Tag Archives: ange

3 article(s)

  • Rencontre avec Philippe Kacou, pour l'ensemble de son oeuvre

    Philippe_Kacou_EdilivrePrésentez-nous vos ouvrages ?
    Mon livre, "Le livre du prophète Kacou Philippe", est un ensemble de 124 chapitres répartis en 3 tomes. C'est une vision nouvelle du christianisme qu'il est indispensable d'avoir. C'est une redéfinition de la Bible et du christianisme sous tous ses aspects. La particularité de ces ouvrages est que vous pouvez commencer par n'importe lequel des tomes ou des 124 chapitres. Les chapitres sont indépendants les uns des autres. Tous les grands points du christianisme y sont abordés en profondeur. Surtout, ne commettez surtout pas l'erreur de vous arrêter au premier chapitre du tome 1.

    Pourquoi avoir écrit ces livres ?
    Ces livres ont été écrits au même titre que les livres de la Bible. Quand un grand prophète parle sur la terre, ses paroles sont toujours consignées dans un livre afin que toute la terre sache ce que ce prophète a dit. C'est donc un livre qui marquera cette époque à cause de son contenu et des mystères qu'il révèle. Comme les livres de la Bible, ce livre aussi a été écrit en mémoire pour les générations futures afin que ces générations sachent ce que Dieu a fait en notre temps.

    Avez-vous créé une nouvelle forme de religion ?
    Non, l'allemand Martin Luther n'a jamais voulu créé une nouvelle religion en s'en prenant au catholicisme. C'est la même chose. Je n'ai pas créé une nouvelle religion mais j'ai rétabli le véritable christianisme.

    Comment pensez-vous redéfinir la Bible et le christianisme ?
    D'abord, l'humanité a une mauvaise compréhension de la Bible. La Bible est simplement un élément de la préhistoire chrétienne et ne peut aucunement donner le Salut. Comme le rétroviseur d'un véhicule, elle permet de voir le passé mais pas le présent et le futur. Et mon livre explique tout cela. De même, j'ai redéfini le christianisme et chacun de ses éléments. C'est un livre indispensable à la connaissance.

    D'où vous est venue cette vocation ? Avez-vous eu une illumination ? Dieu vous a-t-il adressé un message ? Parle-t-il à travers vous ?
    Cette vocation est partie d'une apparition surnaturelle le 24 avril 1993. Un ange m'a dit : "Au temps marqué tu comprendras ce que tu n'as pas appris" et neuf ans plus tard, en 2002, cette parole a eu son accomplissement. Tout cela est contenu dans mon livre.

    À quel lecteur s'adressent vos ouvrages ?
    Mes ouvrages ne s'adressent pas à une église ou à une religion précise mais à toute l'humanité. Arrêtez de dire : "Que dit cet homme ? Il paraît qu'il a dit ceci. J'aurais appris qu'il dit que...". Quel que soit le prix, vous devez avoir ces livres et les lire par vous-mêmes. Ce sont des assemblages de prédications qui ne sont pas une explication de la Bible. Ils sont constitués d'une compilation de prédications qui s'adressent d'abord à tout homme soucieux du salut de son âme. Et ensuite, ils se présentent comme un outil nouveau pour les formateurs et étudiants des écoles et instituts théologiques.

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ces livres ?
    Le message est que l'humanité a une mauvaise compréhension de la religion chrétienne, de la Bible et même des juifs. Avec le temps et à travers les siècles, le mensonge a fini par prendre la place de la vérité. Aujourd'hui, ma vision des choses est combattue mais un jour, elle triomphera. Mon livre sera toujours d'actualité.

    Où puisez-vous votre inspiration ?
    Ma source d'inspiration est surnaturelle. Le message du livre est basé sur des apparitions surnaturelles que j'ai eu lorsque j'étais un petit manœuvre sur un chantier de construction. C'était en avril 1993. Et aujourd'hui, cette vision a pris forme et l'humanité en
    parle.

    Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?
    Pour l'avenir, c'est surtout une biographie sur le prophète Kacou Philippe. Un grand homme a le droit d'avoir une biographie.

