Tag Archives: roman


Le top 06 des auteurs français les plus lus en France durant l’année 2016

La France a toujours abrité de grands auteurs tels que Molière, Voltaire, Victor Hugo… Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la littérature occupe une grande place dans le cœur des français. Aujourd’hui, nous vous proposons de vous mettre à jour sur les best-sellers proposés par l’hexagone. Découvrez dès maintenant le top 6 des auteurs français les plus lus en France durant l’année 2016.


1-Guillaume MUSSO
– 1.833.300 exemplaires

Né en 1974 à Antibes, il est l’un des auteurs français les plus connus dans le monde. Son roman Et Après… sorti en 2004 et retraçant l’histoire d’un enfant de 10 ans après une expérience de mort imminente se vend à plus de 3 millions d’exemplaires et est traduit dans plus de vingt langues. Parmi ses titres les plus célèbres on retrouve : Sauve-moi Seras-tu là ? Parce que je t’aime Je reviens te chercher Que serais-je sans toi ? La Fille de Papier etc…

 

 

Pour plus d’informations : www.guillaumemusso.com

 

2-Michel BUSSI – 1.135.300 exemplaires

Né en 1965 à Louviers, c’est un auteur français de romans policiers. Il est également professeur de géographie à l’université de Rouen. Son premier livre Code Lupin paraît en 2006. C’est un auteur qui est très apprécié du public et primé à plusieurs reprises. En 2013, Michel Bussi devient l’auteur français de polars le plus lu et accède à la 8ème place au palmarès des auteurs français les plus vendus. Parmi ses œuvres les plus connues : Omaha Crimes Un avion sans elle  Ne lâche pas ma main N’oublier jamais Maman à tort et Le temps est assassin.

 

 

Pour plus d’informations : www.michel-bussi.fr

 

 

3-Marc LEVY – 1.024.200 exemplaires

Né en 1961 à Boulogne-Billancourt, Marc Lévy est l’un des auteurs français les plus connus à l’étranger. Son premier livre, Et si c’était vrai paru en 2000 et écrit pour son fils, connaît un succès mondial et est adapté au cinéma par Steven Spielberg en 2005. Après ce premier succès, Marc Lévy se consacre exclusivement à l’écriture. Tous ses romans figurent en tête des ventes annuelles en France dès leur parution. Parmi ses œuvres les plus connues : Où es-tu ? 7 jours pour une éternité Vous revoir Le voleur d’ombres Elle et lui

 

 

Pour plus d’informations : www.slog.fr/marclevy

 

4-Françoise BOURDIN – 679 300 exemplaires

Née en 1952 à Paris, c’est une écrivaine française ayant publié une quarantaine de livres pour le moment. Ses écrits tournent essentiellement autour des drames familiaux. Ses personnages ont souvent une histoire à laquelle le lecteur peut s’identifier. Son leitmotiv étant « Des histoires qui nous ressemblent ». C’est un auteur discret, pas très au-devant de la scène. Parmi ses œuvres les plus connues : D’eau et de feuA feu et à sang La promesse de l’océan Au nom du pèreUn mariage d’amour

 

Pour plus d’informations : www.francoise-bourdin.com

5-Laurent GOUNELLE -675 400 exemplaires

Né en 1966, diplômé en Sciences économique et consultant en ressource humaines pendant quinze ans, il commence à écrire son premier roman en 2006 après une année chargée en émotion, la perte de son père et de son meilleur ami, la naissance de son fils. Laurent Gounelle sort son premier roman L’homme qui voulait être heureux en 2008 qui devient un best-seller mondial à la tête des ventes en France et traduit dans plus de vingt langues. Parmi ses œuvres : Les Dieux voyagent toujours incognito (Prix roman d’entreprises 2011) Le philosophe qui n’était pas sage Le jour où j’ai appris à vivre Et tu trouveras le trésor qui dort en toi.

Pour plus d’informations : www.laurentgounelle.com

 

6-Gille LEGARDINIER – 604 000 exemplaires

Né en 1965 à Paris, Gille Legardinier est un auteur et scénariste français. Il a travaillé sur les plateaux de cinéma américains et anglais. Il a réalisé des spots publicitaires ainsi que des bandes annonces pour des documentaires et des films à gros budget. Aujourd’hui en plus de l’écriture il s’occupe de la communication pour le cinéma pour de grands studios et rédige, en parallèle, des scénarios. Cet écrivain est capable d’alterner plusieurs genres différents. Parmi ses œuvres :  L’exil des anges (Prix SNCF du polar 2010) – Le sceau des maîtres Nous étions les hommes Demain j’arrête Complètement cramé…

Pour plus d’informations : www.gilles-legardinier.com

Top 5 des meilleures autobiographies

Qui de mieux que soi-même pour raconter son histoire ? Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir cinq personnages majeurs, racontés à travers leurs propres plumes. Zoom sur cinq autobiographies hors du commun.

