Rencontre avec Sheila Lileu, auteur de « Une autre chance »

Présentez-nous votre ouvrage

"Une autre chance" est ce que l'on appelle un roman de gare, un roman d'aventures à lire le temps d'un trajet en train par exemple. C'est l'histoire de Max, un opportuniste qui part vers l'inconnu pour qu'il lui arrive quelque chose car sa vie lui semble vide. Il croisera des personnages sympathiques, ces rencontres seront humoristiques et farfelues.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Pour jouer avec le style, avec la langue française. Dans ce roman, j'ai souhaité perdre un peu le lecteur dans le déroulé de l'histoire. L'intrigue est décrite avec les voix de plusieurs personnages. De plus, des allers-retours entre présent et passé sont là pour surprendre le lecteur. J'ai réuni dans ce roman ce que j'aime trouver dans mes lectures : de l'action non-stop (comme dans les histoires de James Bond), de l'humour potache et de l'absurde avec un style dynamique, inspiré de San Antonio (une révélation stylistique pour moi !)

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Il s'adresse à tous ceux qui ne se prennent pas au sérieux, comme l'indique mon pseudonyme à consonances humoristiques.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

La chance sourit aux audacieux qui ont confiance en eux.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Sûrement dans mes séjours passés à l'étranger (pour le décor). Certaines personnes rencontrées au cours de mon existence m'ont inspiré pour tisser l'étoffe psychologique des personnages principaux. L'intrigue du roman, quant à elle, permet de développer le suspens : mais que contient le colis dont s'est emparé Max ?

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Un second roman est en cours d'écriture, il se déroule dans un pays où j'ai vécu une partie de mon adolescence. Mais là encore le décor n'est qu'un prétexte, c'est davantage le contexte dépaysant d'une intrigue loufoque, émaillée d'anecdotes personnelles savoureuses.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je souhaite que mes lecteurs passent un bon moment en compagnie de Max et des autres personnages que j'ai voulus attachants. Que mes lecteurs ne referment le roman qu'à la fin... et avec le sourire surtout !


Commentaires