    Un dernier mot pour les lecteurs ?
    Aux lecteurs, je dirai que tout ce qui est amer n'est pas forcément mauvais. Tout ce que j'ai dit et tout ce qui me concerne se trouve entièrement dans ces livres. Si j'avais les moyens, j'offrirais ces livres à chaque habitant de la terre car chaque habitant de la terre doit savoir la vérité sur la Bible et l'Église. Il ne faudrait pas que la conclusion des autres soit la vôtre. Et enfin un conseil : lisez-les vous-mêmes, allez jusqu'à la fin de ces livres et tirez votre propre conclusion. C'est ce qui serait sage.

     

    • Le Livre du Prophète Kacou Philippe Tome 1

      De Philippe Kacou

      Le Livre du Prophète Kacou Philippe Tome 1

      De Philippe Kacou

      Le livre du prophète Kacou Philippe apparaît comme la véritable redéfinition de la Bible et du christianisme ; c'est le procès des religions et de leurs dirigeants. L'auteur apparaît comme le sauveur de cette tragédie religieuse. À la fin du livre, il s'adresse énergiquement aux juifs qui sont ho...

      Thème : Religion

    • Le Livre du Prophète Kacou Philippe - Tome 2

      De Philippe Kacou

      Le Livre du Prophète Kacou Philippe - Tome 2

      De Philippe Kacou

      Le Livre du Prophète Kacou Philippe apparaît comme la véritable redéfinition de la Bible et du christianisme ; c'est le procès des religions et de leurs dirigeants. L'auteur apparaît comme le sauveur de cette tragédie religieuse. À la fin du livre, il s'adresse énergiquement aux Juifs qui sont ho...

      Thème : Religion

    • Le Livre du Prophète Kacou Philippe - Tome 3

      De Philippe Kacou

      Le Livre du Prophète Kacou Philippe - Tome 3

      De Philippe Kacou

      Le Livre du Prophète Kacou Philippe apparaît comme la véritable redéfinition de la Bible et du christianisme ; c'est le procès des religions et de leurs dirigeants. L'auteur apparaît comme le sauveur de cette tragédie religieuse. À la fin du livre, il s'adresse énergiquement aux Juifs qui sont ho...

      Thème : Religion


  • Rencontre avec Caroline Nicolier, auteur de «L'Ange gardien du démon - Tome 2 - 1ère partie»

    Caroline_Nicolier_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots.
    C’est la suite du premier tome, "Le Bien et le Mal", une sorte de prologue qui a permis de poser les personnages. Dans ce 2ème tome, son sous-titre "Le Paradis et l’Enfer" est très significatif, car on se baladera dans l‘un et dans l‘autre, tant du point de vue matériel que psychologique. Les personnages vont considérablement évoluer, nous allons connaître leur histoire, leur passé, leurs peurs, leurs doutes et leurs espoirs, en parallèle de tout ce qui se passe.

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?
    Par passion d’écrire et de «décharger» mon imagination de tout ce qui occupe mon esprit qui déborde sans cesse de nouvelles idées. Je me sens ensuite plus légère, comme si j’avais évacué un trop-plein. Et aussi de répondre à des questions de plus en plus pointilleuses que l’on découvre, souvenez-vous, dans le film "Van Helsing" sorti en 2004. Sans oublier de satisfaire certains lecteurs mordus de l’histoire et qui désirent ardemment connaître la suite. Outre de nouveaux personnages, des environnements sombres et des choses pétrifiantes, qui peuvent alimenter nos peurs les plus primitives vont hanter l‘histoire, jusqu’à obtenir une ambiance lourde que l‘on peut découvrir dans les séries de films d’épouvante comme "Paranormal Activity". J’adore ces ambiances !

    À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
    Comme le premier tome, à un public adulte, mais l‘histoire peut toucher n‘importe qui à travers les personnages si on les décortique bien. Même si le début de celui-ci peut présenter un côté féerique, des scènes plus obscures et violentes vont petit à petit se mettre en place tout du long des 3 parties de ce tome 2 et les suivants. Certaines scènes plus érotiques vont également y figurer, et aussi une dose d’humour cocasse à un moment donné.