 

Le Journal d’Anne Frank

anne
C’est certainement l’une des autobiographies les plus connues. L’histoire d’Anne Frank, jeune fille juive exilée aux Pays-Bas lors de la deuxième guerre mondiale. On peut suivre son quotidien pendant deux ans, de juin 1942 à août 1944. Plongée glaçante dans l’horreur de l’occupation nazie, vue à travers les yeux innocents d’une enfant. À ce jour, le journal d’Anne Frank a été traduit en plusieurs langues et a même été adapté au cinéma par George Stevens.

 

 

 

 

 

 

 

Mémoires d’une jeune fille rangée

mémoire
Dans cette autobiographie, Simone de Beauvoir revient sur sa vie passionnante : son combat pour le droit des femmes, son histoire avec l’écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre . . . Une histoire pas comme les autres, dans la France de l’entre-deux-guerres. Le livre retrace les 20 premières années de la vie de l’auteur, l’occasion idéale pour comprendre ce qui a forgé la femme engagée qu’elle est devenue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un long chemin vers la liberté

mandela
C’est alors qu’il est encore en prison que Nelson Mandela commença à écrire ses mémoires. En plus de son intérêt historique (il a été écrit pendant l’apartheid), le roman est l’occasion de découvrir en profondeur celui qui a été l’une des plus grandes figures de ce monde. Véritable hymne à la jeunesse noire sud-africaine alors opprimée, « Un long chemin vers la liberté » est aujourd’hui devenu une histoire culte.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le journal de Kurt Cobain

kurt

Moins une autobiographie, ce journal est en réalité un regroupement de différents documents clefs de la vie de Kurt Cobain. Notes sur Nirvana, paroles de chansons, réflexions sur la musique, la célébrité et les abus en tous genres. Entrez dans l’intimité de l’une des légendes du rock alternatif, icone du mouvement grunge. Une vie complexe et pleine d’excès à l’image de Kurt Cobain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les rêves de mon père

barak
L’homme avant le Président. Dans cette autobiographie, Barack Obama revient sur le bouleversement qu’a provoqué la mort de son père. L’homme livre ici un récit touchant et sincère, loin de l’image publique de l’ancien président des États-Unis Sans tomber dans le pathos, on y découvre son enfance à Hawaii, son entrée à la l’université Columbia jusqu’à son arrivée à la Maison-Blanche. L’histoire d’un long chemin parcouru jalonné d’interrogations, de blessures et surtout de victoires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, quelles autobiographies vous ont marquées ?

Bande-annonce de «Le Secret de Saint Eugène» de Jean-Jacques Fifre

bande_annonce_le_secret_de_saint_eugene_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Secret de Saint Eugène aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 320
. Date de publication : 1 septembre 2017

 

– Résumé du livre :
Ce récit romanesque aux contours historiques se présente tel un « road movie ».
Mal assis à l’arrière d’un taxi pris dans la nasse des embouteillages provoqués par les manifestations contre Juppé, Arnaud se remémore son existence, ses réussites, son exode et ses doutes. Cette aventure nous mène d’Alger à Paris en passant par Marseille. Rien n’est omis des grands moments de cette période riche et souvent chaotique.
Il va vers un rendez-vous qui pourrait apporter des réponses au mystère qui habite sa vie depuis toujours et pourrait dévoiler les arcanes qui l’ont jalonnée.
Sa recherche toujours active devient au fil du temps exaltée, cathartique et les découvertes qu’il va faire seront faites de surprises inattendues avec un point d’orgue bouleversant.

 – Biographie de l’auteur :
Jean-Jacques Fifre est l’auteur de La Cité des Asphodèles, un essai publié par La Société des Écrivains en 2011.
Né en Algérie, pays qu’il quitta à l’âge de 9 ans après le mort de son père, il fait des études de droit et d’économie à la faculté de Nice.
Son adolescence est heureuse malgré la difficulté d’un deuil long à s’établir et un exode qui le coupa de ses racines.
Par bonheur, il bénéficia d’un environnement familial modeste mais chaleureux qui lui permit d’atteindre des objectifs de vie conforme à ses ambitions.
Sa chance, sa rampe de lancement, sa référence fut ce grand-père maternel à qui il croit tout devoir à commencer par les valeurs autour desquelles il a construit sa vie d’homme libre.

