Tag Archives: roman

Articles 1 à 3 sur un total de 335

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 112
  • Religion et littérature

    Sans avoir forcément pour but de nous convertir, certaines œuvres sont empreintes de religion et cela leur donne un aspect différent et elles nous plongent dans une ambiance mystique. Tour d'horizon non exhaustif d'ouvrages qui nous offrent leur représentation de la religion.

    La_figure_de_Dieu_dans_la_littérature_EdilivreQuand la littérature sert à dénoncer le poids de la religion
    Pendant longtemps, la religion a été imposée aux hommes. Ils n'étaient pas libres de décider s'ils croyaient ou non en l'existence de Dieu. Dès l'Antiquité, les hommes instruits se sont opposés à cette idée. Ce fut le cas de Socrate : le philosophe, accusé de pervertir les hommes et de les éloigner des valeurs traditionnelles, est mort à cause de ses idées. Critias quant à lui considérait que la religion avait été créée par un homme intelligent dans le but d'apprivoiser les hommes méchants.

    Mais le Moyen-Âge et l'apologie d'un Dieu unique ont empêché pendant des siècles aux écrivains de s'exprimer sur le sujet. Ce n'est qu'au 18ème siècle que des hommes éclairés comme Voltaire ou Robespierre dénoncent la religion et l'usage qu'il en fait par le pouvoir.

    Voltaire n'est pas athée mais il croit en un Être suprême, un Dieu créateur qui n'impose pas de rites de dévotion aux hommes, il est simplement présent mais impossible à cerner par la sensibilité humaine. On parle alors de déisme. Dans Candide, Voltaire présente son opinion sur la religion à travers ses personnages. Au cours des voyages de Candide, tous les vices sont commis par des figures religieuses. C'est par exemple le cas avec la figure de l'Abbé qui n'est autre qu'un imposteur qui vole Candide. Voltaire ne dénonce à aucun moment la foi, mais plutôt la complexité de la religion chrétienne et les absurdités qu'elle entraîne.

    Au 20ème siècle, Albert Camus utilise un autre procédé pour dénoncer les abus de la religion : l'absurde. On retrouve cette dénonciation de la religion dans son roman l’Étranger. A la fin du roman, le personnage de Meursault est condamné à mort et s'entretient avec un aumônier qui provoque sa colère. Il ne croit pas en Dieu et en un paradis après la mort. Lorsque l’aumônier clôt l'entretien en précisant qu'il va prier pour Meursault, celui-ci explose. Tout l'insupporte chez cet homme religieux : ses certitudes, son mode de vie et sa manière de juger les hommes. Pour Camus, l’Étranger est une façon de livrer son opinion car selon lui, «  Si tu veux être philosophe, écris des romans ». 
    Quand la religion sert de contexte à un roman 
    La morale religieuse est au cœur du roman d'André Gide, La symphonie pastorale. Ce roman est l'histoire d'une jeune aveugle, Gertrude, qui sera vite recueillie par un pasteur. Le journal de ce pasteur sert de trame au récit : il décrit l'éducation protestante qu'il lui transmet. Mais très vite, le religieux tombe amoureux de la jeune fille. La symphonie pastorale est le récit d'un combat entre le bien et le mal, où le pasteur tente d'agir selon son interprétation de la Bible. Cependant, cela le rend malheureux car il se sent toujours coupable des sentiments qu'il éprouve pour Gertrude.La_figure_de_Dieu_dans_la_littérature_Edilivre

    La religion fait partie du décor du roman policier Le Nom de la rose d'Umberto Eco. L'écrivain italien nous transporte dans une abbaye franciscaine au cœur de laquelle des crimes atroces ont été commis. C'est un moine, Guillaume de Baskerville, qui est chargé de l'enquête. Dans ce récit, il n'est pas question de dénoncer la religion, ou bien d'en faire une interprétation, elle est simplement présente dans l'esprit de tous les protagonistes. Cette plongée au cœur du Moyen-Âge nous présente également à quel point la religion était au cœur de toutes les sphères de la société.

    Dans Le Royaume, publié cette année, Emmanuel Carrère remonte bien plus loin dans l'histoire de la religion chrétienne : dans son roman, nous sommes à l'aube de la création de cette religion qui va bouleverser des siècles d'Histoire. Mais plutôt qu'historien, l'écrivain se considère comme un enquêteur qui remonte la trace des origines d'une religion. Preuve qu'aujourd'hui encore, même s'il les écrivains s'en détachent, le thème de la religion imprègne la littérature.

    Et vous, pensez-vous que la religion peut être au cœur d'un roman ? Quel est votre roman préféré qui traite de religion ?

     


  • Bande-annonce de «Le Coffre de la vie» de Colette Ayela-Tremouillat

    bande_annonce_le_coffre_de_la_vie_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Coffre de la vie aux Éditions Edilivre.

