Rencontre avec Dr. Astrid Clavé-Letourneur, auteur de les « Les animaux sont ma famille – Regard d’une vétérinaire sur la communication animale »

Astrid_Clavé_Letourneur_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite au Kenya, à Subukia (40 km au nord-est de Nakuru) depuis 2008. Mais je suis née en France, à Aix-en-Provence.

Présentez-nous votre ouvrage
Il s’agit de mon premier livre. J’y raconte comment j’ai découvert la communication par l’intuition et la télépathie avec les animaux et à quel point cette discipline a changé ma vie, mon regard sur l’humanité,  et m’a portée sur un chemin spirituel et de développement personnel auquel je ne m’attendais absolument pas, compte tenu de ma formation très scientifique de départ (je suis vétérinaire, maitre ès biologie et certifiée en zoo-anthropologie équine…)
Je relate certaines de mes conversations avec des animaux domestiques ou sauvages. Ces dialogues sont souvent émouvants, philosophiques, inattendus ou drôles. J’y partage également mon expérience, mes conseils, ma vision de la vie et de nos liens avec la nature et le vivant.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Ce livre aurait dû être mon second livre. J’en ai commencé un premier quelque temps auparavant, qui relate mon expérience avec un petit animal sauvage que j’ai recueilli à la naissance, chez moi au Kenya, un daman des arbres du nom de Pimbi. Pimbi a été extrêmement important dans ma vie, car il m’a guidée, sans que je n’aie pu le prévoir le moins du monde, sur un chemin spirituel et de développement personnel. Ce petit animal nous ayant quittés après 3 ans de vie, l’écriture de ce livre était très chargée émotionnellement et faisait appel à beaucoup de sentiments contradictoires et difficiles à exprimer.
C’est alors qu’est survenu un terrible choc dans ma vie : mon père est parti rejoindre Pimbi, une semaine à peine après mon mariage, auquel il n’avait pu assister par ailleurs, étant tombé malade et ne pouvant plus voyager au Kenya comme c’était prévu…Il m’a alors été impossible de poursuivre l’écriture de mon premier livre car je ne m’en sentais pas le courage, étant trop bouleversée et fragilisée. En revanche, écrire sur la communication animale m’est apparu une bonne façon d’aller de l’avant, de me changer les idées et de poursuivre mon chemin, tout en rendant hommage à mon père, grâce à qui j’ai pu poursuivre mes projets au Kenya jusqu’à présent. C’était une façon de transformer mon deuil en quelque sorte.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous ceux qui aiment les animaux et souhaitent mieux les connaitre et mieux les aider.
Aux personnes qui souhaitent en savoir plus sur la communication par l’intuition et la télépathie avec les animaux qu’ils soient domestiques ou sauvages.
A ceux que cette discipline intrigue, mais qui restent sceptiques.
A ceux qui ont commencé un travail de développement personnel et une recherche spirituelle.
Aux vétérinaires et autres scientifiques pour qui cette discipline semble farfelue et peu crédible.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je souhaite faire comprendre au lecteur que le but ultime de la communication animale va bien au-delà de la simple interaction avec son animal domestique. Il s’agit de prendre conscience que l’on ne fait qu’un, que nous sommes tous liés au sein de la toile de vie et que l’on doit évoluer tous ensemble. Les animaux sont notre famille à tous, même si certains n’en ont pas conscience ou s’en défendent, ce sont des êtres conscients et sensibles qui méritent le respect.
La communication psychique avec les animaux ne fonctionne que si l’on y met du cœur, de l’intention, de la foi et de l’humilité. Cette discipline n’est pas incompatible avec un esprit scientifique bien au contraire : en effet, nous sommes de plus en plus nombreux parmi les vétérinaires, biologistes, physiciens et autres à nous rallier à cette vision plus spirituelle de la vie, tout simplement parce qu’elle est plus en accord avec notre essence profonde et nous permet de nous éloigner de certains aspects néfastes de notre société.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Au Kenya, entourée d’animaux domestiques et sauvages qui sont un enchantement quotidien, dans un petit coin de paradis où j’ai le grand privilège de vivre. Dans mes expériences de vie avec tous les animaux que j’ai pu rencontrer et dans mes rencontres avec certaines personnes qui m’ont enseigné des choses passionnantes comme la communication animale, la zooanthropologie, le développement personnel avec les chevaux… et qui m’ont fait avancer sur un chemin spirituel et de croissance personnelle.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Finir le livre déjà commencé sur mon expérience de vie avec Pimbi, un daman des arbres recueilli à la naissance dont je parle un peu plus haut, grâce à qui j’ai compris beaucoup de choses sur la marche de l’Univers…
Un livre pleins d’anecdotes sur les éco-volontaires que nous recevons à Muringa Farm au Kenya.
Un livre qui relate mon départ pour l’Afrique et toutes les aventures vécues depuis lors, en tant que vétérinaire d’un orphelinat de gorilles et de chimpanzés au Gabon, puis en tant que chef d’entreprise au Kenya.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Abordez ce livre et mon regard sur la communication animale sans à priori, sans blocage, soyez ouverts, abandonnez vos croyances et vos certitudes, ne vous fermez pas à tous les possibles…Et si vous êtes sceptiques rappelez-vous que je l’étais aussi, peut-être encore plus que vous…et tentez l’expérience de la communication animale par vous-mêmes !


Commentaires