Article Décalé de la Semaine

L’oiseau

shutterstock_117261379

Entre la plume de la semaine dernière et l’oiseau de cette semaine, il semblerait que nos auteurs aient soif de légèreté, d’envol et de liberté…

L’oiseau est un symbole céleste et représente l’air. Il nous échappe. C’est le rêve. Sa symbolique abonde dans la littérature et l’art. Elle associe spiritualité et sexualité à la fois. Dans « Les oiseaux se cachent pour mourir » de Colleen McCullough, l’oiseau est mélancolique, tragique même.  Dans « Les oiseaux » d’Hitchcock, inspiré du roman de Daphne du Maurier, il devient un élément d’épouvante et d’horreur. C’est une machine à tuer.

L’oiseau, c’est aussi l’oiseau bleu de Twitter (d’ailleurs vous pouvez aussi nous retrouver sur Twitter : https://twitter.com/ed_Edilivre). Il s’appelle Larry et c’est un oiseau engagé ! Non seulement il dénonce le côté léger et frivole de Larry Page, le co-fondateur de Google mais en plus, il est bleu (en anglais « oiseau bleu » se dit « bluebird ») d’après un projet américain du nom de « BlueBird ». Le projet, ordonné par la CIA et datant de 1951, avait pour but de contrôler mentalement les populations afin de lire dans nos pensées… C’est à se méfier de l’oiseau qui tweete…