Autour du livre


4 janvier 2013
Posté par
Flora

Café Librairie, un lieu dédié à la culture française à Aoste

Une librairie atypique et militante dans le nord de l’Italie ? Oui, il s’agit bien du Café Librairie à Aoste, chef-lieu de la région autonome et bilingue du Val d’Aoste, au nord-ouest de l’Italie.

Un espace unique de lecture francophone
Située en face du Musée Archéologique, place Roncas, le Café Librairie a ouvert ses portes le 8 mars 2012 avec comme objectif principal : la réhabilitation de la lecture française dans le Val d’Aoste. Cette langue, déjà utilisée à l’époque par les nobles, fut généralisée à partir du 16ème siècle à travers l’éducation scolaire et l’église. Elle subit par la suite les discriminations de l’époque du fascisme et bénéficia finalement dès 1948 d’une parité officielle avec l’italien. La langue française semble aujourd’hui laissée de côté par les valdôtains qui la pratiquent encore mais ne la lisent plus que très peu. La dernière librairie francophone ferma ses portes il y a quelques années, par manque de clients. De l’extinction de l’intérêt pour cette langue, qui fait malgré tout partie intégrante de leur culture autant historique que contemporaine, est née l’ambition des créateurs de Café Librairie. Projet courageux qui fait, aujourd’hui, de cet espace culturel le seul lieu de lecture francophone de la région.

Un savant mélange des plaisirs gustatifs et de la lecture
Une fois le concept lancé, le plus dur était de raviver la flamme et la curiosité des habitants de la vallée d’Aoste. Pour cela, l’idée lumineuse des fondateurs fut de mélanger intelligemment lecture et plaisirs culinaires, en proposant à leurs clients des produits provenant de petits agriculteurs ou brasseurs locaux, autour d’un bon café ou d’une bonne bière du Grand-Saint-Bernard. Côté lecture, on retrouve de nouveau l’esprit militant à travers toute une gamme de livres sur la montagne, l’alpinisme, l’environnement,
l’agriculture ou la civilisation alpine, des genres littéraires très peu ou mal représentés au sein de la vallée. Ce rayon est le seul à proposer des lectures bilingues, toutes les autres sections sont uniquement en français, comme  par exemple la lecture jeunesse.

 

Un endroit vivant fait de multiples rencontres
Toujours dans le but de raviver l’intérêt culturel des valdôtains, Café Librairie propose des présentations, par les auteurs eux-mêmes, de livres francophones ou italiens, des dégustations culinaires, vinicoles ou des présentations de films tels que La dent Blanche avec la participation de Patrick Gabarrou, un alpiniste de renommée internationale et guide de haute-montagne. Dans ce même état d’esprit de partage, la librairie n’hésite pas à prêter, gracieusement, ses espaces à toute personne désireuse d’organiser un événement, comme par exemple un concours d’échec. Chaque client qui entre simplement pour boire un café se retrouve avec plaisir en quête d’une bonne lecture dans cette langue doucement laissée de côté mais qui est pourtant sienne depuis la nuit des temps, tout en profitant d’une petite assiette de charcuterie régionale ou d’une présentation culturelle.  Vous l’aurez compris, ce lieu de lecture se devait d’être bien plus qu’une simple librairie pour survivre dans cette belle vallée d’Aoste et au vu du nombre de personnes qui passent les portes quotidiennement, on peut supposer le pari gagné. Et vous, connaissez-vous cet endroit ? Qu’en pensez-vous ?

Article écrit avec la participation d’Anne-Lise Wittwer, auteur de Mademoiselle Mélancolie et De folie et d’eau fraîche