Bonnes pratiques


21 décembre 2016
Posté par
Edilivre

5 conseils pour rythmer vos écrits

L’une des missions principales qui incombent un écrivain, c’est de parvenir à transporter ses lecteurs du début à la fin de son œuvre. Et pour ce faire, c’est loin d’être chose facile. Savoir alterner correctement les moments fluides, séquencés, lents, rapides, c’est tout un art qui va provoquer différentes émotions chez le lecteur. Voici donc 5 conseils pour vous aider à bien rythmer votre texte.

 

1 Varier la longueur des phrases
Bien entendu, le but n’est pas de compter les mots entre les phrases. Il suffit de le faire le plus naturellement possible en fonction de ce que l’on cherche à raconter, et des personnages que l’on décrit. Par exemple, à travers un personnage comique, on pourra hésiter sur les mots, se tromper et même bégayer, présenter diverses idées sans prendre le temps d’en développer aucune.

Utiliser des fragments de phrases
Nous le savons tous, le français est une langue qui évolue sans arrêt. Dans la vraie vie, les gens n’utilisent pas toujours des phrases parfaitement construites. N’hésitez donc pas à avoir recours par moments à des fragments de phrases, qui s’écrivent parfois sans sujet ou sans verbe.

 

 

 

Adapter le rythme à l’émotion
Lorsque vous écrivez, la longueur et le rythme de votre texte doivent correspondre à l’ambiance que vous cherchez à créer, aux émotions que vous souhaitez évoquer chez les lecteurs. Par exemple, lorsque vous partez sur de la description, utilisez des phrases longues, ajoutez des métaphores, évoquez des sensations physiques pour aider les lecteurs à se plonger davantage dans les lieux et les événements que vous décrivez. A l’inverse, lorsque vous décrivez une action soudaine ou un incident, utilisez des phrases et des mots courts. Le but est de faire en sorte que le lecteur n’ait pas le temps de reprendre son souffle entre les phrases.

Tenir le lecteur en haleine
Pensez aux compositions musicales. Lorsque vous écoutez une œuvre, elles sont souvent cadencées avec de forts pics d’émotions, suivis d’un relâchement de cette tension. Vous pouvez faire de même dans vos livres. Ainsi, les émotions du lecteur se feront ressentir en fonction des vagues de tension et de relâchement que vous décrirez à travers votre texte.

L’importance de la relecture
On ne le dira jamais assez, mais la relecture d’un ouvrage est primordiale. N’hésitez pas à relire à haute voix votre texte afin de savoir si vous êtes parvenu à lui donner le bon rythme. Si vous trébuchez sur un mot alors que vous êtes au beau milieu d’une merveilleuse description, c’est qu’il vous faudra réécrire cette scène. Si vous êtes en plein suspense pendant la lecture d’un thriller et que vous êtes haletant car vous n’avez pas eu le temps de reprendre votre souffle, alors vous avez réussi !

Avez-vous recours à d’autres méthodes pour bien rythmer votre texte ? Laquelle préférez-vous ?

Article écrit avec la participation d’Ilanie