Rencontre avec Mira MEZEK, auteur de "Brèves de Russie"

Mira MEZEK_edilivrePrésentez-nous votre ouvrage

Il s'agit de 20 textes courts qui donnent vie à divers personnages, à une période particulière de l'histoire de leur pays: avant la chute du mur de Berlin. La toile de fond est la Russie et si ces nouvelles puisent leur inspiration dans des faits-divers de l'époque, beaucoup d'entre elles évoquent une réalité qui a très peu changé.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J'ai écrit ce livre pour créer des histoires que j'aurais aimé lire sous la plume d'un autre auteur.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Mes nouvelles s'adressent à ceux qui acceptent d'être déroutés, bousculés, entrainés dans un univers qui n'est pas le leur. A ceux qui ne craignent pas que la violence de certaines évocations ne les poursuivent une fois le livre refermé. Ces textes ne sont pas des contes pour endormir les enfants sages et si certains en empruntent la forme, c'est pour en atténuer la crudité du contenu.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Je n'ai pas voulu transmettre de message particulier, si ce n'est évoquer des personnages plongés dans un univers, des situations différentes des nôtres mais qui ont les mêmes aspirations que nous.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Pour écrire ces textes, je me suis inspirée de faits divers relatés à la télévision ou dans des journaux, mais aussi de ceux qui ont été moins exposés et même occultés, par exemple dans la nouvelle "Un avion passe"

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

A la fin de cette année, un roman voit le jour chez un éditeur traditionnel. Il emmène le lecteur en Afrique de l'ouest sur les traces d'un homme qui a disparu. C'est une histoire d'amour et aussi la description d'une manipulation. Mes projets d'écriture partent désormais ailleurs, à Valparaiso, au Chili. Une femme danse pour les graffeurs des Cerros et quand elle s'arrête, elle pose pour un peintre avec lequel elle vit. Inspiré d'un fait divers bien français cette fois, ce roman nous fera découvrir qui est cette femme. -

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Un livre a plusieurs auteurs, celui qui l'a écrit et ceux qui le lisent.
J'espère que les lecteurs de Brèves de Russie sauront me raconter mes nouvelles et n'hésiteront pas à me faire part de leurs impressions.
Je serai heureuse de les rencontrer au salon "La Forêt des Livres" à Chanceaux-Près-Loches où je serai présente à la fin du mois d'août ainsi qu'à la Foire du Livres au Chambon Sur Lignon en septembre, au festival du livre à Mouhan - Chartroux en octobre et enfin à la Foire de MONS en Belgique en novembre.

  • Brèves de Russie

    De Mira Mezek

    Brèves de Russie

    De Mira Mezek

    Mira Mezek s’est inspirée de l'actualité d'avant la chute du mur de Berlin pour écrire ces textes courts. Ce qui l'intéressait était moins l'aspect politique de cette période que l'atmosphère dans laquelle évoluaient des individus aus...

    Thème : Autres / Divers


Cet article a été posté dans Rencontre avec..., Interview écrite Mots-clés interview écrite, Rencontre avec Mira MEZEK, Brèves de Russie

Commentaires