîchement divorcée Découvertes_des_métiers_des_grands_écrivains_Edilivrede Willy, affolait les hommes en audacieuse danseuse du Moulin-Rouge. Féministe avant l’heure, l’écrivaine se servit de ses expériences au music-hall pour rédiger ses premiers romans, comme La Vagabonde. Mais si on parlait musique ? Boris Vian s’est distingué pour ses compositions de jazz bien avant l’écriture de l’Ecume des jours. L’écrivain était un grand passionné de peinture, et la plupart de ses œuvres rendent souvent hommage à sa mélomanie.

Que pensez-vous de ces anciennes professions ? Certaines vous surprennent-elles ? En connaissez-vous d’autres ?