Ecrire une pièce de théatre : les bonnes pratiques

Écrire une pièce de théâtre n'est pas chose évidente ! Nous ne sommes pas tous aussi doués que Racine, Molière ou Marivaux. Voici donc quelques conseils avant de vous lancer : 

 

bonnes pratiques_théêtreChoisissez un genre
Cette question peut paraître anodine mais elle est pourtant fondamentale : quel genre allez-vous choisir pour votre pièce ? Une décision qui sera lourde de conséquences puisqu'elle va se répercuter sur l'ensemble de votre œuvre. Parmi les genres les plus représentés, on trouve la comédie, la tragédie, l'absurde, le burlesque. D'autres genres et sous-genres comme le vaudeville existent également. Une large palette s'offre donc à vous. Prenez le temps de la réflexion, de les découvrir, de les étudier, de les lire, et faites des recherches afin de voir auprès duquel vous vous sentez le plus proche.
Pour le déterminer, réfléchissez aussi à ce que vous voulez vraiment transmettre à votre lecteur et, par extension, à votre public. De l'émotion, des larmes, du rire, une réflexion ? Une fois que vous serez fixé, le genre de votre pièce s'imposera tout naturellement à vous.

 

Structurez votre pièce
théâtre_bonnes_pratiques
Classiquement, les pièces de théâtre se divisent en trois grandes « parties ». Il est indispensable que vous les respectiez, afin de bien structurer votre pièce. L'exposition d'abord, qui va fournir les éléments essentiels à la compréhension de la pièce (personnages, lieu(s), etc...). C'est une sorte d'introduction qui va permettre au lecteur de bien saisir les enjeux de votre pièce. Ne la négligez pas et consacrez lui une grande part de votre travail.
L'action rassemble les différentes péripéties et interactions majeures entre les protagonistes. Elles sont l'occasion de coups de théâtre, qui sont en fait des rebondissements. A vous de juger à quels moments les placer, l'idée étant qu'elles apportent un nouveau souffle à l'histoire.
Enfin, le dénouement conclura votre pièce, de façon plus ou moins heureuse. Cette donnée est conditionnée par le genre que vous aurez choisi pour votre pièce. Il est en effet rare de voir une fin heureuse dans une tragédie. 

 

théâtre_marionetteÉtoffez les personnages
Ce sont les éléments les plus importants de votre pièce car ce sont eux qui sont mis le plus en évidence. En effet, les dialogues (entre personnages donc) sont omniprésents dans une pièce de théâtre, au contraire des descriptions qui sont essentiellement des courtes indications scéniques.
Ces dialogues (ou monologues) vous serviront à mettre en lumière la personnalité de vos personnages, leur état d'esprit, et à dérouler le fil de votre histoire. N'hésitez pas à donner beaucoup de consistance à vos protagonistes et à leur donner souvent l'occasion de se mettre en avant.
Bien sûr, votre pièce comptera en son sein des personnages secondaires. Ne négligez pas leur importance, ils sont souvent beaucoup plus utiles qu'ils n'y paraissent et vous permettront de diversifier les scènes.

 

Travaillez la mise en scène
scène_théâtre
Votre pièce sera divisée en actes, eux même subdivisés en scènes. Il vous incombe de faire vivre ces différentes composantes de votre œuvre et pour cela, il va vous falloir ajouter un certain nombre d'indications scéniques, plus communément appelées didascalies. Elles sont essentielles pour préciser certains éléments qui vous paraissent importants à la compréhension d'une scène, et serviront aux acteurs qui, peut-être, joueront votre pièce.
Faites les courtes mais précises. Vos lecteurs apprécieront ces petites aides discrètes à la mise en place du cadre de votre pièce.

 

Avez-vous déjà écrit des pièces de théâtre ? Quelles difficultés avez-vous rencontré ?


Cet article a été posté dans Autour du livre, Bonnes pratiques Mots-clés théâtre, Molière, écriture, écrire, Racine, pièce de théâtre, bonnes pratiques, Marivaux

Commentaires