L’équipe Edilivre va à la rencontre de ses auteurs en les interviewant. Découvrez l’intégralité de ces échanges.

Articles 1 à 3 sur un total de 1634

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 545
  • Rencontre avec DESGRIS Alain et Aliénor, co-auteurs de « Templiers et statuts secrets (de la Bible au Coran) »

    DESGRIS AlainPrésentez-nous votre ouvrage

    Cet ouvrage sur les Templiers est un livre, de recherche et d'approfondissement, concentré sur 560 pages. Nous y avons poussé, aussi loin que possible, les analyses sur la création de l'Ordre du Temple, l'établissement de toutes ses règles (connues et plus secrètes), sa vision des religions du Livre et son propos sur Jésus et Marie. A partir d'un contexte géopolitique européen nous avons retrouvé ses véritables assises spirituelles et compris ce sursaut indigné des frères qui bâtirent un Temple « bicéphale » dont une branche peut-être aujourd'hui suspectée, à raison, d'hérésie. Cette étude n'a été rendue possible que par la découverte et les traductions de documents provenant de bibliothèques chrétiennes, juives, orthodoxes, musulmanes encore méconnues y compris celles des réserves d'Oulam Bator en Mongolie. C'est dans ces dernières qu'a pu être retrouvée une partie des livres, de la secte des Assassins, conservés jusqu'en 1258, dans les châteaux d'Alamut, du Djébal.

    Le livre est constitué de 3 parties distinctes

    1) Les statuts secrets Templiers et les preuves de leur véracité. La réalité sur les germinations et la construction d'un « autre Temple » ainsi que l'établissement de nouvelles règles.

    2) La désignation de lieux particuliers (où les Templiers découvriront le visage de Jésus) et l'étude d'archives anciennes qui remettent fondamentalement en question certains passages des Évangiles. On y découvre aussi le paradoxe de Bernard de Clairvaux qui n'évoque plus Marie que comme une intercétrice et qui refuse son Assomption ; c'est ce qui anéantira l'idée que se faisaient certains Frères de l'Ordre sur Marie, mère de Dieu qui va peu à peu être délaissée. Les doutes, nés des divergences entre Chrétiens, Juifs et musulmans sur une famille recomposée (sans compter les faux lieux évoqués, les distances impossibles citées dans les Écritures), seront autant d'obstacles à une continuation d'un Croire par obligation.

    3) La troisième partie démontre, par des pré-écritures évangéliques originales, un certain nombre d'artifices, d’atermoiements des Pères de l’Église et des papes en vue d'asseoir la religion Christique au détriment d'une religion déiste. Elle précise une spiritualité templière imprécise et empreinte de doute qui amène à faire un distinguo entre croire et avoir la foi.

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    Passionné par les ordres de chevalerie et plus particulièrement celui du Temple, nous avons été souvent choqués, attristés, de lire les inventions qui le dénaturaient. Aussi avons-nous travaillé, durant plus de cinquante années, pour débarrasser cette chevalerie de toutes les crasses accumulées afin que cet Ordre soit évalué selon sa complexité, ses engagements réels et ses incertitudes. Grâce à un travail conséquent de traductions, d'analyses, de rencontres, nous avons enfin pu enlever cette écorce disgracieuse qui obscurcissait un « Temple » abscons et découvrir enfin le « pourquoi » d'un Ordre, devenu « bicéphale ».

     À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

    Tous les lecteurs intéressés par l'histoire d'un Ordre Templier trop souvent évoqué de façon ésotérique. Il intéressera aussi les mouvements néo-templiers et la Franc-Maçonnerie (F.M.) qui s'est appuyée, avec « tact et intelligence » (dans l'Ordre intérieur du Rite Écossais Rectifié, les 30 et 32° degré du Rite Écossais Ancien et accepté ainsi qu'au rite d'York dans son grade de « Knight Templar »), sur certains de ses symboles. La dernière partie de ce livre traite de la foi, du doute de la raison qui se veulent titiller les schèmes de pensée d'un public qui s'est enfermé dans des dogmes par répétition.

     Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

    Si le livre intéresse celles et ceux qui prônent la « vraie tolérance » (ceux qui écoutent les autres pour cheminer ensemble vers une véritable paix), le message principal est de : poser les principes de la vérité, d'éviter la trop grande puissance de l'ambivalence entre « bien et mal », de situer les religions dans un contexte déterminé et d'inciter chacun à préparer une nouvelle morale capable de redonner à l’homme son potentiel à créer.

