Rencontre avec Antoinette Hontang, auteure de « Les Couleurs de la vie »

Présentez-nous votre ouvrage

Alors qu’habituellement j’écris pour les enfants, je présente cette fois un recueil composé de 30 poèmes autour des sentiments qui nous animent.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

L’écriture, et surtout la poésie, représente une part intrinsèque de ma vie. Elle me vient naturellement, par amour des mots, de leur musicalité, de leur richesse. Elle exprime et transmet avec justesse mes émotions et ma perception du monde dans lequel je vis. Partager mon amour de la poésie et lui favoriser, auprès d’un large public, une image moderne, propice à la réflexion, au voyage, au bien-être, m’enthousiasment. Non, la poésie n’est ni « ringarde » ni réservée à un public avisé ; il faut à tout prix casser ces préjugés d’un autre temps !

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Les thèmes que j’aborde dans ce recueil sont universels (la Liberté, la mort, la naissance…) et nous font tous réagir émotionnellement. De fait, à mes yeux, de l’adolescent qui se pose des questions existentielles à l’adulte vieillissant qui voit sa vie défiler, chacun peut se reconnaître dans ces textes et être touché par ce qu’ils véhiculent. J’aurais pu intituler cet ouvrage « Des roses et des orties » mais… c’était déjà pris ! Pris par celui que je considère comme l’un des plus grands poètes de notre époque et dont je suis l’admiratrice inconditionnelle depuis la première heure : Francis Cabrel.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Je ne cherche pas à transmettre de message à proprement parler. Simplement, j’adore l’idée que ce formidable outil d’expression soit capable d’aborder n’importe quel sujet, léger comme douloureux, et de raconter une histoire en quelques strophes.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Chez moi et depuis longtemps, les enfants sont une grande source d’inspiration. Plus largement, les sujets ne manquent pas ! Entre autres choses, la Nature, nos vies avec leur lot événements, d’informations et les émotions qui en découlent, me font vibrer et exacerbent le besoin impérieux de coucher les mots sur le papier pour qu’il en reste une trace.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Mes précédentes publications s’adressaient aux enfants. Il en sera de même pour mes futurs travaux si j’ai la chance d’être à nouveau publiée.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Amis lecteurs, n’ayez pas peur de la poésie, elle est ouverte à tous et sait donner du plaisir ! Laissez-vous emporter par son pouvoir et sa magie !


Commentaires