Tag Archives: interview écrite

Articles 1 à 3 sur un total de 284

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 95
  • Rencontre avec Janick Bodnar, auteur du livre « Il me battait » 

    Janick Bodnar EdilivreDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ?

    J'habite à Marseille.

     

    Présentez-nous votre ouvrage

    Mon livre est une autobiographie, il raconte mon histoire de femme battue. À l'âge de dix-huit ans j'ai vécu l'enfer sous les coups de mon conjoint, battue enceinte, j'y ai perdu ma petite fille Sarah.

     

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    J'ai écrit cette histoire pour aider toutes ces femmes qui souffrent en silence, pour leur dire qu'il ne faut pas baisser les bras.

     

    À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

    Je m'adresse à tous les électeurs, politique, la police, le corps médical, toute classe sociale sensible à cette cause de violence, qui touche les femmes, les enfants, les personnes âgées et aussi les hommes.

     

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

    J'ai voulu transmettre mon message pour dire qu'à notre époque ce n'est pas normal, que des femmes meurent sous les coups de leurs conjoints Il faut faire avancer les choses.

     

    Où puisez-vous votre inspiration ?

    Mon inspiration je la puise au plus profond de moi, dans ce que j’entends, je vois et par mon imaginaire, je parle pour mes romans et non mon histoire, car c'est un vécu.

     

    Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

    Mes projets d'écriture se sont les romans policiers, je viens de terminer deux manuscrits.

     

    Un dernier mot pour les lecteurs ?

    Je voudrai dire à nos chers lecteurs, que parfois dans la vie vous êtes confronté à des moments difficiles, mais la vie est belle et mérite d’être vécu. Il ne faut pas que ces tortionnaires triomphent, ils doivent être punis sévèrement. Je souhaite que mon histoire ait retenu toute leurs attentions et qu'ils partageront.

     

    • Il me battait

      De Janick Bodnar

      Il me battait

      De Janick Bodnar

      Cette histoire est l’autobiographie d’une femme battue. Janick Bodnar a voulu la partager pour aider toutes les femmes qui souffrent en silence. Elle a vécu l'enfer, elle s’en est sortie.

      Thème : Témoignage


  • Rencontre avec Evelyne Simoens, auteur de «La sociologie serait une science»

    Évelyne Simoens - La sociologie serait une scienceDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ?

    J’habite en Belgique, à Bruxelles.

     

    Présentez-nous votre ouvrage

    Les sociologues se battent souvent pour faire reconnaître la discipline. La sociologie naît dans les années 60. Les angles d’attaque sont nombreux et très larges. Nous pouvons étudier la restauration rapide, l’urbanisme, l’éducation,… Il y a une partie plus récente, que ces matières-là, franchement centrée sur  la communication. Pierre Bourdieu, sociologue français, aurait apporté énormément de théories sur l’étude de la vie en société. J’ai repris quelques écrits traitant de la sociologie mais il y a encore des dizaines et des dizaines de milliers de page sur la discipline pour ne pas dire des millions. Pas vraiment une science mais se creusant un petit chemin vers le savoir, la sociologie intéresse et est fort critiquée. Les sciences, valorisées dans nos sociétés, nous conduiraient au pouvoir et à l’argent. La sociologie nous conduirait vers un beau gros échec professionnel.

     

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    Je voulais communiquer un tout petit peu l’utilité de la sociologie.

     

    À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

    Je me dirige notamment vers un public d’adolescents.

     

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

    Il est important de lire et parfois de lire, lire et relire ce qui se dit pour comprendre les détails. Des questions d’examens se lisent attentivement. On peut connaître parfaitement un thème et faire de grosses digressions pour retomber sur le sujet initial. C’est que l’on maîtrise une donnée de la question dans tous les détails et c’est très gai alors.

     

    Où puisez-vous votre inspiration ?

    A Louvain-la-Neuve, il y a une maison des historiens, à Bruxelles, il y a des cafés philo mais en sociologie, rien de tel n’existe! Les sociologues, des fainéants ? Des rêveurs qui se moquent de tout. Je réfléchis un petit peu à l’amélioration de notre condition d’universitaire "touche à tout".

     

    Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

    Je voudrais écrire des livres pour les adolescents mais n’ai encore aucune piste.

