Tag Archives: record

3 article(s)

  • Les dix livres les plus vendus au monde

    Alors que chaque rentrée littéraire apporte son lot de satisfactions et de déceptions, il est des livres qui traversent les époques et marquent des générations. Voici dix ouvrages qui passionnent encore aujourd'hui.

    Les_dix_livres_les_plus_vendus_au_monde_EdilivreLa Bible, 3,9 milliards d'exemplaires
    3,9 milliards. A titre de comparaison, nous sommes actuellement un peu plus de 7 milliards d'individus sur la planète Terre. Tout est dit.

    Le Petit livre Rouge, Mao Zedong, 820 millions
    Président de la République populaire de Chine entre 1954 et 1959, Mao a durablement façonné le paysage politique de son pays. Son héritage, il le transmettra dans Les Citations du Président Mao, plus connu en français sous le nom de Petit Livre Rouge, publié à titre posthume et largement diffusé dès 1964.

    Harry Potter, J.K. Rowling, 400 millions
    Dix_livres_les_plus_vendus_Edilivre
    Il aura fallu dix années à J.K. Rowling pour achever la saga du célèbre sorcier, de 1997 à 2007. Son succès phénoménal et sa popularité auprès d'un jeune public qui a grandi avec lui ont contribué à hisser la saga Harry Potter parmi les plus grands best-sellers et à le consacrer d'ores et déjà comme l'un des plus grands succès littéraires du siècle.

    Le Conte des deux cités, Charles Dickens, 200 millions
    Pas forcément l’œuvre la plus connue de Dickens, notamment en France, Le Conte des deux Cités (A tales of two cities en anglais) est pourtant un succès incontestable en son temps et va rester extrêmement populaire auprès du public. L'auteur y défend sa vision de la Révolution française et clame son amour pour Paris et Londres, deux villes chères à son cœur.

    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreLe Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry, 145 millions
    Publié en 1943, ce conte philosophique d'Antoine de Saint Exupéry raconte les aventures d'un prince curieux baladé de planète en planète à la rencontre de personnages plus atypiques les uns que les autres. Mobilisé, l'auteur-aviateur est porté disparu en 1944 mais son Petit Prince lui a survécu, enchantant des millions d'enfants à travers le monde au fil des ans.

    Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien, 103 millions
    Les films de Peter Jackson ont eu, entre autres, le mérite de faire redécouvrir au grand public l'oeuvre magistrale de Tolkien, parue initialement entre 1954 et 1955. Quête grandiose, Le Seigneur des Anneaux est devenu un classique de la littérature fantasy.

    Twilight, Stephenie Meyer, 100 millions
    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreSurprenant phénomène que cette série, racontant l'idylle de la jeune Isabella Swan et du vampirique Edward Cullen. Porté à l'écran par le couple Stewart-Pattinson, Twilight s'est imposé comme un succès phénoménal aussi bien sur les écrans qu'en librairies et a marqué une génération d'adolescents.

    Da Vinci Code, Dan Brown, 86 millions
    Paru en 2003, le best-seller de Dan Brown a lui aussi eu droit à son adaptation au cinéma. On y suit les tribulations de Robert Langdon, propulsé malgré lui au cœur d'une sombre affaire de meurtre. Complots, énigmes, action, suspense : la recette est bien rodée et a séduit des millions de lecteurs.

    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreRéfléchissez et devenez riche, Napoleon Hill, 70 millions
    Le livre de Napoleon Hill s'est arraché à plusieurs millions d'exemplaires et la mort de l'auteur en 1970 a encore redonné de l'élan à ce succès. L'auteur y traite du développement personnel - un thème récurrent dans sa bibliographie – et de la capacité de chacun à exploiter son potentiel pour devenir riche. Dans les Etats-Unis des années 70, le livre trouve un public anxieux de son avenir, accroché au « rêve américain », et fait mouche.

    L'Alchimiste, Paulo Coehlo, 65 millions
    Paru en 1988, ce conte philosophique raconte l'histoire d'un jeune berger espagnol qui part à la recherche d'un trésor et se découvre spirituellement auprès d'un alchimiste. Le roman révèle Coehlo et devient un best-seller mondial.

    Avez-vous lu ces ouvrages ? Pensez-vous que leur succès soit justifié ?

    Article écrit avec la participation de Quentin

     


  • Le livre qui valait des millions

    C'est un psautier américain, vieux de près de 400 ans, qui est devenu le 26 novembre dernier le livre le plus cher jamais vendu lors d'une vente aux enchères.

    Le_livre_le_plus_cher_EdilivreSur les traces des premiers colons américains
    14 millions de dollars. Ce n'est ni plus ni moins que la somme versée par le milliardaire David Rubenstein pour s'offrir cette pièce unique, soit environ 10 millions d'euros. Une dépense monumentale pour un livre intimement lié aux balbutiements de l'histoire des États-Unis.

    Imprimé en 1640 à Cambridge, ville proche de Boston, le Bay Psalm Book a traversé les siècles, précieusement conservé par la Old South Church de Boston. Si l'église ne date que de 1874, le livre est bien plus ancien et recoupe étroitement l'histoire des premiers colons américains. Après l'échec de leur installation en 1584 et la perte de la colonie de Ranoeke, une nouvelle expédition est conduite en 1620. Partis de Plymouth en Angleterre le 16 septembre, le Mayflower et ses 102 passagers traversent l'Atlantique. Les pionniers fondent « La Nouvelle Plymouth » dans ce qui deviendra le Massachusetts. Parmi les colons se trouvent ceux que l'on va appeler les « Pères pèlerins » (Pilgrim fathers en anglais), des protestants séparatistes voulant se détacher de l’Église d'Angleterre et fuyant les persécutions du roi Jacques Ier. Choisis par les autres voyageurs pour édicter des règles de vie commune (Le Pacte du Mayflower ou Mayflower Compact), ces « pères » vont forger les bases de la démocratie américaine en bâtissant une communauté respectueuses des différentes croyances, proche d'un modèle de démocratie participative.

