Les pseudonymes, pour qui ?

Nombreux sont les grands noms de la littérature qui ont été « inventés » et écrire sous pseudo s'est inscrit dans la tradition. Pour de multiples et diverses raisons aujourd'hui, rares sont les auteurs qui utilisent leur vrai nom. Qui sont les personnes qui écrivent sous pseudo ?

 

Ceux qui désirent un nom plus exotique
Il arrive que des auteurs trouvent leur nom trop banal, trop court ou trop long et souhaitent revêtir un pseudonyme en espérant mieux marquer les esprits. Certains s'inspirent de personnalités qu'ils admirent pour se concocter un nom de plume, tandis que d'autres choisissent la simplicité en utilisant par exemple leur surnom ou encore la contraction de leur prénom et de leur nom.

 

Ceux qui ne veulent pas nuire à leur famille
Certains auteurs veulent tout simplement protéger leur entourage en ne les impliquant pas dans la vaste sphère littéraire ni dans l'univers qu'ils dépeignent... Car oui, certains sujets sont parfois trop intimes pour être partagés avec son entourage, comme cela pourrait être le cas d'un père de famille qui s'adonne à l'écriture de romans érotiques. Dans ce cas, le choix du pseudonyme s'avère tout à fait légitime.

 

Ceux qui préfèrent rester dans l'ombre 
Des auteurs choisissent un pseudonyme pour rester discrets dans leur activité d'écrivain. S'il s'agit pour certains d'une question de tranquillité, pour d'autres, il s'agit plutôt d'un choix qui leur permet de garder secrète leur passion pour l'écriture.

Ceux qui souhaitent sauver leur peau

Publier sous pseudo est un bon moyen de passer incognito si vous souhaitez blâmer ou critiquer un fait de société ou une tierce personne. Mais soyez vigilant tout de même : votre pseudonyme ne vous protégera pas contre les répercussions légales liées au fait d’écrire sur d’autres personnes comme les accusations de calomnie ou de diffamation. Donc plutôt que de déguiser votre identité, transformez plutôt celle des gens que vous critiquez pour vous éviter tout ennui !

 

Ceux qui protègent leur crédibilité professionnelle
Certaines professions ne s’harmonisent pas très bien avec la vie d’écrivain. Si le jour, vous êtes un professeur de littérature classique et que le soir, vous devenez un écrivain de fiction « non littéraire », vous avez une bonne raison de publier sous pseudo. Certains écrivains trouvent d'ailleurs qu’un nom de plume est un moyen excellent et nécessaire pour séparer leur carrière d’écrivain de leur travail.

Et vous, publiez-vous sous pseudo ? Si oui, pour quelles raisons et comment avez vous choisi votre nom de plume ?


Cet article a été posté dans Autour du livre, Bonnes pratiques Mots-clés pseudonyme, pourquoi publier sous pseudo, pourquoi choisir un pseudo pour publier son livre, pourquoi prendre un pseudonyme, pseudo, pseudo pour qui

8 réponses à Les pseudonymes, pour qui ?

  • Mme Michèle Marquart
    Mme Michèle Marquart on 18 Novembre 2016 at 221002 said:

    Auteur d'histoires érotiques, j'ai choisi d'écrire sous un nom de plume, autant pour ne pas nuire aux miens que pour rester anonyme. C'est un secret que je partage avec quelques amis.
    Michèle M.Angel

  • M. Stevy Godat
    M. Stevy Godat on 21 Novembre 2016 at 150330 said:

    mon pseudonyme n'est pas dans le but de cacher mon identité, celle ci etant enoncée dans la biographie meme de mon recueil, il est un chemin logique pour la construction de son identité propre car celle-ci est la représentation de nos choix et choisir son prénom est la clef de voûte de la construction identitaire.

  • Anne

    Je pense qu'écrire sous un autre nom, c'est une vraie liberté. Un déguisement de vérité : il devient alors possible d'être vraiment soi parce que justement on s'échappe de notre quotidien, en devenant un peu tous nos personnages à la fois, tout comme le lecteur s'extrait de sa réalité immédiate en ouvrant un livre. L'espace d'écriture a besoin de laisser toute sa place à l'imaginaire, à tous les possibles. et c'est ça qui est grisant : c'est une évasion vers soi-même, une plongée solitaire dans son for intérieur. Ecrivez à quelqu'un et vous réfléchirez à comment vos mots vont être reçus de lui, écrivez anonymement pour tout un chacun et vous vous demanderez avant tout ce que vous ressentez, vous ne vous interdirez rien, même inconsciemment. Le vocabulaire que l'on utilise, les liens logiques qui s'enchainent sur le papier, livrent beaucoup plus de nous qu'il n'y parait, rester anonyme c'est l'assurance de pouvoir faire ce que l'on souhaite de tout ce qui est en nous sans avoir, même inconsciemment, à s'autocensurer, en pensant à toutes nos connaissances qui pourraient nous lire. J'ai choisi comme pseudo un prénom orignal qui me plaisait, auquel j'ai associé le premier mot qui est passé dans mon champ de vision, lors d'un trajet en bus, et ça collait bien ensemble.

  • Fabrice
    Fabrice on 29 Novembre 2016 at 121207 said:

    Je n’écris pas de l'érotique, mais du policier, parfois mélangé un peu d'anticipation, avec une action parfois brutale...

    Je n'ai pas envie que dans mon autre milieu professionnel des gens fassent le lien, ils pourraient avoir une idée de moi comme étant une personne violente ou un hurluberlu, ou même le simple fait que j’écrive de l'anticipation...etc...

    ....

  • Cathy l'Escaud
    Cathy l'Escaud on 1 Décembre 2016 at 121252 said:

    J'ai choisi d'écrire mon livre La Magie des couleurs sous mon pseudo d'artiste Cathy l'Escaud mais tout le monde connait mon choix ! Il n'y a pas de secret pour moi : Il y a Catherine Godin et Cathy l'Escaud .... Cathy diminutif de Catherine et l'Escaud contraction de mon lieu d'habitation ! J'adore !

  • M. Gérald JAYNE
    M. Gérald JAYNE on 3 Décembre 2016 at 101043 said:

    en attendant que je pose un commentaire car mon cas est un peu compliqué à expliquer, je voudrais tout de suite dire que cet article approche remarquablement la problématique du recours à un pseudonyme
    bravo

  • Mamiehiou
    Mamiehiou on 8 Décembre 2016 at 90911 said:

    Je tiens un blog sous le pseudo de Mamiehiou. Mes petits-fils m'appellent ainsi. Je me le suis choisi pour sa connotation (grand)maternelle, comme si je voulais signifier à mes lecteurs internautes que j'écrivais pour leur faciliter la vie en leur donnant des conseils de grammaire et d'orthographe.
    Beaucoup m'en remercient et je m'en trouve comblée.

  • Mme Porcher Jil
    Mme Porcher Jil on 15 Décembre 2016 at 150317 said:

    J'ai au départ voulu choisir un pseudo. Au final, j'ai choisi de garder ma véritable identité car mon prénom est si peu commun qu'on me demande s'il s'agit d'un vrai nom. Mais je crois que c'est plus mon apparence physique qui déstabilise plus que mon prénom.

Commentaires