Rencontre avec Adrien Balboa, auteur de « Les veufs »

Présentez-nous votre ouvrage.

Il raconte le deuil de deux trentenaires qui sont amis depuis le lycée et qui le même jour, chacun de leur côté, ont été touchés par la perte de la personne avec laquelle ils vivaient. Ces deux amis décident de passer quelques jours ensemble, et il va rapidement se révéler qu'ils vivent, ressentent leur drame de manière différente.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? Ça fait quelques temps que je voulais écrire un roman, comme une sorte de but à atteindre. J'avais quelques sujets de côté, dont celui-ci depuis plusieurs années, et au printemps presque 75% de ce que contient Les veufs m'est venu. Tout le livre ne m'est pas venu d'un seul coup mais au bout d'environ un mois et demi j'avais quasiment tout écrit, un peu à ma grande surprise.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? Je n'ai pas de « cible » précise. Tout bonnement à ceux qui veulent bien parcourir ces pages.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Que la vie a beau être une garce, qu'on peut traverser des moments difficiles, atteindre un point de non-retour sur certains sujets, on a toujours la possibilité de remonter la pente, au moins petit à petit.

Où puisez-vous votre inspiration ? En général sur énormément de choses. Ça peut être en voyant la scène d'un film ou d'une série, ou bien en admirant une grande toile. Pendant l'écriture de ce livre c'était surtout la musique, d'ailleurs ce n'est pas pour rien si j'y mentionne quelques titres.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Pour l'instant le seul que j'ai en tête c'est de faire un second roman, qui sera totalement différent. Je pense le terminer pour le début de l'année prochaine.

Un dernier mot pour les lecteurs ? 

J'espère tout simplement que vous aimerez ce premier roman.

 

Commentaires