 

 

Les livres allemands les plus connus à l’étranger

Vous reconnaîtrez surement quelques-uns des livres qui font partie de cette liste. Mais saviez-vous qu’ils avaient été écrits par des auteurs allemands ? Saviez-vous qu’ils faisaient partie des livres allemands qui sont les plus connus à l’étranger ? Tour d’horizon de la littérature allemande.

 

A-l-Ouest-rien-de-nouveauÀ l’Ouest rien de nouveau – Erich Maria Remarque

Ce roman paru en 1929 décrit la Première Guerre mondiale du point de vue d’un jeune soldat allemand. Il s’engage au front avec six de ses amis. Paul Baumer, le héros raconte les horreurs de la guerre : manque d’hygiène, de nourriture, l’odeur et les bruits des bombardements. Comment reviendront-ils de cette guerre où la mort est omniprésente ? Il a connu un grand succès dès sa parution de par la dénonciation de la monstruosité de la guerre.

 

Siddhartha – Hermann Hesse

siddhartha

Ce roman raconte le voyage spirituel de Siddhartha. Il prend place en Inde, à l’époque de Bouddha Gautama, que le protagoniste croisera. Durant son parcours il empruntera différents chemins qui seront parfois contradictoires. Il parviendra à la conclusion que l’on ne peut pas transmettre la sagesse comme par exemple un maître peut transmettre à son élève la connaissance. La sagesse elle, doit se trouver par soi-même.

 

CVT_Le_Mur_invisibleLe mur invisible – Marlen Haushofer

Le roman de Marlen Haushofer raconte l’histoire d’une femme ordinaire qui verra son existence bouleverser. Elle se retrouve à cause d’une catastrophe qui est sans doute planétaire séparée du reste du monde par un mur invisible. Au-delà de ce mur, toute vie semble être pétrifiée pendant la nuit. La protagoniste doit alors affronter les intempéries, la faim, la maladie, et surtout la solitude.

 

FaustFaust – Johann Wolfgang von Goethe

Un conte populaire relatant le destin du savant Faust qui rêve de posséder la connaissance universelle. Il met tout en œuvre pour percer le secret des questions existentielles et les secrets de l’Univers, mais n’y parvient pas. En dernier recours il demande l’aide de Méphistophélès. Celui-ci lui propose un pacte : il réalisera tous ses désirs en échange de son âme, il la lui prendra dès que le scientifique se dira satisfait et heureux. L’alchimiste accepte.

 

MomoMomo – Michael Ende

Le titre original du roman de fantasie peut faire office de résumé : « Momo ou l’étrange histoire des voleurs de temps et de l’enfant qui rendit aux gens le temps qui leur avait été volé ». Bien que destiné à la jeunesse, ce livre a des airs de roman philosophique avec un côté visionnaire.

 

Le parfumLe parfum – Patrick Süskind

Avant de devenir un film, le parfum est un livre qui, en 20 ans, a été traduit en 48 langues et vendu à 20 millions d’exemplaires. À travers l’histoire du meurtrier à l’odorat exceptionnel Jean-Baptiste Grenouille, on revit le XVIIIème siècle français, pas uniquement par ses costumes et son langage mais aussi par son univers olfactif !

 

L-histoire-sans-finL’histoire sans fin – Michael Ende

Un jeune garçon vole un livre dans une librairie. Il raconte l’histoire d’un pays fantastique menacé de mort et rongé par un mal étrange où vivent des êtres magiques. Mais ce livre n’est pas comme les autres. Très vite Bastien entre dans l’histoire qui recommence avec lui, L’Histoire sans fin… Le récit d’un voyage initiatique.

Les personnages célèbres de romans ayant vraiment existé

Certains écrivains s’inspirent de faits divers de leur époque pour créer leurs personnages. Certains de ces héros sont devenus célèbres, nous faisant oublier leur véritable identité … Voici quelques-uns de ces personnages légendaires qui ont réellement existé.

 

Notre dame de parisQuasimodo, le bossu tailleur de pierre

Dans « Notre Dame de Paris », de Victor Hugo, Quasimodo est le sonneur de cloches de la cathédrale. Il apparaît comme un monstre difforme, violent et soumis à Frollo avant de s’adoucir auprès de la belle Esmeralda. Hugo a écrit son roman pendant la grande rénovation de Notre-Dame, dans les années 1820 et allait chaque jour près du chantier afin de s’imprégner du lieu clé de son chef d’œuvre. Parmi les travailleurs, un sculpteur taciturne et bossu s’isolait sur la cathédrale pour son ouvrage et devint une source d’inspiration pour l’écrivain.