    Un petit morceau d'histoire
    Le_livre_le_plus_cher_EdilivreEn 1660, la restauration d'une monarchie rigoureusement anglicane pousse une part des protestants puritains à émigrer à leur tour vers la Nouvelle Angleterre.
    Fortes de l'héritage du Pacte du Mayflower, les paroisses de la colonie séparatiste de Plymouth et les paroisses puritaines de la baie du Massachusetts se fondent en une seule et même Église, dite congrégationaliste. Les puritains importent d'Angleterre la première presse d'imprimerie vers 1638 et commencent à imprimer et à diffuser des ouvrages à caractère religieux. La première édition du Bay Psalm Book (consultable en ligne) est tirée à 1 700 exemplaires, dont il ne reste aujourd'hui seulement que 11 ouvrages. Si le psautier se destinait avant tout à être une traduction de la Bible, compréhensible et abordable pour les fidèles (au détriment d'un certain niveau de langage), il présente une valeur symbolique considérable. Il est associé en effet à l'élan de liberté propre aux colonies de cette époque et définit une nouvelle conception, marquant une rupture avec la religion monarchique anglaise. Selon les mots du commissaire priseur de la vente, c'est « avec lui [que] la Nouvelle Angleterre a déclaré son indépendance de l’Église d'Angleterre ».

    Le philanthrope américain n'en est pas à son premier « coup » sur le marché des antiquités littéraires à forte valeur symbolique, puisqu'il s'était offert en 2007 la Magna Carta, charte anglaise datant du 13ème siècle et qui a, en son temps posé, les bases d'une forme de droit individuel, pour une somme avoisinant 21 millions d'euros.

    Article écrit avec la participation de Quentin


  • Le phénomène Game of thrones, tout a commencé en librairie

    Un livre à succès, une série incontournable suite à une troisième saison qui bat tous les records en termes d'audience, de piratage, mais surtout de " buzz " sur tous les réseaux sociaux. L'adaptation des romans de George R.R Martin est devenue un phénomène incontournable en seulement trois ans.

    Game_of_Thrones_EdilivreComment expliquer ce succès planétaire ?
    Regardée par des millions de téléspectateurs à travers le monde, Game of Thrones, traduit en français par Le Trône de Fer, a dépassé le cadre habituel du petit écran pour laisser place à un engouement hors normes. Les raisons ayant permis d'aboutir à un tel succès sont nombreuses.
    Pour commencer, Game of Thrones nous fait voyager à travers un monde totalement inédit. Une multitude de personnages et d'intrigues adaptées à chacun d'eux sont proposés, donnant un caractère universel à la série. Chacun peut en effet y trouver son compte : de la politique de l'histoire aux scènes de batailles, en passant par des scènes d'amour et des histoires de magie, il y en a pour tous les goûts, et l'audience ne cesse de s'élargir au fur et à mesure des saisons.
    Le casting exceptionnel contribue également au succès de la série, les téléspectateurs s'attachant très rapidement aux personnages car ils peuvent facilement s'identifier à eux. Ne possédant pas de héros type, Game of Thrones divise l'opinion des gens à travers ces personnages, qui, tous, possèdent des défauts et suscitent ainsi le buzz, chacun pouvant défendre un protagoniste que d'autres pourront au contraire trouver insupportable à cause des différents points de vue que l'auteur nous laisse percevoir sur chacun d'eux. Mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que le succès de la série repose également sur la grande communauté de fans déjà conquise par les livres.

    Tout commença par des romans
    Si certains l'ignoraient encore, la série culte Game of Thrones tire son origine des cinq romans de George R.R Martin, dont elle se veut d'ailleurs très proche, et pour cause, l'auteur participe également à la production de la série. Sur ses cinq ouvrages publiés, quatre d'entre eux ont remporté le prix Locus du meilleur roman de fantasy. Chaque saison de la série se veut reprendre l'intégralité d'un tome. Mais comment expliquer la présence de 15 tomes sur le marché français alors que les ouvrages de George R.R Martin n'en comportent que cinq ? Les éditeurs français ont tout simplement choisi de redécouper les tomes originaux en sous-tomes. Ainsi, les tomes 1 et 2 représentent l'intégralité du tome 1 de George Martin, les tomes 3 à 5 constituent le tome 2, les tomes 6 à 9 composent le tome 3, les tomes 10 à 12 l'ensemble du tome 4, et enfin les tomes 13 à 15 retracent le tome 5. Beaucoup de fans de la série se sont plongés dans les livres de George Martin, supportant difficilement les neuf mois d'attente d'une saison à l'autre. Cependant, l'attente entre les ouvrages est encore plus longue que celle de la série, l'auteur ayant mis six ans pour publier son dernier ouvrage.

    Game_of_Thrones-Edilivre

    Écrivant actuellement le sixième livre de la série, George Martin a l'intention d'écrire un septième et ultime tome qui bouclera les aventures de Game of Thrones. Néanmoins, il se pourrait qu'à terme, le tournage de la série se heurte à une impasse scénaristique, ayant prévu de rattraper la publication des ouvrages de George Martin d'ici les trois prochaines saisons. L'auteur quant à lui ne semble pas inquiet, expliquant avoir " une avance de plusieurs ouvrages gigantesques ". Affaire à suivre...

    Et vous, que pensez-vous du phénomène Game of Thrones ? Avez-vous lu un de ces livres ?

    Article écrit avec la participation d'Ilanie


3 article(s)