Interview vidéo


30 avril 2014
Posté par
Flora

Bande annonce de  » La société occidentale contemporaine  » de Eric Abadie

Bande_annonce_La_société_occidentale_contemporaine_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre La société occidentale contemporaine aux Editions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=SQ6GO0DRIuM&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13.4×20.4
. Nombre de pages : 120
. Date de publication : 06/03/2014

 

– Résumé du livre :
Nous sommes des sortes de « nerds », nous les QI supérieurs à 130, nés dans un milieu relativement défavorisé, n´ayant jamais été compris par qui que ce soit, excepté quelques rares individus que nous avons croisés dans nos turbulentes vicissitudes.

Sur environ 300 000 personnes douées, par génération, combien ont pu s´intégrer convenablement, quand leurs talents ont été détectés très tôt (et qu´ils ont été bien encadrés et encouragés) ? Restent des personnes douées dans la dèche. Sur ceux-là, combien sont devenus philosophes, humanistes pacifistes et altruistes ?

L’auteur démontre que cette société est un système qui sert à fabriquer « des moutons », « des robots », et « des soldats », que l´esprit humain est très en retard sur l´avancée de nos sociétés occidentales post­modernes.

 

– Biographie de l’auteur :
Né dans les Hautes Pyrénées en 1969 dans un milieu relativement pauvre (père simple gardien de la paix, mère femme de ménage) l’auteur n’a eu que peu de liens avec son père (constamment en déplacements) et son frère de 9 ans plus âgé. L’auteur effectue sa primaire dans le public, finissant par une année en CM2 sous l’autorité d’un dictateur qui ne lui a rien appris (mais alors, rien !), il poursuit, ensuite, au collège avec la peur au ventre tous les jours, face à un encadrement plus que laxiste et des élèves de 3ème, plus que dissipés. Le lycée le délivre de cet enfer et lui permet de faire des bons en maths et en physique (bien qu’il fût en section littéraire). Le bac en poche à 17 ans, il enchaîne avec la fac de droit de Pau et fais choux blanc (il y avait quand même 75% d’échecs en première).