 

Vendredi ou la vie sauvageRobinson Crusoé, marin malchanceux

Dans le roman de Defoe, Robinson échoue sur une île déserte dans les années 1860, au large du Brésil où il restera 28 ans. Le roman s’inspire en réalité des aventures d’Alexandre Selkirk, un marin écossais qui, convaincu que son bateau était trop endommagé pour poursuivre, persuada le commandant de le déposer sur une île. Comme il l’avait prédit, le bateau coula, mais il fut contraint à la solitude pendant quatre ans, en compagnie de chats sauvages et de chèvres qu’il domestiqua.

 

Cyrano de BergeracCyrano de Bergerac, le vaillant

Dans la pièce d’Edmond Rostand, Cyrano est le héros romantique par excellence : courageux, loyal et dévoué. Il est aussi timide et désespéré par son physique peu flatteur. Sa foi absolue en l’Amour et son sens du sacrifice font de lui un héros magistral. Dans la vie, Savynien Cyrano de Bergerac était un parisien du 17ème et n’a jamais écrit aucune lettre d’amour pour un autre. Mais il était bel et bien un homme valeureux qui ne manquait pas de bravoure. Son nez était particulièrement proéminent mais il en était plutôt fier.

 

DraculaDracula, le tyran au charisme cruel

Le comte de Dracula né sous la plume de l’écrivain irlandais Bram Stoker est un vampire avide de sang et soumis aux pulsions les plus infâmes. Dans la réalité, Bram Stoker s’est inspiré de la vie d’un tyran roumain, Vlad III Basarab, dit Draculea ou encore «l’Empaleur ». Ce dernier régnait sur ses terres en véritable sociopathe. Tout délit était cruellement châtié et Vlad III n’hésitait pas à torturer et à mutiler son peuple qui le décrivait comme une créature « se repaissant de chair humaine et buvant du sang ».

 

les trois mousquetairesD’Artagnan, le gentilhomme gascon

Dans le roman, le quatrième mousquetaire est l’éloquent héros d’Alexandre Dumas qui parvient à ses fins à force d’audace et d’aplomb. Dans la vraie vie, Charles de Batz de Castelmore, comte d’Artagnan a bien été mousquetaire, tout comme Athos, Porthos et Aramis. Mais contrairement à son alter ego romancé, son engagement auprès du roi fut bien moins glorieux et il était un gouverneur de Lille très impopulaire.

Lucie Farigoul dans Paris Normandie pour son ouvrage  » À jamais dans mon cœur »

Logo-paris-Normandie_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

 

Article_Paris Normandie_Lucie Farigoul_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livres

La lecture en France

Malgré les difficultés que rencontre ces dernières années le marché du livre, les français lisent de plus en plus. Grâce à cet article, vous en apprendrez plus sur le comportement des français vis-à-vis du livre.

 

Centre National du livreQuelques chiffres

L’étude du Centre National du Livre « Les français et la lecture » publié fin mars 2017, établit un constat plutôt positif sur la relation des français avec les livres. 84% se déclarent spontanément lecteurs de livres, la moitié lisant tous les jours ou presque. Parmi eux 24% lisent peu, et 60% disent lire moyennement ou beaucoup. Les motivations sont variées, c’est principalement par plaisir mais aussi par désir d’apprendre, ou tout simplement parce que les bienfaits de cette activité sont nombreux. Les français assimilent donc la lecture à un moyen d’approfondir leurs connaissances, de s’ouvrir l’esprit mais aussi à un moment de plaisir et de détente.

 

Hommes ou Femmes qui lit le plus ?

Bien que le nombre d’hommes se déclarant lecteur soit passé de 87 à 89% entre 2015 et 2017, les femmes sont toujours plus nombreuses avec 93 %. L’augmentation pour la gente féminine ne se fait pas forcément dans le nombre de lectrices mais plus dans leur volume de lecture. Elles passent de 16 livres lus en 2015 à 22 en 2017. Selon la Homme vs femmeprofesseur en Lettres et Études de genre à l’Université de Genève Yasmina Foehr-Janssens cela s’expliquerait par la socialisation différente que l’on inculque aux garçons et aux filles : « Les premiers sont encouragés à être actifs, à aller jouer en plein air. Tandis que les secondes sont plutôt orientées vers des activités tranquilles, qui favorisent l’introspection. Parmi lesquelles : la lecture. Et cette facilité de contact avec le livre engendre un plaisir accumulatif : plus on lit, plus on a envie de lire ».

