Top 5 des meilleurs romans japonais

Nous vous proposons aujourd’hui une sélection des romans japonais les plus appréciés et qui vous plongeront dans l’ambiance du pays du soleil levant.

Kafka sur le rivage – Haruki Murakami

Auteur culte au Japon, Haruki Murakami est devenu l’un des romanciers les plus lus et les plus traduit, notamment grâce au succès de sa trilogie 1Q84. Son œuvre est aujourd’hui traduite dans plus de trente pays. Dans Kafka sur le rivage, on découvre un garçon de quinze ans qui s’enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à une terrible malédiction œdipienne. Il se retrouve sur l’île de Shikoku, dans le sud du Japon, où il se réfugie dans une bibliothèque. Là-bas, il se fait un ami qui l’abrite et le protège, Nakata, un vieil homme amnésique qui sait parler aux chats et comprendre leur langage. Lui aussi fait route vers le sud.

 

La Pierre et le Sabre - Eiji Yoshikawa

La Pierre et le Sabre est un grand classique japonais, considéré également comme un roman culte par les amateurs d’arts martiaux. Il retrace le parcours initiatique de Miyamoto Musashi, un samouraï du Japon du XVIIe siècle, qui veut comprendre le sens de la vie en perfectionnant son art. Le roman met en scènes des personnages historiques et des faits réels. Ce roman permet de découvrir la vie des nippons à cette époque.

 

Je suis un chat – Natsume Soseki

Natsume Soseki est le premier grand auteur japonais moderne. Il est né sous l’ère Meiji et a vu le Japon s’ouvrir au monde occidental. Son œuvre, sortie au début du XXème siècle, a pour narrateur principal le chat d’un professeur d’anglais mal dans sa peau. L’auteur nous offre ainsi un aperçu de la culture japonaise de l’époque à travers le regard perspicace du félin. Cet ouvrage avait été initialement publié sous forme de feuilleton en dix épisodes dans une revue littéraire.

 

Le pavillon d’or – Yukio Mishima

Il s’agit de l’œuvre d’un des auteurs japonais les plus connus et reconnus. Il raconte l’histoire de l’incendie du plus célèbre temple de Kyoto en juillet 1950 par un jeune moine bouddhiste. Celui-ci avait comme motivation principale la « haine de la beauté ». Le pavillon, construit en 1400, avait été préservé de la destruction plus d’une fois au cours de l’histoire, ce qui explique le choc des Japonais après cet incendie.

 

Pays de neige - Yasunari Kawabata

Pays de neige est le premier roman de Yasunari Kawabata, l’un des plus grands auteurs japonais du vingtième siècle. Il relate une intrigue amoureuse entre Shimamura, un aristocrate désœuvré de Tokyo, et Komako, une geisha, dans une petite station thermale au cœur des montagnes. L’auteur a obtenu le prix Nobel de littérature en 1968.


    Commentaires