Tag Archives: Dickens

2 article(s)

  • Lecteur ou menteur ? Ces livres qu’on prétend avoir lus

    Une étude menée sur 2 000 britanniques montre que les grandes œuvres anglaises ne sont pas les plus lues. 62% des personnes interrogées prétendent avoir lu certains classiques … sans jamais les avoir consultés.

    Lecteur_ou_menteur_Edilivre« Être cultivé, c’est sexy »
    78% des 2 000 britanniques sondés assurent qu’ils ont lu de grands classiques. La vérité est toute autre : ils n’ont jamais parcouru la moindre page de ceux-ci. Une équipe de chercheurs a prouvé que ces lecteurs sont en fait des menteurs. Plus de la moitié des sondés possèderaient les classiques britanniques sur tablette… mais ne les ont pas consultés ! La moitié admet toutefois avoir déjà menti pour gonfler leur culture.

    Parmi les 10 titres les plus utilisés pour briller en société, 1984 de George Orwell figure en tête (26%), suivi de Guerre et Paix de Léon Tolstoï (19%) et des Grandes espérances de Charles Dickens (18%). D’autres auteurs phares de la littérature anglophone sont exploités : J.D. Salinger et son Attrape-cœurs, le Passage vers l’Inde d’Edward M. Forster, le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien ou encore Orgueil et Préjugés de Jane Austen !

    Mentir pour briller en société
    Jo Hemmings, psychologue comportementale, explique à Press Association « qu’être cultivé n’a jamais été aussi sexy». Autrement dit, nous améliorons la réalité en nous prétendant plus cultivés que nous ne le sommes… quitte à inventer.

    Les menteurs varient les astuces lorsqu’ils feignent d’avoir lu les classiques. 42% d’entre eux se réfèrent aux adaptations cinématographiques pour combler les trous culturels. En bonne position règnent aussi les résumés d’œuvres sur Internet. Certains poussent tout de même l’effort jusqu’à mémoriser des passages du livre et les glissent au cours d’une conversation.

    Lecteur_ou_menteur_EdilivreLecteurs menteurs
    En juillet dernier, une étude menée par Book Riot, cette fois aux États-Unis, présentait les livres qu’on prétend avoir lus. Cette liste contient déjà de nombreux classiques avec en tête, Orgueil et Préjugés, Ulysse de James Joyce et Moby Dick d’Herman Melville. Y figuraient aussi les œuvres précédentes.
    Les lecteurs-menteurs prétendent également avoir lu La Bible, la saga Harry Potter et la trilogie érotique Fifty Shades of Grey.

    Vous arrive-t-il de prétendre avoir lu certaines œuvres ? Lesquelles ?


  • Les dix livres les plus vendus au monde

    Alors que chaque rentrée littéraire apporte son lot de satisfactions et de déceptions, il est des livres qui traversent les époques et marquent des générations. Voici dix ouvrages qui passionnent encore aujourd'hui.

    Les_dix_livres_les_plus_vendus_au_monde_EdilivreLa Bible, 3,9 milliards d'exemplaires
    3,9 milliards. A titre de comparaison, nous sommes actuellement un peu plus de 7 milliards d'individus sur la planète Terre. Tout est dit.

    Le Petit livre Rouge, Mao Zedong, 820 millions
    Président de la République populaire de Chine entre 1954 et 1959, Mao a durablement façonné le paysage politique de son pays. Son héritage, il le transmettra dans Les Citations du Président Mao, plus connu en français sous le nom de Petit Livre Rouge, publié à titre posthume et largement diffusé dès 1964.

    Harry Potter, J.K. Rowling, 400 millions
    Dix_livres_les_plus_vendus_Edilivre
    Il aura fallu dix années à J.K. Rowling pour achever la saga du célèbre sorcier, de 1997 à 2007. Son succès phénoménal et sa popularité auprès d'un jeune public qui a grandi avec lui ont contribué à hisser la saga Harry Potter parmi les plus grands best-sellers et à le consacrer d'ores et déjà comme l'un des plus grands succès littéraires du siècle.

    Le Conte des deux cités, Charles Dickens, 200 millions
    Pas forcément l’œuvre la plus connue de Dickens, notamment en France, Le Conte des deux Cités (A tales of two cities en anglais) est pourtant un succès incontestable en son temps et va rester extrêmement populaire auprès du public. L'auteur y défend sa vision de la Révolution française et clame son amour pour Paris et Londres, deux villes chères à son cœur.

    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreLe Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry, 145 millions
    Publié en 1943, ce conte philosophique d'Antoine de Saint Exupéry raconte les aventures d'un prince curieux baladé de planète en planète à la rencontre de personnages plus atypiques les uns que les autres. Mobilisé, l'auteur-aviateur est porté disparu en 1944 mais son Petit Prince lui a survécu, enchantant des millions d'enfants à travers le monde au fil des ans.

    Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien, 103 millions
    Les films de Peter Jackson ont eu, entre autres, le mérite de faire redécouvrir au grand public l'oeuvre magistrale de Tolkien, parue initialement entre 1954 et 1955. Quête grandiose, Le Seigneur des Anneaux est devenu un classique de la littérature fantasy.

    Twilight, Stephenie Meyer, 100 millions
    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreSurprenant phénomène que cette série, racontant l'idylle de la jeune Isabella Swan et du vampirique Edward Cullen. Porté à l'écran par le couple Stewart-Pattinson, Twilight s'est imposé comme un succès phénoménal aussi bien sur les écrans qu'en librairies et a marqué une génération d'adolescents.

    Da Vinci Code, Dan Brown, 86 millions
    Paru en 2003, le best-seller de Dan Brown a lui aussi eu droit à son adaptation au cinéma. On y suit les tribulations de Robert Langdon, propulsé malgré lui au cœur d'une sombre affaire de meurtre. Complots, énigmes, action, suspense : la recette est bien rodée et a séduit des millions de lecteurs.

    Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreRéfléchissez et devenez riche, Napoleon Hill, 70 millions
    Le livre de Napoleon Hill s'est arraché à plusieurs millions d'exemplaires et la mort de l'auteur en 1970 a encore redonné de l'élan à ce succès. L'auteur y traite du développement personnel - un thème récurrent dans sa bibliographie – et de la capacité de chacun à exploiter son potentiel pour devenir riche. Dans les Etats-Unis des années 70, le livre trouve un public anxieux de son avenir, accroché au « rêve américain », et fait mouche.

    L'Alchimiste, Paulo Coehlo, 65 millions
    Paru en 1988, ce conte philosophique raconte l'histoire d'un jeune berger espagnol qui part à la recherche d'un trésor et se découvre spirituellement auprès d'un alchimiste. Le roman révèle Coehlo et devient un best-seller mondial.

    Avez-vous lu ces ouvrages ? Pensez-vous que leur succès soit justifié ?

    Article écrit avec la participation de Quentin

     


2 article(s)