 

Qu’est-ce que lisent les français

Sans grande surprise, le roman reste le préféré des français, avec 69% du lectorat perçu. Parmi les romans, le genre littéraire qui rassemble le plus de lecteur est le roman policier, qui tient en haleine 43% de la population française. Les livres art de vivre et loisir intéressent en 2017 59% des français, une deuxième place qui est en grande partie due à la croissance des activités DIY (Do It Yourself) comme la couture, le tissage ou encore le tricot. En troisième position, on retrouve la BD – style littéraire qui comprend aussi les comics et les mangas – avec 48% du lectorat. Dans son étude, le Centre National du Livre fait également part de l’augmentation des livres de développement personnel qui en 2017 intéressent 31% des français.

 

e-bookLe livre numérique

Le nombre de lecteurs de « e-books » est passé en l’espace de deux ans de 19 à 24%. Le livre numérique ne séduit pas seulement plus de personnes, les lecteurs sont devenus plus fidèles à ce format, les « e-books » lus passent de deux à trois. Enfin les femmes sont de plus en plus nombreuses à lire des livres au format numérique. Le lectorat est maintenant composé d’autant d’hommes que de femmes, le plus souvent jeunes et diplômés.

 

Classement des auteurs français les plus lus en 2016

  1. 1.Guillaume MUSSO
  2. 2. Michel BUSSI
  3. 3. Marc LEVY
  4. 4. Françoise BOURDIN
  5. 5. Laurent GOUNELLE
  6. 6. Gille LEGARDINIER
  7. 7. Franck THILLIEZ
  8. 8. Agnès MARTIN-LUGAND
  9. 9. Maxime CHATTAM
  10. 10. David FOENKINOS

10 astuces pour lire un livre par mois

Selon la journaliste et romancière Madeleine Chapsal « La lecture est un art et tout le monde n’est pas artiste. » À travers cet article, nous allons essayer de vous aider à le devenir ! Voici quelques astuces pour que lire fasse partie de votre quotidien …

 

Pile de livreConstituez-vous une liste de lecture

N’hésitez pas à voir grand. Constituez-vous votre pile à lire. Cela vous permettra de ne jamais être à court d’idées. La recherche stimulera aussi votre envie de lecture !

 

LibrairieChercher les librairies proches de chez vous

Acheter un livre est aussi plaisant que le lire. Sortez de chez vous, trouvez les librairies de votre quartier. Vous pourrez alors vous lancer à la recherche de votre prochain coup de cœur. Si vous n’y arrivez pas n’ayez crainte, votre librairie sera là pour vous conseiller. Véritable passionné de lecture, il en a fait son métier. Qui mieux que lui pour vous conseiller !

 

Livre dans sacAyez toujours votre livre avec vous

Ne sortez pas sans votre livre ! Il doit devenir votre meilleur ami, votre essentiel. Si vous n’avez pas le temps de faire de la place pour la lecture dans votre journée, il se pourrait que celle-ci s’impose à vous. Tous ces moments où vous attendez qu’un ami arrive, vous attendez d’entendre le nom de votre arrêt dans les transports, vous attendez l’heure de votre rendez-vous médical, … Arrêtez d’attendre que le temps passe, lisez !

 

Ne vous forcez pas à terminer un livreunfinished book

La quatrième de couverture vous a fait envie, vos amis vous l’ont conseillé, les critiques étaient bonnes, mais vous n’arrivez pas à vous mettre dedans, vous repoussez sa lecture. Rien de grave, il peut arriver parfois que l’on se trompe. Il ne faut surtout pas se forcer, ce serait le meilleur moyen de vous dégoûter de la lecture. Abandonner ne veut pas dire que l’on est lâche, seulement que ce livre n’était pas pour nous.

 

club de lectureInscrivez-vous à un club de lecture

Assister ou créer des clubs de lecture est encore peu pratiqué en France. Mais cela vous permettra d’effectuer de nouvelles rencontres, de déguster une bonne tasse de thé, et bien sûr cela vous obligera à devenir un lecteur assidu.

 

timetableFaites de la place dans votre emploi du temps

Si vous êtes quelqu’un dont les journées sont bien remplies, choisissez dans votre emploi du temps un moment que vous dédierez à la lecture. Cela vous permettra de ne pas l’oublier. Ce quart d’heure entre deux rendez-vous ou cette fin de pause déjeuner autour d’un livre, vous permettra de vous détendre et de vous évader.