     Où puisez-vous votre inspiration ?

    Nous avons, Aliénor et moi, souhaité revenir, dans ce livre, aux fondamentaux de la philosophie de la morale et de la vérité afin qu'elle transpire de chacun des thèmes étudiés. Nous y avons réussi, en puisant au cœur des religions, des confréries de chacun des pays qui avaient vu émerger ces philosophies et/ou ses religions ; nous avons ainsi compris la mécanique qui avait donné naissance aux différents Ordres d'Orient et d'Occident. Je me nourris en outre, depuis plus de 50 ans, aux sources des chroniques du moyen-âge, aux récits des croisades, aux « livres sacrés (Le Dhammapada, les Sutra, la Bible, les Évangiles, Hermès Trismégiste, les Upanishads, le Coran, l'Avesta etc) ainsi que l'impact du religieux dans la vie sociale.

     Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

    Nous sommes toujours à cheval entre des écritures d'ouvrages de rétablissement « d'Histoire » notamment sur des ordres de chevalerie et des épopées fantastiques narrées sous forme de « barbarie médiévale » pour 7 à 77 ans.

     Un dernier mot pour les lecteurs ?

    Ce énième livre « Templier » nous semble être un incontournable. Il conclut (il le fallait) l'Histoire  d'un Ordre partagé entre foi et fantastique, raison et déraison. Notre travail, se veut être un complément indispensable aux différents travaux que nous avons édités sur les véritables créateurs de l'Ordre du Temple, le symbolisme au travers de ses sceaux, de ses représentations pour terminer sur la fin du Maître Jacques de Molay ; le tout avec des pièces d'archives authentiques, non manipulées, soigneusement inventoriées et traduites, tirées des bibliothèques plus ou moins secrètes du Vatican, des fonds Baluze, Napoléoniens etc.

     


  • Rencontre avec Evelyne Simoens, auteur de «Entre rêve et réalité»

    Entre rêve et réalitéPrésentez-nous votre ouvrage

    Tout se mêle et s'entremêle. Le rêve d'un baiser se posant sur ses lèvres, d'un regard noir et intense, d'une multitude de souvenirs rendent la journée bien agréable. Véronica rêve encore à son ancien amour, Lorenzo.

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    Un ou deux petits poèmes, deux, trois nouvelles, d'autres petits bouts de papier. Ce n'est rien du tout mais, les petits brouillons finissent parfois par faire une histoire. C’est un petit peu le brouillon qui est devenu petit facicule.

    À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

    Celui qui ferme les yeux pour rêver, se réveille parfois pour ne se rendormir que très difficilement un jour ou un autre.

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

    La société n’envoie pas que des messages à ceux qui luttent et se lèvent tous les jours à 5 heures du matin. Tout le monde peut être en proie à un coup dur; jalousies, égoïsme ou autre… Il faut parfois se dire que tout le monde a droit à une large part de Bonheur et arrêter de décider pour tous ce qui est bon ou pas.

    Où puisez-vous votre inspiration ?

    Un peu partout. Quand on sait que personne n’est vraiment content de son sort, il y a encore des lignes et des lignes à écrire. Je pense qu’il faut plus d’amour sur terre et plus de messages de Bonheur. On se perd dans un matérialisme qui n’aide pas à vivre dignement. L’être humain est…Fais-moi un beau cadeau, le plus beau qui tu puisses faire, …?

    Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

    Plutôt un peu de lecture pour moi en ce moment.

    Un dernier mot pour les lecteurs ?

    Cesse de diriger égoïstement… partage! Partage ne fût ce qu’une idée et discutes-en, c’est déjà un beau projet.

    • Entre rêve et réalité

      De Evelyne Simoens

      Entre rêve et réalité

      De Evelyne Simoens

      Tout se mêle et s'entremêle. Le rêve d'un baiser se posant sur ses lèvres, d'un regard noir et intense, d'une multitude de souvenirs rendent la journée bien agréable.