    Quels sont vos auteurs préférés ?
    Bram Stoker, évidemment, et J.R.R Tolkien, deux ingénieux auteurs qui ont créé l’écriture fantastique moderne à travers des mondes et des personnages inoubliables. J’aime particulièrement les témoignages qui traitent des droits des femmes dans certaines sociétés musulmanes. Ce genre de témoignages peut susciter une certaine peur. Betty Mahmoody, Samia Shariff et d’autres encore, dont je n’ai pas les noms en tête, sont des personnes courageuses qui ont subi le pire pour tenter de fuir leurs situations et leurs pays, qui ne leur laissaient aucune chance de s‘épanouir en tant que femme. Dans "L’ange gardien du démon", cette même préoccupation saisit certains personnages face aux Ottomans qui avancent irrémédiablement sur leurs terres.

    Décrivez-nous le comte Dragulia ?
    Ah ! Le comte Dragulia ! Un personnage atypique, comme son rival, Gabriel. Dragulia est un homme torturé par la vie qui lui a arraché tout ce qu’il aimait le plus au monde et l‘a rendu extrêmement méfiant de tous et de tout. Il a subi la perte tragique de son épouse 10 ans plus tôt et n’arrive pas à s’en remettre, malgré son remariage avec 3 affriolantes mais tumultueuses jeunes femmes qui ne suffisent pas à apaiser ce deuil qui le ronge. Il est violent, mais on s’attache vite à lui, car il a un tourment caché qui peut toucher n’importe qui d’entre nous. Par ailleurs, un évènement insoupçonné, face à une chose contre quoi il ne pourra pas se défendre, va le tourmenter et le rendre vulnérable.

    Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
    Que l’amour et l’amitié peuvent nous faire tenir dans les moments les plus sombres de notre existence, nous faire croire en quelque chose de meilleur, même si un destin tragique peut nous éloigner de ceux que l‘on aime le plus, même s‘ils sont proches de nous. Par exemple, Dragulia retrouve son père après 30 ans d‘absence, il cherche sans cesse son affection en attirant son attention d’une façon qui ne plaît pas forcément à tout le monde. Et il n’y parvient pas. Mais contre toute attente, quelqu’un avec qui il ne s’entend pourtant pas du tout va le soutenir, car le même destin va les relier d’une certaine façon et apaiser les tensions.

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
    Certains lecteurs ont trouvé la mort d’un personnage incongrue dans le 1er tome, mais quelle mort ne l’est pas lorsqu’elle frappe subitement une personne qui nous est chère ? D’autres vont survenir, ces personnages poussés par une force obscure qui les détruira en usant de leur désespoir. J’ai eu cette sorte de sensation, par le passé, et encore aujourd’hui, dans mes moments les plus sombres. Mais il y a toujours une petite voix qui me dit de tenir le coup, de ne pas me laisser abattre. Et c’est vrai, même si ce n’est pas évident, je l’admets, mais je tente de remonter la pente grâce à des personnes formidables. On y arrive, ou on n’y arrive pas. Mon livre a aussi cet aspect-là. Pour ma part, je suis persuadée que les personnes que nous avons aimé et qui nous ont quitté nous attendent quelque part.

    Où puisez-vous votre inspiration ?
    Majoritairement, ça me vient tout seul, ou je suis inspirée par des faits réels quels qu‘ils soient ; ça peut être n‘importe quoi. Il suffit que je sois au calme à écouter de la musique pour qu’une idée me vienne. C’est un peu le seul moment où je peux totalement penser et me détendre, et c’est dans ces moments-là que l’inspiration me vient. Ayant grandi dans une bulle d’imagination, dans une famille peu aimante et des situations où je me suis retrouvée très isolée, cela m’a permis de développer cette aptitude.

    Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?
    Outre les autres projets évoqués dans la précédente interview, de nouveaux sujets me sont venus que je désire développer. Et un artiste talentueux, Pascal Potier, m’a contacté pour adapter "L’ange gardien du démon" en bande dessinée et même de créer ses décors en modèles réduits ! Le projet vient de débuter. Je compte aussi rééditer le tome 1 de "L’ange gardien du démon" en une version totalement recorrigée, si c‘est possible, car je ne suis pas satisfaite de sa qualité. Des lecteurs attentifs ont remarqué bon nombre de ces soucis au niveau du texte, et ça m‘enrage. Les livres suivants seront nettement mieux, car j‘ai ensuite eu le temps nécessaire pour les travailler.