     

    Un dernier mot pour les lecteurs ?

    Je ne ferai que répéter ce qui me plaît et que j’ai dit plus haut "…creuse un petit peu un tout petit bout du sujet et tu aimeras le sujet dans sa globalité". Je voudrais dire aussi qu’avec une certaine maturité, on peut s’intéresser à tout. L’ado qui ne veut rien entendre des normes sociales et des convenances possède  son monde et ses codes dictés par l’environnement. Je pense aux groupes de punks qui existaient dans les années 70 par exemple, que sont-ils devenus aujourd’hui ?  Ce n’est pas à 70 ou 80 ans, je crois que l’on est punk. Le changement est inhérent à l’individu qui reste très souvent en phase ou en concordance avec la société. On peut s’intéresser à tout.

     

    • La sociologie serait une science

      De Évelyne Simoens

      La sociologie serait une science

      De Évelyne Simoens

      La sociologie, oui ! Un combat quotidien, non ! Une place dans la société, et non des moindres, plutôt. Les sociologues avouent-ils ce qu'ils font ?... Ils ont presque oublié leurs études quand ils sont dans la vie professionnelle.

      Thème : Philosophie / Sociologie


  • Rencontre avec Saraï David, auteur de « BPP : bonté, pudeur, parole »

    Sarai_David_Edilivre_5Pouvez-vous nous présenter votre ouvrage en quelques mots ?

    C'est un ouvrage de 70 pages qui propose une méthode anti-stress basée sur le judaïsme, et plus spécifiquement sur le repos chabbatique.

    J'ai inséré en première page une série de proverbes juifs relatifs à la morale.

     

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    Parce que c'est effrayant de voir combien nous sommes constamment en surtension ! Nombreux sont les gens qui suivent des psychothérapies pour enlever le poison moderne de leur vie qu'est le stress. Or, il suffit peut-être de modifier notre optique : si nous nous arrêtions en chemin pour faire le point ? C'est une interrogation basique, mais qui est souvent oubliée. Le repos, c'est notre sève. Je parle bien sûr du vrai repos, pas de la paresse !

     

    À quels lecteurs s'adresse votre ouvrage ?

    À tout le monde ! Que l'on soit simple curieux ou esprit stressé cherchant à guérir de son mal, mon livre est une suggestion fondée sur un mode de vie simple : réapprendre à se reposer, dans le sens de se couper une fois par semaine de toute obsession matérialiste et ainsi recouvrer le plaisir des choses vraies.

     

    Quelles sont les principales qualités de votre ouvrage ?

    1. la clarté et vocabulaire accessible
    2. les connaissances juives
    3. pas trop volumineux

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers cet ouvrage ?

    1er message : Reposez-vous ! Aujourd'hui, on veut toujours plus. L'obsession de la performance est malsaine, d'autant qu'au bout d'un moment nous craquons et finissons par être rejetés par une société à la morale moribonde. Nous sommes assénés de conseils sur une vie "bio", alors je propose de se reposer entièrement une fois par semaine ; c'est un peu dans l'idée d'un jeûne mental pour rester en bonne forme ensuite.

    2ème message : la santé physique passe par une santé mentale et morale. Quelqu'un qui délaisse le respect envers son prochain, qui aime être méchant et égocentrique, s'épuisera. Tandis que celui qui emploie un langage correct, dont le comportement est empreint de pudeur, de dignité, et qui aide autrui, gardera son énergie intacte.

     

    Où puisez-vous votre inspiration ?
    Dans le Moussar, c'est-à-dire l'éthique juive, qui est très riche en bon sens.

                                                                 "Aime ton prochain comme toi-même"

     

    • BPP : bonté, pudeur, parole

      De Saraï DAVID

      BPP : bonté, pudeur, parole

      De Saraï DAVID

      Comment vaincre le stress ? À cette question brûlante d'actualité, l'auteure répond simplement : par le repos. Mais sait-on encore vraiment se reposer, lâcher du lest, mettre entre parenthèse son travail, son Iphone et son addiction au web ? Saraï DAVID propose une méthode très simple tirée d...

      Thème : Famille / Santé / Bien-être


Articles 1 à 3 sur un total de 284

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 95