      Thème : Poésie


  • Rencontre avec Patrick Santos Sarbruken Kasongo Kalombo, auteur de « DÉSINTOXICATION AU CAPITALISME »

    Désintoxication au capitalismePrésentez-nous votre livre

    En effet dans cet essai romancé, j’ai construit une histoire basée sur les faits réels de notre époque. Ça parle d’un étudiant congolais, venu en France pour poursuivre ses études en sciences Po à la Sorbonne. Cependant, il devait aussi parler de son pays à l’extérieur qui, depuis 1996 à l’Est donc au Kivu, est saccagé par une guerre capitaliste dont on parle moins. Celle, qui a déjà fait six à dix millions de morts innocents et, plus de cinq-cents mille femmes violées par empalement y compris jeunes filles et enfants. Vingt et un ans après donc en 2017, nonobstant les efforts manifestes de Nations Unies, il n’y a aucune mesure concrète pour arrêter ce massacre légalisé. La raison de ce génocide, c’est que le Kivu regorge 80 % de réserve mondiale du Coltan. Ce minerai très recherché, attire les convoitises de multinationales dont la technologie sert à fabriquer des ordinateurs, les portables, tablettes, les fusées et satellites etc…Ces multinationales en complicité avec le régime rwandais de Paul Kagame, celui de l’ougandais Yoweri Museveni et du régime d’occupation en République démocratique du Congo de Joseph Kabila, financent certains groupes armés pour faire régner la terreur dans cette région, Ce, dans seul objectif d’extraire illégalement ce juteux minerai
    transitant par le Rwanda pour desservir le marché mondial. De surcroît, vu la crise de subprimes de 2007-2008, qui continue à détruire l’économie mondiale avec comme conséquences : les suppressions d’emplois, les suicides, la pauvreté, l’éducation défaillante, le surendettement de pays au profit de la ploutocratie, les guerres, les réfugiés, la pollution environnementale voire le terrorisme etc…, cet étudiant en tant que tête pensante, va essayer de dénoncer et de divulguer la Désintoxication au capitalisme. D’où le titre du livre.

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

    J’ai écrit cet ouvrage, pour faire valoir les droits humains et environnementaux. Car, j’estime le Capitalisme vu du XXIe Siècle, vient de montrer son vrai visage. C’est un virus systémique qui affecte les moeurs corrompues, C’est vraiment une maladie systémique, qui doit être prise au sérieux par l’Organisation Mondiale de la Santé. Du Nord-Sud-Est-Ouest, le capitalisme à cause de sales profits, persécute les droits humains et ceux environnementaux. Dans ce livre, le personnage principal et éduqué, créera un paradigme humanitaire et souverain bien structuré, qui va servir de contrepoids au capitalisme que les lectrices et lecteurs découvriront. Le capitalisme n’est pas naturel. Ce sont des pervers narcissiques, qui l’ont conceptualisé pour abuser des innocents. Donc, ce n’est point une fatalité. N’ayons pas peur, osons la formule EF3=IDHP proposée dans cet ouvrage éclaireur.

    À quel lectorat s’adresse votre livre ?

    Ce livre s’adresse, aux personnes persécutées par ce système économique très maladroit soit, tout le Peuple du monde.

    Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

    Ce qui est réalisable, n’est ni utopique ni impossible.

    Où puisez-vous votre inspiration  ?

    Dans les sociétés, où je vis ainsi sur ce que je vois. Je ne suis pas un écrivain en sommeil, inactif mais, celui engageant et engagé. J’aime écrire afin, d’influencer positivement mon époque que de subir une époque.

    Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir

    J’ai quatre livres à publier et, un projet cinématographie à proposer.

    Un dernier mot pour votre lectorat
    Lisez cet ouvrage avec conviction et intérêt. Un systémique quelles que soient ses obédiences,doit contribuer à l’évolution des nos sociétés humaines et au respect de la nature. Sans lesquels, c’est nul et non avenu. J’ai lancé une pétition : Désintoxication au capitalisme sur le Site Change.Org, dans le dessein de recueillir vos signatures, pour promouvoir et adresser aux décideurs l’innovation ponctuelle dégagée dans ce livre.

    • Désintoxication au capitalisme

      De Patrick Santos Sarbruken Kasongo Kalombo

      Désintoxication au capitalisme

      De Patrick Santos Sarbruken Kasongo Kalombo

      Il était une fois avec la complexité du temps, Georgette Tcherenkov Ambassadrice : Fonds des Nations Unies pour l’enfance(Unicef), via son ami(Thomas), fera connaissance d’Alfred. Un étudiant libre et chercheur indépendant, venu poursuivre ses études en science politique à la Sorbonne-Paris(Fra...

      Thème : Roman de société / actualité


Articles 1 à 3 sur un total de 1634

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 545