    Un dernier mot pour les lecteurs ?
    Eh bien, tout simplement que j’espère qu’ils apprécieront la suite de cette histoire autant que le 1er tome, car elle avait énormément plu à d’autres lecteurs à son époque «brouillon». Et d’être patients pour découvrir ceux qui suivront !

     


  • La mort imminente, un sujet littéraire fécond ?

    L'âme survivrait-t-elle au trépas ? Possédons-nous un « fantôme », fruit de notre conscience, capable de communiquer pleinement avec un monde parallèle ? Si ce thème, omniprésent dans notre culture, suscite la polémique, il inspire considérablement les best-sellers américains.

    mort_imminente_EdilivreUne source d'inspiration intarissable
    Au 19ème siècle, l'éminent psychologue Victor Egger, soulève déjà, dans le cadre de recherches scientifiques, la mort imminente. Ce phénomène désigne les visions et sensations éprouvées par des êtres subissant un coma avancé.

    Un siècle plus tard, ce thème hante grand nombre de superproductions américaines et d'ouvrages littéraires. Dans Hereafter (Au-delà), Clint Eastwood, aborde la question à travers le parcours tragique d'une journaliste, interprétée par Cécile de France. L'action se déroule en Thaïlande, à Noël 2006. La jeune femme, qui se trouve en Thaïlande, est victime du gigantesque tsunami qui ravage alors l'île. Subissant un choc crânien sans précédent, elle manque de se noyer et survit à une expérience de mort imminente.

    Derrière les effets spéciaux de ce brillant long-métrage, les interrogations métaphysiques submergent le spectateur. Revient-on de l'au-delà ? Notre conscience peut-elle dépasser notre mort ? Certains témoins évoquent notamment le « long couloir », confessent leur sentiment d'être revenus d'entre les défunts. Leurs « symptômes » ? Une impression de décorporation, la vision de leur propre existence, la rencontre avec des entités immatérielles ! Ces « morts imminents » avouent le plus souvent que cette expérience leur redonne foi en la vie, leur permettant de se reconnecter à leur spiritualité. Selon une étude avérée, environ 3% des Américains, soit 9 millions de personnes, ont un jour vécu cela.

    Gros plan sur quelques best-sellers
    De multiples ouvrages de la littérature anglo-saxonne abordent ce thème. Tout d'abord, Heaven is for real : a little boy's astounding story of his trip to heaven and back narre les mésaventures d'un garçonnet de quatre ans, victime d'une opération chirurgicale qui échoue. S'inscrivant dans les meilleures ventes de l'année 2011, le roman de Todd Burpo reste onze semaines au box-office ! Un autre écrivain, le neuro-chirurgien Eben Alexander, relate, pour sa part, l'expérience de mort imminente qui l'a bouleversé pendant ses études à Harvard. Victime d'une méningite qui s'aggrave rapidement en 2008, ce père de famille est plongé dans le coma pendant une semaine. De son accident, il tire un récit émouvant et autobiographique, Proof of heaven, a neurosurgeon journey into the afterlife.

    Il narre sa rencontre avec un ange bienveillant, apparu sous les traits d'une femmeau_dela_Edilivre gracieuse et blonde, devenue son guide spirituel. Notre homme affirme avoir fait la connaissance d'êtres « chattoyants », « très différents » de ce que l'on peut rencontrer sur notre planète « durant son long sommeil ».
    Les réactions des lecteurs vis à vis de ce récit s'avèrent plus que sceptiques. Certains, ne croyant pas au phénomène, mentionnent un « rêve intense ». Les psychologues expliquent, quant à eux, que mort imminente rime avec dysfonctionnement du cerveau dans les cas de chocs traumatiques. Que pensez-vous d'un tel sujet ?

    Article écrit avec la participation de Camille


3 article(s)