Ces grandes rebelles de la littérature

Elles vous ont peut-être inspiré, ému ou dérangé . . . Les héroïnes de romans sont parfois loin d'être des princesses, pour notre plus grand plaisir. Aujourd'hui, nous vous proposons de revenir sur cinq des femmes les plus rebelles et insoumises de la littérature.

Katniss Everdeen dans Hunger Games (Suzanne Collins)

hunger games

On commence ce classement avec celle qui reste certainement l'une des héroïnes les plus courageuses de la fantaisie : Katniss Everdeen. Personnage central de la saga, sa force et sa détermination sont ses principales armes. N'ayant pas la langue dans sa poche, elle n'a pas peur de se battre pour ses idées ni de s’insurger contre ses oppresseurs. Héroïne au grand cœur, elle défendra coûte que coûte les personnes qu'elle aime au péril de sa propre vie. Une femme de caractère à découvrir dans une trilogie passionnante "Hunger Games", "L’Embrasement" et " La Révolte". 

Lisbeth Salander dans Millénium (Stieg Larsson)

millenium

À l'opposé de Katniss Everdeen, Lisbeth est un personnage sombre et plutôt antipathique au premier abord. Deuxième moitié du duo phare de la saga Millénium, cette anti-héroïne fascine par son intelligence et son sens de l'observation hors norme. Ne vous fiez pas aux apparences, malgré son allure frêle et son look gothique elle est prête à se battre contre quiconque se mettra sur sa route. Boxeuse aguerrie et fervente défenseur de la cause féminine, elle vous donnera envie de repousser vos limites. Finalement, Lisbeth est une héroïne qui est loin d'être parfaite, et que l'on aime justement pour cela.

Elizabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés (Jane Austen)

orgueil et préjugés

L'histoire se passe début XIXeme en Angleterre. Pressée par les conventions sociales de l'époque qui la poussent à se marier, Elizabeth ne l'entend pas de cette oreille. Elle le dit et le répète : elle se mariera par amour uniquement. Son vœu sera finalement exaucé lorsqu'elle rencontrera le beau Mr Darcy. Une force de caractère et un esprit libre qui dénote avec les valeurs conservatrices de l'époque. Féministe avant l'heure, le personnage d'Elizabeth est une véritable source d'inspiration.

La marquise de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses (Choderlos de Laclos)

Les-liaisons-dangereuses

Froide et manipulatrice, la marquise de Merteuil n'a rien de la femme idéale. Et pourtant . . .Tout comme Elizabeth Bennet c'est un personnage en avance sur son temps. Faisant fit des conventions du XVIIIeme, elle cache ses tendances libertines et ses côtés les plus sombres derrière une apparence chaste et noble. Bridée par un modèle social qui ne laisse aucune liberté aux femmes, le sexe, la manipulation et l'écrire seront son exutoire. Pour le meilleur et pour le pire . . .

 

Jo March dans Les Quatre Filles du docteur March (Louisa May Alcott) 

les-4-filles-du-docteur-march-louisa-may-alcott

Des quatre sœurs, c'est indéniablement Jo qui nous touche le plus. Nombreux sont les adjectifs pour la qualifier : indépendante, intelligente, drôle, avant-gardiste . . .Un caractère bien trempé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Poète avant tout, elle n'a que faire du mariage et des avances des garçons. Courageuse, elle n'hésitera pas à vendre ses propres cheveux pour subvenir aux besoins de sa famille. Une personnalité anticonformiste, qui selon les dires serait grandement inspiré de l'auteur du roman . . .

 

Et vous, quelles femmes de la littérature vous ont inspiré et pourquoi ?

 


Mots-clés amour, Les Liaisons dangereuses, Millenium, gothique, Hunger Games, Stieg Larsson, Jane Austen, Angleterre, Elizabeth Bennet, La marquise de Merteuil, Lisbeth Salander, féministe, Orgueil et préjugés, Choderlos de Laclos, Katniss Everdeen, Suzanne Collins, L’Embrasement, La Révolte, Boxeuse, Mr Darcy, Jo March, Les Quatre Filles du docteur March, Louisa May Alcott

Commentaires