Aurélia et l'homme de la lande

Par Sigrid L. Crohem

Thème : Sentimental

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 154

Date de publication : 8 juillet 2014

ISBN : 9782332705709

Disponible

Livre papier
14,50 €


Livre numérique : formats Pdf + Epub
1,99 €

Avis des lecteurs

  • "Aurélia et l'homme de la lande" de Sigrid L. Crohem

    Très beau texte, très belle histoire, émouvante, sentimentale et un peu onirique, que ce court roman de Sigrid L. Crohem, au titre suggestif -"Aurélia et l'homme de la lande"-, écrit après un si jo...

  • Mystères

    Un, deux, trois mystères et la confidente porte aussi son secret. De flash back en narration - de légendes en réalité - dans une ambiance gionesque - le livre délivre ses charmes, sa force et ses ...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

A l'été 2006, les plateaux des Cévennes sont les lieux de rencontre d'Aurélia avec le hasard et l'amour personnifiés par Sergueï, l'homme de la lande, Martin, l'homme des forêts et Alex, le photographe. Une disparition tragique la poussera à quitter la région. Elle n'y reviendra que deux années plus tard. Une femme, Elisabeth, lui prête alors une attention singulière et devient témoin de son récit. Au rythme de leurs rencontres se dessinent l'été 2006 et les incertitudes du nouvel été.
« Les moments de grâce sont de courte durée. Ce n'était plus l'immensité qui fascinait Aurélia, seule la hantait la silhouette aperçue. Un homme blessé avait disparu au haut de la crête et allait peut-être mourir. [...] On a quelquefois un courage que l'on ignore soi-même. »

Biographie de Sigrid L. Crohem

Sigrid L. Crohem étudie la littérature en France et en Grande-Bretagne, travaille aux Etats-Unis et en Amérique latine, puis à l'université Paris 8 où elle réalise une recherche sur la condition féminine. Du même auteur - Instants à New York, Etoiles d’encre, Editions Chèvrefeuille étoilée, 2003. - Célébrations intimes, Editions Chèvrefeuille étoilée, 2006. - La tisserande des notes<, Editions Edilivre, 2011. - Le Songe de la citadelle, Exposition « Barcarolle pour une citadelle », photographe Anne Delassus, Musée de Bastia, 2012. - Instants à New York, Le regard améthyste, Orlando, livres d’artiste, Isabella Ciaffi, Bologne 2012-2013.

Articles associés

Avis des lecteurs

"Aurélia et l'homme de la lande" de Sigrid L. Crohem 01/10/14

Très beau texte, très belle histoire, émouvante, sentimentale et un peu onirique, que ce court roman de Sigrid L. Crohem, au titre suggestif -"Aurélia et l'homme de la lande"-, écrit après un si joli recueil de nouvelles, "La Tisserande des notes".

Du coup, là encore, à nouveau, la lectrice que je suis entre en résonance avec les bribes de vies nouées et dénouées, d'aventures amorcées et suivies.

Deux femmes et trois hommes sont les protagonistes du roman, situé en pays cathare, non loin de Montpellier et du pays où sévit la Bête du Gévaudan.

Aurélia l'écrivain-poète, Elisabeth la physicienne, Alex le photographe et Martin le forestier, quatre personnalités fortes et attanchantes se rencontrent, entrent en relation, et puis ce mystérieux homme de la lande aperçu par Aurélia alors qu'il est en fuite, et qu'elle retrouve à la fin du roman, blessé. Le mystère de l'homme de la lande se dénoue en même temps que s'interrompent les amours d'Aurélia et d'Elisabeth avec les hommes dont elles ont fait la connaissance, comme si toutes ces histoires devaient trouver leur terme, mais que seule la mort pouvait donner l'arrêt définitif.

L'attirance entre les deux femmes est intéressante, Elisabeth, plus jeune, éprouvant une fascination pour Aurélia, ses robes, ses foulards, ses bagues. D'autant plus qu'elles connaissent et aiment le même homme, sans le savoir. Ces jeux de non-dits, amplifiés par l'alternance des voix énonciatives des chapitres -le journal d'Aurélia, Elisabeth, un narrateur omniscient- incitent le lecteur à remplir les blancs du scénario. Comme l'exprime Aurélia à travers une citation de Milan Kundera : "La beauté est l'étincelle qui jaillit quand, soudainement, à travers la distance des années, deux âges différents se rencontrent, que la beauté est l'abolition de la chronologie et la révolte contre le temps." Différence d'âge, mais aussi tension entre la science et l'art poétique : "J'étais une femme de la même terre, moderne, construite dans le monde scientifique. Qu'aurait entendu Aurélia à tout cela ? Elle qui était la poésie."

Elisabeth subit la fascination d'Aurélia, car celle-ci révèle une grande force d'analyse et d'introspection, par exemple (dans son journal) : "Dans mon enfance on voulait me dérober mon silence. Mes secrets dérangeaient mes parents qui posaient des questions auxquelles je ne répondais pas. Parfois je perdais ma vigilance et je perdais ma liberté qu'ils enfermaient aussitôt dans un placard, instillant en moi une peur de la pensée. Plus tard bien souvent j'ai caché mes émotions de peur qu'elles ne soient mal interprétées."

Pourquoi enfin ces histoires se dénouent-elles au terme de ces deux années ? La vie suit son cours, les souvenirs, vivaces, restent en mémoire. Qui sait, le temps réunira-t-il peut-être à nouveau ces personnages attachants, mais, d'une certaine façon, évanescents, comme en fuite, à la manière d'un Nerval à qui le titre et la matière du roman empruntent leur inspiration.

Mystères 23/09/14

Un, deux, trois mystères et la confidente porte aussi son secret.
De flash back en narration - de légendes en réalité - dans une ambiance gionesque - le livre délivre ses charmes, sa force et ses nostalgies. Les personnages sont inédits et attachants.

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 8 juil. 2014
Nom Aurélia et l'homme de la lande
Langue Français
Auteur Sigrid L. Crohem
Pas d'extrait sur site N/A

Livre papier

Nombre de pages 154
ISBN 9782332705709

Livre PDF

ISBN 9782332705716

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.