Vos meilleures armes pour ne plus faire de fautes dans vos manuscrits

Il est facile de se laisser distraire pendant la rédaction de votre livre. Un moment d'inattention et c'est la faute qui vous guette. Voici quelques conseils pour ne plus faire de fautes dans vos livres. Coquilles, fautes grammaticales, de syntaxe ou d'orthographe, tout cela fera désormais partie du passé !

Vos_meilleures_armes_pour_ne_plus_faire_de_fautes_ en_écrivant_EdilivreUn Bled et un Bescherelle
Ce seront vos accoudoirs tout au long du voyage. Très complets, le Bled et le Bescherelle vous donneront de nombreuses clés syntaxiques, grammaticales et orthographiques pour que votre rédaction se passe dans les meilleures conditions. Revenez-y encore et encore, afin de bien fixer les choses dans votre esprit. Avec ces deux ouvrages, non seulement vous diminuerez considérablement le nombre de fautes dans vos ouvrages mais vous apprendrez également beaucoup de règles indispensables. 

Un doute ? Le dictionnaire !
Il reste votre meilleur ami lorsque l'orthographe d'un mot est en jeu. Ne tentez pas le diable et dès que vous avez un doute, plongez vous dans ses pages. Il est aisé d'oublier de doubler une consonne ou de passer sous silence une petite lettre dans un mot complexe. Grâce au dictionnaire, ce ne sera pas un problème. Vous pouvez lui faire une confiance aveugle.

Soyez rigoureux sur les expressions de la langue françaises
La langue française renferme un certain nombre d'expressions plus ou moins complexes. Ne vous trompez pas dans votre rédaction et vérifiez consciencieusement chacune des expressions que vous utilisez. En rater une pourra vous discréditer auprès d'un lecteur averti. Par exemple, écrire « autant pour moi » est une erreur, la véritable orthographe étant « au temps pour moi ». Ces petites « bizarreries » de notre chère langue de Molière pourront miner vos phrases si vous n'êtes pas attentif.

Faites attention à la concordance des temps
Vos_meilleures_armes_pour_ne_plus_faire_de_fautes_ en_écrivant_Edilivre
Cette observation est loin d'être un détail et il est très important que vous respectiez la concordance des temps. On ne peut en effet pas mélanger allègrement les temps comme bon nous semble. Vous ne vous en rendrez pas forcément compte en écrivant mais cela peut déséquilibrer vos phrases et créer une certaine confusion. Ce mélange n'aura pas pour effet d'interrompre la lecture mais votre lecteur aura la désagréable impression que quelque chose ne va pas dans la phrase.

Sur Internet, ne faites pas confiance à tout le monde
Il est tentant d'utiliser Internet pour trouver une solution à ses problèmes d'écriture. Simple d'utilisation, le net est un outil accessible qui peut régler vite votre problème. C'est vrai, à condition de ne pas faire confiance à tout le monde. Méfiez-vous même des grands sites d'information qui ne sont pas à l'abri des erreurs. Le site de L’Encyclopédie Larousse est une valeur sûre, tout comme le site Synapse qui solutionneront une grande partie de vos problèmes. Pourtant, ils n'ont pas réponse à tout et en cas de problèmes épineux, il va vous falloir pousser vos recherches afin de trancher. N'hésitez jamais à vous adresser directement à des linguistes, qui pourront vous aiguiller vers les bonnes réponses.

Vos_meilleures_armes_pour_ne_plus_faire_de_fautes_ en_écrivant_EdilivreRestez concentré
Élémentaire. Pour diminuer le nombre de coquilles, il faut être concentré. La fatigue, le stress, l'agitation seront autant d'ennemis qui pourront vous distraire et vous faire faire des fautes. Privilégiez les moments de calme pour écrire, planifiez des horaires. Relisez-vous également, plusieurs fois, et faites vous relire afin de pouvoir repérer les petites fautes. Si vous écrivez sur ordinateur, imprimez vos textes, la relecture est beaucoup plus efficace car l'esprit se focalise plus sur les mots.


Cet article a été posté dans Autour du livre, Bonnes pratiques Mots-clés Edilivre, temps, ouvrage, publier un livre, orthographe, comment écrire un livre, écrire un livre, règles, dictionnaire, grammaire, éviter les fautes, ne pas faire de fautes, syntaxe, Larousse, Synapse, Bled, Bescherelle, comment ne pas faire de fautes dans un livre, comment corriger mon manuscrit

6 réponses à Vos meilleures armes pour ne plus faire de fautes dans vos manuscrits

  • Daniel Alain de Roeck
    Daniel Alain de Roeck on 26 Février 2014 at 190751 said:

    Merci Flora,
    Ces conseils arrivent à point nommé pour de nombreux auteurs! Il est en effet désagréable de lire un livre avec des fautes à toutes les lignes ou presque !
    Personnellement, j'utilise le Bled et le dictionnaire et en principe cela suffit. Par contre, une relecture multiple (en laissant un certain temps entre les deux) permet de retrouver les fautes oubliées !
    Et je m'arrête de corriger dès que la fatigue s'installe parce qu'on ne repère plus les différentes fautes.
    Les conseils donnés ici sont excellents ! Merci !

  • Josette Ascensio
    Josette Ascensio on 9 Avril 2014 at 200841 said:

    Merci pour tous ces conseils. Si je peux donner mon avis : lisez votre texte à voix haute (c’est fou tout ce qu’on peut déceler à l’oreille : phrases bancales, répétitions qui avaient échappé à l’œil… ). Ensuite, de toutes manières, je trouve qu’il est indispensable d’avoir recours à une relecture par une tiers personne.

  • Estelle
    Estelle on 21 Avril 2015 at 90951 said:

    Pour les petites fautes d'orthographe, lire le livre en commençant par la fin. Fastidieux, mais j'ai lu que c'était efficace.

  • Alice
    Alice on 27 Mai 2015 at 101004 said:

    Mes principales armes :

    Un correcteur spécialisé (Cordial), le Bled, et une relecture par ma mère :D

  • Mme ELIANE BOUMAZA
    Mme ELIANE BOUMAZA on 26 Août 2016 at 170533 said:

    Pas de secrets : SE RELIRE REGULIEREMENT - FAIRE RELIRE QUELQU'UN D'AUTRE (de préférence bon en grammaire et orthographe !) car on ne voit pas ses propres "petites" fautes.

  • Jean-Luc Lys
    Jean-Luc Lys on 31 Octobre 2016 at 221010 said:

    Recours au dictionnaire et aux sites de conjugaisons par exemple. Faire attention au correcteur d'orthographe de Word, bien utile mais qui a ses limites.
    Je suis du même avis que Josette Ascensio, rien de tel que la lecture à voix haute pour débusquer les lourdeurs et donner plus de "coulant au texte". Il faut essayer de faire comme si l'on écrivait le livre pour un auditoire.
    Quant aux fautes, il m'est arrivé de lire dix fois un texte sans les voir car le cerveau est ainsi fait qu'il "lit" le début des mots, et en "devine" la fin d'où la difficulté de l'exercice.

Commentaires