 

book spaceFaites de ce moment un moment particulier

Il n’y a que vous, votre livre et ses personnages. Même si tous les moments sont bons pour se plonger dans une histoire, il est parfois agréable de le transformer en quelque chose de spécial. Trouvez-vous un endroit calme et confortable, créez une ambiance pour lire en toute tranquillité. Ainsi, vous associerez ce moment au calme et au plaisir et vous allez vite avoir envie de recommencer.

 

book genreNe vous cantonnez pas à un seul genre

Roman policier, psychologique, romance, historique, science-fiction, poésie, théâtre il existe de multiples genres. Ne restez pas dans ce que vous connaissez. Vous pourriez être étonné par ce que vous ne connaissiez pas !

 

livre ou smartphoneDélaissez vos écrans

La télévision, le smartphone et l’ordinateur sont l’ennemi du livre. On a tendance à penser que cela nous détendra. Détrompez-vous, tous ces écrans excitent ! Ils vous font produire plus d’adrénaline, on est inconsciemment plus stressé. Ce n’est donc pas le meilleur moyen de se reposer après une dure journée de travail.

 

Créez-vous une communautécommunauté

Il existe de nos jours de nombreuses plateformes dédiées aux lecteurs. Booknode, Babelio, Rue des livres, Sens critique et bien d’autres permettent aux lecteurs de renseigner et de commenter les livres qu’ils ont lus ou sont en train de lire. Vous pouvez aussi aller consulter les « bibliothèques » d’autres lecteurs. Qui sait, cela vous donnera peut-être des idées !

Et vous, avez-vous d’autres conseils ?

Bande-annonce de «Monsieur Duraton (hélas !)» de Fabrice Moulin

bande_annonce_monsieur_duraton_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Monsieur Duraton (hélas !) aux Éditions Edilivre.

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 226
. Date de publication : 20 juin 2017

 

– Résumé du livre :
Tour à tour démarcheur, prêtre, faux médecin et gestionnaire au centre des impôts, Monsieur Duraton escroque une centaine de personnes en une trentaine d’années. À la retraite, il entend mener une vie paisible dans la maison de famille de Merlimontanelle. Peu de temps après, il découvre le fabuleux trésor de son arrière-grand-père caché au cœur de la forêt des Trois Chênes. Malheureusement pour lui, ses anciennes victimes retrouvent sa trace et veulent lui faire payer ses méfaits.

Plein de remords à la fin de sa vie, comment Monsieur Duraton parviendra-t-il à soulager sa conscience et à échapper à leur vengeance ?

 

 

L’auteur à succès du mois de juin

Chaque mois nous nommons « L’auteur à succès » : un auteur qui s’est démarqué par le nombre de ventes d’un de ses ouvrages, par les prix littéraires qu’il a reçus ou encore par ses retombées presse.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter l’auteur à succès du mois de juin : Annie Malochet et son ouvrage « C’est ainsi suivi de Insolites » qui s’est vendu à beaucoup d’exemplaires et qui a notamment reçu la médaille d’or de l’Académie d’Arras en 2017.

Annie Malochet2

Quand et comment vous êtes-vous mis à l’écriture ?
Je me suis mise à écrire vers la trentaine environ poussée par un besoin irrépressible de… Je ne sais quoi, puisque tout en écrivant je me demandais bien à quoi cela allait me mener. J’ai mis assez longtemps à accepter que j’avais la fibre d’un écrivain, et d’un poète car personne jusqu’à ce moment n’avait soupçonné cette possibilité : ni dans ma famille ni parmi mes amis. Ce n’est que bien plus tard lorsque que je me suis présentée à des concours et que j’ai obtenu quelques récompenses que j’ai fini par intégrer le fait que l’écriture faisait bien partie de ma personnalité et aussi de mon… destin, si ce n’est pas trop pompeux pour ce dernier terme.

Comment de temps vous prend l’écriture d’un ouvrage ?
Cela dépend. Je ne peux pas vous donner un laps de temps car je peux commencer un ouvrage, puis le reprendre des mois voire des années, c’est selon l’inspiration du moment. L’inspiration est maîtresse de tous mes ouvrages et je ne suis pas certainement la seule à le dire ainsi. L’inspiration est peut-être le départ de toute œuvre mais la maturation de ou des idées s’impose par la suite et pour la suite. L’écriture vient ensuite beaucoup facilement. Mais sachez que je ne maîtrise pas l’inspiration, c’est elle qui m’appelle et me sollicite. D’où vient-elle, je n’en sais rien, elle n’est pas toutefois le fruit d’un travail intense : me mettre devant une table et noircir du papier  sans inspiration ne fait pas du tout avancer l’écriture de cet ouvrage. J’estime que l’inspiration est quelque chose de donné, et qui se donne à qui elle en a l’envie.

Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ?
En chiffres : 3 romans, 5 recueils de Nouvelles, 1 récit de voyages, 16 recueils de poésie (1 recueil de poésie est en cours de publication chez Edilivre).

Pourquoi avez-vous écrit ces livres et quelles ont été vos sources d’inspiration ?
Sources d’inspiration : la vie en général, les rapports entre les êtres humains, la société qui nous entoure, les rapports des humains avec l’au-delà, les énigmes de l’Univers et donc de la vie en général.

Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ?
Par une amie. Edilivre me paraissait être une bonne solution pour être publié lorsque l’on était et est inconnu du public.

Pourquoi avoir choisi le service « couverture personnalisée » pour chacun de vos ouvrages ? Qu’a-t-il apporté ?
Tout d’abord, j’ai moi-même élaboré mes couvertures personnalisées en essayant de les faire attractives, parfois comme un petit tableau ou une photo prise par mon mari.

Vous vendez beaucoup d’exemplaires par an depuis votre inscription chez Edilivre, quel est votre secret ?
J’aimerais vous dire que mes ventes ont explosé, mais ce n’est pas le cas, car malgré mes nombreux recueils je ne suis pas encore un écrivain, un poète connu. Reconnue, oui, dans un certain milieu : associations, clubs littéraires, etc… Mais pas du grand public, Cependant, il faut le dire la poésie est difficile d’accès et à l’heure actuelle, n’intéresse que peu de monde.

Comment faites-vous la promotion de vos livres (amis, médias, événements, blogs, forums, réseaux sociaux…) ?
Les amis oui pour ceux qui s’intéressent à ce que j’écris.
Les médias lorsque je peux les contacter, s’ils sont d’accord mais c’est difficile.
J’ai un site  et tout le monde peut y avoir accès : http://annie-malochet.jimdo.com/

Quels sont vos projets d’écriture à venir ?
Sans doute de la poésie une pièce de théâtre, des récits de voyages et autres suivant mon inspiration.

Pouvez-vous donner 3 conseils que vous pourriez donner aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ?
Un conseil pour écrire : écouter la petite voix intérieure qui vous sollicite à ce sujet, éviter d’écouter des propos négatifs ou insipides à propos de vos œuvres (amis, famille etc..).

Promouvoir leur livre : n’ayant pas moi-même trouvé la bonne clé, il m’est difficile de donner un conseil  à ce sujet, mais s’intéresser aux salons du livre, s’insérer dans des événements comme le «  Printemps des Poètes » etc…

la_figure_de_Dieu_dans_la_littérature_Edilivre

Religion et littérature

Sans avoir forcément pour but de nous convertir, certaines œuvres sont empreintes de religion et cela leur donne un aspect différent et elles nous plongent dans une ambiance mystique. Tour d’horizon non exhaustif d’ouvrages qui nous offrent leur représentation de la religion.

La_figure_de_Dieu_dans_la_littérature_EdilivreQuand la littérature sert à dénoncer le poids de la religion
Pendant longtemps, la religion a été imposée aux hommes. Ils n’étaient pas libres de décider s’ils croyaient ou non en l’existence de Dieu. Dès l’Antiquité, les hommes instruits se sont opposés à cette idée. Ce fut le cas de Socrate : le philosophe, accusé de pervertir les hommes et de les éloigner des valeurs traditionnelles, est mort à cause de ses idées. Critias quant à lui considérait que la religion avait été créée par un homme intelligent dans le but d’apprivoiser les hommes méchants.

Mais le Moyen-Âge et l’apologie d’un Dieu unique ont empêché pendant des siècles aux écrivains de s’exprimer sur le sujet. Ce n’est qu’au 18ème siècle que des hommes éclairés comme Voltaire ou Robespierre dénoncent la religion et l’usage qu’il en fait par le pouvoir.

Voltaire n’est pas athée mais il croit en un Être suprême, un Dieu créateur qui n’impose pas de rites de dévotion aux hommes, il est simplement présent mais impossible à cerner par la sensibilité humaine. On parle alors de déisme. Dans Candide, Voltaire présente son opinion sur la religion à travers ses personnages. Au cours des voyages de Candide, tous les vices sont commis par des figures religieuses. C’est par exemple le cas avec la figure de l’Abbé qui n’est autre qu’un imposteur qui vole Candide. Voltaire ne dénonce à aucun moment la foi, mais plutôt la complexité de la religion chrétienne et les absurdités qu’elle entraîne.