     

     

     

     

     

     

    - Détails sur le livre :
    . Format : 134x204
    . Nombre de pages : 120
    . Date de publication : 3 novembre 2016

    - Résumé du livre :
    Née en 1949 dans une famille d'origine espagnole, Colette Ayela-Trémouillat est une méditerranéenne dans l'âme. Fruit d'un mariage arrangé, elle grandit avec son frère entre un père sujet à de violentes crises de jalousie, qui fait régner la peur dans le foyer, et une mère dont le bien-être de ses enfants a été le seul objectif et la seule force. Elle « rend justice » à celle-ci en brisant le silence entourant la maladie de son père, diagnostiqué schizophrène à l'âge adulte, donc soigné tardivement. Dans ce vibrant hommage au précieux héritage qu'elle lui a transmis, sa mère retrouve toute sa dignité. De son enfance passée en pleine guerre d'Algérie, l'auteur garde en mémoire des scènes qui la marquent à jamais. Dans ce lourd contexte historique et politique, elle perd l'insouciance de son jeune âge le jour où elle est agressée sexuellement par le mari de sa tante. Ce ne sera que trente ans plus tard qu'elle réussira à exorciser cette souffrance. Après l'Indépendance, sa mère l'envoie dans une famille d'accueil à Grenoble. L'adolescente s'adapte peu à peu, entre au lycée, puis prend son envol. Outre son engagement politique, l'année 1968 sera riche en bouleversements, puisqu'elle tombe enceinte et se marie. Aujourd'hui, cette femme épanouie conserve de nombreux souvenirs heureux dans le « coffre aux trésors de l'enfance ».

    - Biographie de l'auteur :
    Colette Ayela-Tremouillat est née au Maroc à Casablanca en 1949. Son enfance s'est poursuivie en Algérie jusqu'en 1962, en pleine adolescence agitée. Elle est entrée en France, avec sa mère et son frère, comme l'essentiel des « pieds-noirs », dans la tourmente de l'exode. L'histoire de ses 20 premières années se déroule dans un contexte familiale troublé par la schizophrénie de son père et en parallèle avec la « grande Histoire » allant de la fin de la colonisation aux évènements de Mai 68. Son arrivée à Grenoble lui a fait connaître les montagnes, le froid, auxquels elle n'a pu s'habituer même après 40 ans ! Elle y a rencontré son mari, Jean-Claude, et a fondé une magnifique famille de 2 enfants, et 7 petits-enfants ! Aujourd'hui à la retraite, elle est retournée au soleil sur les rivages de la Méditerranée, près de Narbonne.

     

     

    • Le Coffre de la vie

      De Colette Ayela-Tremouillat

      Le Coffre de la vie

      De Colette Ayela-Tremouillat

      Née en 1949 dans une famille d'origine espagnole, Colette Ayela-Trémouillat est une méditerranéenne dans l'âme. Fruit d'un mariage arrangé, elle grandit avec son frère entre un père sujet à de violentes crises de jalousie, qui fait r&e...

      Thème : Biographie


  • Bande-annonce de «Impasse des âmes- Tome 1» de Diaby Bakary

    bande_annonce_impasse_des_ames_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Impasse des âmes- Tome 1 aux Éditions Edilivre.

     

     

     

     

     

     

    - Détails sur le livre :
    . Format : 13,4x20,4
    . Nombre de pages : 150
    . Date de publication : 21 février 2015

    - Résumé du livre :
    Impasse des âmes est le dialogue de deux personne influencées par leurs sociétés respectives. Le diplomate relate son histoire dans les pays des rivières du Sud. Artiste-peintre aux qualités extraordinaires, il fait connaître l'histoire de son peuple, qui a connu l'impasse à une certaine période de son histoire. Il relate ainsi la situation politique, socio-économique et culturelle de la haute classe mais aussi de la basse classe.
    Cet ouvrage parle de la difficulté de la vie, les obstacles à surmonter, les erreurs à corriger. À travers la narration du diplomate, c'est toute l'histoire d'un peuple qui est décrite. Les questions philosophiques, religieuses, sociales et culturelles sont débattues : du radicalisme à la liberté de pensée, de l'exode à l'immigration et aux problèmes sociaux de l'Afrique.

    - Biographie de l'auteur :
    Diaby Bakary est né en 1986 à Conakry, en Guinée. Après l'obtention de son baccalauréat de science sociale, il est orienté à l’université General Lansana du Conté de Conakry pour suivre des études de sociologie. En 2009, il bénéficie d’une bourse d’étude au Maroc, octroyée par son pays, afin de poursuivre ses études supérieures en droit privé.
    Il est également artiste-peintre autodidacte. Son intérêt pour l’art naît en 1998. Il obtient le premier prix du Festival Africano, organisé par l’AMAC (Association Marocaine des Arts et Cultures) le 19 décembre 2015. Après sept ans d’expérience auprès des peintres et ses recherches personnelles, Diaby trouve sa vocation dans la peinture écologique. Il souhaite en effet défendre l'environnement par la peinture.

     

    • Impasse des âmes- Tome 1

      De Diaby Bakary

      Impasse des âmes- Tome 1

      De Diaby Bakary

      Impasse des âmes est le dialogue de deux personne influencées par leurs sociétés respectives. Le diplomate relate son histoire dans les pays des rivières du Sud. Artiste-peintre aux qualités extraordinaires, il fait connaître l'histoire de son peuple...

      Thème : Philosophie / Sociologie

     


Articles 1 à 3 sur un total de 335

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 112