Rencontre avec Marianne Wéry, auteur de "Fumer à tout prix ! ou « Je t’en supplie maman, arrête de fumer ! »"

Marianne Wéry_edilivrePrésentez-nous votre ouvrage

Il s’agit d’un témoignage sur la maladie de ma maman. Elle était atteinte de BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive, soit de la bronchite chronique. C’est une maladie mortelle, si le patient continue de fumer. Par contre, on peut en stopper l’évolution, si le patient arrête le tabac. J’ai dû accepter ses décisions, j’ai accepté l’inacceptable, je pouvais simplement l’aimer très fort !

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Au départ, j’ai écrit ce livre pour moi. Je cherchais des réponses à mes questions. Après l’avoir écrit, je l’ai relu et j’ai enfin compris que je me posais les mauvaises questions. Je l’ai fait valider par son pneumologue. Il a fort apprécié, il connaissait la maladie du point de vue du patient et du médecin mais pas du point de vue de la famille. J’ai écrit ce livre par amour, avec mes tripes, pour me souvenir, pour continuer à faire vivre et surtout, pour me permettre d’avancer et qui sait, peut-être pour aider quelqu’un, mon vœu le plus cher. Je me sentais coincée avec tous ces souvenirs. Je ne voulais pas en perdre une miette. J’aime beaucoup écrire et parler, donc ce témoignage est au départ, une thérapie personnelle mais je me rends compte qu’il peut aider certaines personnes qui sont dans mon cas ou dans celui de ma maman, afin de prendre la bonne décision, la meilleure pour soi, mais aussi pour comprendre cette maladie sournoise et mortelle.

 

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Il s’adresse à tous, aux fumeurs et aux non-fumeurs, aux gens qui subissent les décisions des autres et à ceux qui doivent en prendre, mais il s’adresse surtout aux gens qui aiment tout simplement.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message principal est de donner tout l’amour possible à nos parents, peu importe leurs décisions. Nous devons apprendre à comprendre mais pas à juger. Il faut être acteur de sa propre vie et spectateur de celle des autres. On peut laisser partir quelqu’un qu’on aime, uniquement par amour.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je n’ai pas eu besoin de chercher l’inspiration. Tous les mots étaient dans ma tête, ils n’attendaient qu’une chose, sortir !

 

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

J’aimerais écrire un roman. Il est en cours.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

N’attendez pas de vivre un scénario catastrophe, pour faire sauter le loquet de pudeur qui garde fermée la porte des sentiments.


Cet article a été posté dans Non classé, Rencontre avec..., Interview écrite Mots-clés interview écrite, Fumer à tout prix ! ou « Je t’en supplie maman, arrête de fumer !, Rencontre avec Marianne Wéry

Commentaires