L'humour d'abord

366 brèves de l'année bissextile (et présidentielle) 2012

Par Boris Condraf

Thème : Humour

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 84

Date de publication : 2 janvier 2012

ISBN : 9782332475879

Disponible

Livre papier
14,00 €


Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Avis des lecteurs

  • hqtHXaagouZOBYBg

    Pourquoi dites vous pré-nouvel-ordre-mondialiste ?Nous sommes en plein dedans, dans le NOM !Cela fait 30 ans que les pays se dénationalisent( abandon des valeurs, institutions étatiques en chut...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

Ne vous voilez pas la face, ne vous cachez pas ! Vous êtes tous, peu ou prou, responsables des conneries contenues dans ce livre. Beaucoup d'entre vous m'ont aidé, sans le savoir, à élaborer cet ouvrage. En parlant, en me faisant rire, en me donnant des idées. Ce que vous ne saviez pas, c'est que j'ai capturé vos nombreux bons mots. J’ai imaginé ce que vous auriez pu dire si la soirée s'était prolongée ou si la bouteille de rhum n'avait pas été vide. Mais responsable ne veut pas dire coupable, chacun le sait maintenant, alors ne vous culpabilisez pas de rire avec ce livre, il vous rappellera, j'en suis persuadé, de bons moments de franche rigolade.

Biographie de Boris Condraf

"Boris Condraf n'est pas un écrivain professionnel. C'est un passionné des mots, des jeux de mots, des gros mots, des jeux de gros mots, des petites phrases assassines ou non, que chacun de nous a entendus, a pu entendre, ou entendra un jour. Il invente ce qu'il n'a pas entendu ou interprète ce qu'il entend, il crée en imaginant ce qui aurait pu être dit, et surtout il capture ces Éphémères autant qu'il le peut et partout dès que l'occasion se présente. Et tout ce qu'il a capturé, il le transforme, le malaxe, le triture, le décortique, le mélange, le mixe, le remet en forme ou le laisse intact selon son humeur ou selon sa perception. Il le couche ensuite sur le papier pour le restituer de la manière la plus drôle qu'il le pense". Robert d'Apic

Avis des lecteurs

hqtHXaagouZOBYBg 15/03/12

Pourquoi dites vous pré-nouvel-ordre-mondialiste ?Nous sommes en plein dedans, dans le NOM !Cela fait 30 ans que les pays se dénationalisent( abandon des valeurs, institutions étatiques en chute libre, ultra-libéralisme, domination des multinationales, délocalisations du travail, immigration massive.Les politiques ne brassent que du vent.La crise nous a confirmé que tout tient en place Grèce à ce casino géant qu'est Wall Street.Le NOM on baigne dedans depuis très longtemps.Confirmation à la coupe du monde of9 l'ultra capitalisme s'est soudé à une forme de communisme concernant les produits de consommation. En effet, c'est pour le monde entier que certaines marques sont représentées ( Coc* Col*, Son*, Adid*s, Vi*a, ). Sans parler de toutes ces professions dont les clauses ne de9pendent plus de leurs États respectifs, mais de supra-État ( Bruxelles). Tout comme les États qui ne peuvent plus battre monnaie, empruntant à taux d'intérêts élevés à des banques privés.Je ne parlerai pas de l'ONU, le nom montre à lui seul que nous sommes déjà dans ce paradigme.Des exemples comme cela il y en pléthore.Donc voilà, nous y sommes dans le NOM.Il ne suffit pas qu'il y est un représentant mondial, ou une religion et des us mondiaux ( utopique et impossible et tout simplement fou) pour décréter ce changement.Simplement pour dire que votre expression pre , m'a interpellé. Ou alors quelle est pour vous le point de bascule de ce NOM ?

Informations sur l'ouvrage

Collection Tremplin
Date de publication 2 janv. 2012
Nom L'humour d'abord
Langue Français
Auteur Boris Condraf
Pas d'extrait sur site N/A

Livre papier

Nombre de pages 84
ISBN 9782332475879

Livre PDF

ISBN 9782332475886

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.