Rencontre avec Anne-Marie Mestré, auteur de « Le croissant d’argent »

Anne-Marie Mestré_EdilivreDans quelle région habitez-vous ?

J’habite en Belgique dans un village situé dans la Province de Liège qui s’appelle Grâce-Hollogne.

 

Présentez-nous votre ouvrage

Il s’agit d’un roman dont l’action se passe pendant et après la Seconde Guerre Mondiale. Le personnage principal, Jimmy Welch, n’est pas un héros ordinaire. Marginal, insoumis, il se battra corps et âme pour retrouver son enfant. Il sera jugé, condamné par ses supérieurs et abandonné par ses amis. Embauché par les services secrets britanniques, il sera manipulé afin d’obtenir sa coopération dans une opération d’espionnage. Après une série de péripéties, il découvrira enfin la vérité…

 

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Quoi de plus enivrant que de se plonger dans un monde imaginaire où les personnages évoluent suivant vos désirs, vos joies, vos peines.  Tous ces sentiments m’ont donné l’envie de coucher des mots et des phrases sur du papier. Une forme d’évasion et de liberté.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

A tous ceux qui cherchent de l’émotion, de l’amour et du suspense et qui veulent faire un plongeon dans le passé.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Que le courage, la ténacité et la volonté permettent d’atteindre l’objectif choisi.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Elle me vient naturellement. Mais ce roman a nécessité, de ma part, un grand nombre de recherches pour être le plus près possible de la vérité sur certains faits, villes, villages, transports et moyens de communication.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je rédige au nouveau roman qui sera contemporain et inspiré par les attentats perpétrés en France et en Belgique

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

J’espère qu’au travers des personnages de ce roman, le lecteur n’aura qu’une envie, lire car être lu, c’est le seul souhait d’un auteur


Commentaires