Rencontre avec Reich MOUBI, auteur de « La Joie de mon cœur partagée avec le monde »

Présentez-nous votre ouvrage

La joie de mon cœur, partagée avec le monde, est un recueil de 34 poèmes. Ce recueil a pour thème : l’amour, tout simple, sans être structuré. Il est divisé en quatre parties. Et chaque partie développe un sujet précis, toute basée sur la vie. J’ai laissé vierges, les feuilles qui séparent les différentes parties, pour permettre à mes lecteurs de nommer ces parties selon leurs conceptions, leurs compréhensions et selon leurs désirs, histoire de rendre l’œuvre personnelle. Le but exact est que mes lecteurs puissent réellement recevoir cette joie, dont j’ai voulue partager.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai découvert tant de chose. Mais la découverte ne doit jamais s’arrêter à soi-même. Une découverte doit toujours être partagée. Sinon, elle ne sert à rien! J’ai découvert une joie, une forme de joie parfaite. Cette joie se cache dans le véritable amour. Un amour que plusieurs personnes n’ont pas encore exploité. Cet amour est celle qu’on ressent, par exemple, pour ses ennemis ou pour des personnes qui ne méritent pas d’être aimé. Pour n’en citer que ceux-là. Alors, j’ai écrit ce livre pour partager aux autres, la joie que mon cœur a reçue en appliquant le véritable amour.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Cet ouvrage, comme j’ai l’habitude de le dire, est destiné, ou pour reprendre votre verbe, je dirais donc ; il est adressé à ceux qui aiment découvrir. Aussi à ceux, qui ont le cœur ouvert pour recevoir et laisser entrer d’autres personnes (étrangères ou inconnues), comme moi.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Très bonne question, je vous en remercie. Le message que j’ai voulu transmettre à travers ce livre est très simple : "la joie ne naît pas en soi, elle provient toujours de quelqu’un. Et l’amour inconditionné est la clé de la joie parfaite."

Où puisiez-vous votre inspiration ?

Inspiration? Où je la puise? Pour moi, c’est deux questions à traiter… ça! Mais pas de problème, je me lance. J’aime la musique. Et ce qui me fascine le plus dans la musique est le rythme. L’instrumental est quelque chose qui me touche, me permet de voyager dans le ciel bleu, conduit par un vent divin. Ainsi, je vois plus clair le monde. Ma compréhension devient très efficace. Je me transforme en un dieu. Bon, c’est… sans abuser du mot ‘‘ dieu ’’, bien sûr. Bref, toute mon inspiration vient des cieux. Par rapport à l’activité que je fais, elle se combine à ce que j’aime, pour me permettre de facilement la structurer. Donc, pour l’écriture, mon inspiration passe par le rythme de la musique.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Trop de projet! Il déborde de ma tête. Mais, pour ne pas parler en vagabond, je vais m’arrêter sur l’essentiel et surtout sur ce qui est dans un proche avenir. Alors, je suis en pleine révision de mes œuvres déjà écrites. Sur ce, je me suis focalisé sur un roman que j’aimerai, sans rien dévoiler, bientôt éditer. Et pour tout dire, je suis en ce moment en train de travailler sur mon deuxième recueil de poésies , qui, dans peu de temps sera proposé à l’édition.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Evidemment! Merci de me permettre de directement parler à mes lecteurs. J’ai appris une chose, chers lecteurs. Que, les critiques valent mieux que les encouragements. Parce que, les critiques, pour les hommes sages, poussent à l’évolution. Or, les encouragements donnent très souvent, une gloire en plastique. Procurez-vous mon livre, chers lecteurs, et aidez-moi à rédiger mon second recueil. Votre aide me sera très bénéfique. Donnez l’opportunité à ma joie d’atteindre vos cœurs, pour qu’elle se déploie facilement dans le monde. Merci et bien de chose à vous! A nous revoir sur mes pages. Avant de vous quitter, edilivre, j’aimerais vous remercier particulièrement pour cette possibilité que vous donnez aux jeunes comme moi d’être lu, malgré nos difficultés. J’aimerais surtout, par le même billet, vivement remercier le Seigneur pour l’inspiration et pour sa grâce. A très bientôt!


Commentaires