La lecture en France

Malgré les difficultés que rencontre ces dernières années le marché du livre, les français lisent de plus en plus. Grâce à cet article, vous en apprendrez plus sur le comportement des français vis-à-vis du livre.

 

Centre National du livreQuelques chiffres

L’étude du Centre National du Livre « Les français et la lecture » publié fin mars 2017, établit un constat plutôt positif sur la relation des français avec les livres. 84% se déclarent spontanément lecteurs de livres, la moitié lisant tous les jours ou presque. Parmi eux 24% lisent peu, et 60% disent lire moyennement ou beaucoup. Les motivations sont variées, c’est principalement par plaisir mais aussi par désir d’apprendre, ou tout simplement parce que les bienfaits de cette activité sont nombreux. Les français assimilent donc la lecture à un moyen d’approfondir leurs connaissances, de s’ouvrir l’esprit mais aussi à un moment de plaisir et de détente.

 

Hommes ou Femmes qui lit le plus ?

Bien que le nombre d’hommes se déclarant lecteur soit passé de 87 à 89% entre 2015 et 2017, les femmes sont toujours plus nombreuses avec 93 %. L’augmentation pour la gente féminine ne se fait pas forcément dans le nombre de lectrices mais plus dans leur volume de lecture. Elles passent de 16 livres lus en 2015 à 22 en 2017. Selon la Homme vs femmeprofesseur en Lettres et Études de genre à l'Université de Genève Yasmina Foehr-Janssens cela s’expliquerait par la socialisation différente que l’on inculque aux garçons et aux filles : « Les premiers sont encouragés à être actifs, à aller jouer en plein air. Tandis que les secondes sont plutôt orientées vers des activités tranquilles, qui favorisent l'introspection. Parmi lesquelles : la lecture. Et cette facilité de contact avec le livre engendre un plaisir accumulatif : plus on lit, plus on a envie de lire ».

 

Qu’est-ce que lisent les français

Sans grande surprise, le roman reste le préféré des français, avec 69% du lectorat perçu. Parmi les romans, le genre littéraire qui rassemble le plus de lecteur est le roman policier, qui tient en haleine 43% de la population française. Les livres art de vivre et loisir intéressent en 2017 59% des français, une deuxième place qui est en grande partie due à la croissance des activités DIY (Do It Yourself) comme la couture, le tissage ou encore le tricot. En troisième position, on retrouve la BD – style littéraire qui comprend aussi les comics et les mangas – avec 48% du lectorat. Dans son étude, le Centre National du Livre fait également part de l’augmentation des livres de développement personnel qui en 2017 intéressent 31% des français.

 

e-bookLe livre numérique

Le nombre de lecteurs de « e-books » est passé en l’espace de deux ans de 19 à 24%. Le livre numérique ne séduit pas seulement plus de personnes, les lecteurs sont devenus plus fidèles à ce format, les « e-books » lus passent de deux à trois. Enfin les femmes sont de plus en plus nombreuses à lire des livres au format numérique. Le lectorat est maintenant composé d’autant d’hommes que de femmes, le plus souvent jeunes et diplômés.

 

Classement des auteurs français les plus lus en 2016

  1. 1.Guillaume MUSSO
  2. 2. Michel BUSSI
  3. 3. Marc LEVY
  4. 4. Françoise BOURDIN
  5. 5. Laurent GOUNELLE
  6. 6. Gille LEGARDINIER
  7. 7. Franck THILLIEZ
  8. 8. Agnès MARTIN-LUGAND
  9. 9. Maxime CHATTAM
  10. 10. David FOENKINOS

Cet article a été posté dans Non classé, Autour du livre, Divers Mots-clés roman, livre, bande dessinée, manga, lecture, étude, David Foenkinos, e-book, Centre National du Livre, Marc Levy, lecteurs, roman policier, comics, lectorat, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Michel BUSSI, Françoise BOURDIN, Laurent GOUNELLE, Gille LEGARDINIER, Franck THILLIEZ, Agnès MARTIN-LUGAND, Yasmina Foehr-Janssens

3 réponses à La lecture en France

  • larpin
    larpin on 25 Juillet 2017 at 140251 said:

    je rédige parfois sans brouillon seulement j'ai été en 2009 figurante au théâtre des AMANDIERS à NANTERRE 92000 . Je peux éventuellement écrire duos pour le théâtre. merci à l'avance d'obtenir votre accord éventuel. isabelle larpin isabellelarpin@yahoo.fr.

  • BOUNICHENE.Mustapha
    BOUNICHENE.Mustapha on 11 Août 2017 at 01220 said:

    Pour le monde de la culture en général, je ne localise pas un seul pays si on compare la lecture jadis et aujourd’hui, je remarque sa marche rétrograde, je pense que le coupable qui a massacré sa démarche ,le voleur de la vue et gout, c’est bien l’audio-visuel, le cd, le dvd, la vidéo…
    Les gents préfèrent plutôt à l’internet ,devant la télévision sont appâtés par une bande annonce que la possession d’un livre de poche, la majorité l’on perdu de leur poche quand les mots deviennent des maux pour discuter les gents préfèrent le silence mais regarder seul qui peut fermer les yeux le sommeil, aussi le facteur du temps qui roule très vite qu’une trottinette constitue une barrière.
    Pour remédier l’handicape, il faut appeler secours pour réunir des facteurs favorables et lier l’amour au temps qu’il faut consacré au livre, malgré le progrès de la technologie qui a réussi de rapproché le mirage des civilisations dans un petit village, le livre reste et restera toujours et pour l’éternité le maitre plutôt le messager de la lecture instrument idéal pour la culture.
    Mustapha.BOUNICHENE

  • Mustapha.BOUNICHENE
    Mustapha.BOUNICHENE on 11 Août 2017 at 01223 said:

    Pour le monde de la culture en général, je ne localise pas un seul pays si on compare la lecture jadis et aujourd’hui, je remarque sa marche rétrograde, je pense que le coupable qui a massacré sa démarche ,le voleur de la vue et gout, c’est bien l’audio-visuel, le cd, le dvd, la vidéo…
    Les gents préfèrent plutôt à l’internet ,devant la télévision sont appâtés par une bande annonce que la possession d’un livre de poche, la majorité l’on perdu de leur poche quand les mots deviennent des maux pour discuter les gents préfèrent le silence mais regarder seul qui peut fermer les yeux le sommeil, aussi le facteur du temps qui roule très vite qu’une trottinette constitue une barrière.
    Pour remédier l’handicape, il faut appeler secours pour réunir des facteurs favorables et lier l’amour au temps qu’il faut consacré au livre, malgré le progrès de la technologie qui a réussi de rapproché le mirage des civilisations dans un petit village, le livre reste et restera toujours et pour l’éternité le maitre plutôt le messager de la lecture instrument idéal pour la culture.
    Mustapha.BOUNICHENE

Commentaires