Rencontre avec Eric Latus, auteur de « Mémoire d’un cahier »

Présentez-nous votre ouvrage

C'est un recueil  de poésie contemporaine.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Tout d'abord  l'envie d'écrire pour peut-être ne parler que de soi, aligner des mots pour exprimer les plaisirs et les déceptions de tous les jours. Je pourrais écrire en prose mais les mots trop directs ne m'aident pas à exprimer un ressenti. Je préfère tourner autour du pot pour mieux exprimer ce que je vis dans le quotidien. Les mots de tous les jours me servent plus à communiquer, échanger qu'à extraire un ressenti tombé au fond d'un puits.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Je dois avouer que je n'en ai aucune idée. Peut-être  aux amateurs de poésie décalée.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Je n'ai pas écrit ce livre dans l'attention de délivrer un message, je me contenterai donc de répéter ce que des lecteurs de ma connaissance en ont conclu : « le monde est peut-être pourri mais la vie est belle »

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je ne la puise pas, c'est elle qui me tombe dessus. Aujourd'hui j'ai écouté dans la rue une SDF qui chantait accompagnée d'une guitare, sa voix était belle, ça chanson était belle, bref, cette femme était belle il faudra que j'écrive quelque chose sur elle. C'est ainsi que me vient l'inspiration.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

Je prends un réel plaisir à écrire de la sorte alors, je continuerai dans cette veine.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Ne vous prenez pas trop la tête pour des broutilles (je demeure poli) je pense que la moitié de nos problèmes ne valent pas la peine  de s'y attarder.


Commentaires