Au 20ème siècle, Albert Camus utilise un autre procédé pour dénoncer les abus de la religion : l’absurde. On retrouve cette dénonciation de la religion dans son roman l’Étranger. A la fin du roman, le personnage de Meursault est condamné à mort et s’entretient avec un aumônier qui provoque sa colère. Il ne croit pas en Dieu et en un paradis après la mort. Lorsque l’aumônier clôt l’entretien en précisant qu’il va prier pour Meursault, celui-ci explose. Tout l’insupporte chez cet homme religieux : ses certitudes, son mode de vie et sa manière de juger les hommes. Pour Camus, l’Étranger est une façon de livrer son opinion car selon lui, «  Si tu veux être philosophe, écris des romans ». 
Quand la religion sert de contexte à un roman 
La morale religieuse est au cœur du roman d’André Gide, La symphonie pastorale. Ce roman est l’histoire d’une jeune aveugle, Gertrude, qui sera vite recueillie par un pasteur. Le journal de ce pasteur sert de trame au récit : il décrit l’éducation protestante qu’il lui transmet. Mais très vite, le religieux tombe amoureux de la jeune fille. La symphonie pastorale est le récit d’un combat entre le bien et le mal, où le pasteur tente d’agir selon son interprétation de la Bible. Cependant, cela le rend malheureux car il se sent toujours coupable des sentiments qu’il éprouve pour Gertrude.La_figure_de_Dieu_dans_la_littérature_Edilivre

La religion fait partie du décor du roman policier Le Nom de la rose d’Umberto Eco. L’écrivain italien nous transporte dans une abbaye franciscaine au cœur de laquelle des crimes atroces ont été commis. C’est un moine, Guillaume de Baskerville, qui est chargé de l’enquête. Dans ce récit, il n’est pas question de dénoncer la religion, ou bien d’en faire une interprétation, elle est simplement présente dans l’esprit de tous les protagonistes. Cette plongée au cœur du Moyen-Âge nous présente également à quel point la religion était au cœur de toutes les sphères de la société.

Dans Le Royaume, publié cette année, Emmanuel Carrère remonte bien plus loin dans l’histoire de la religion chrétienne : dans son roman, nous sommes à l’aube de la création de cette religion qui va bouleverser des siècles d’Histoire. Mais plutôt qu’historien, l’écrivain se considère comme un enquêteur qui remonte la trace des origines d’une religion. Preuve qu’aujourd’hui encore, même s’il les écrivains s’en détachent, le thème de la religion imprègne la littérature.

Et vous, pensez-vous que la religion peut être au cœur d’un roman ? Quel est votre roman préféré qui traite de religion ?

 

Bande-annonce de «Le Coffre de la vie» de Colette Ayela-Tremouillat

bande_annonce_le_coffre_de_la_vie_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Coffre de la vie aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 120
. Date de publication : 3 novembre 2016

– Résumé du livre :
Née en 1949 dans une famille d’origine espagnole, Colette Ayela-Trémouillat est une méditerranéenne dans l’âme. Fruit d’un mariage arrangé, elle grandit avec son frère entre un père sujet à de violentes crises de jalousie, qui fait régner la peur dans le foyer, et une mère dont le bien-être de ses enfants a été le seul objectif et la seule force. Elle « rend justice » à celle-ci en brisant le silence entourant la maladie de son père, diagnostiqué schizophrène à l’âge adulte, donc soigné tardivement. Dans ce vibrant hommage au précieux héritage qu’elle lui a transmis, sa mère retrouve toute sa dignité. De son enfance passée en pleine guerre d’Algérie, l’auteur garde en mémoire des scènes qui la marquent à jamais. Dans ce lourd contexte historique et politique, elle perd l’insouciance de son jeune âge le jour où elle est agressée sexuellement par le mari de sa tante. Ce ne sera que trente ans plus tard qu’elle réussira à exorciser cette souffrance. Après l’Indépendance, sa mère l’envoie dans une famille d’accueil à Grenoble. L’adolescente s’adapte peu à peu, entre au lycée, puis prend son envol. Outre son engagement politique, l’année 1968 sera riche en bouleversements, puisqu’elle tombe enceinte et se marie. Aujourd’hui, cette femme épanouie conserve de nombreux souvenirs heureux dans le « coffre aux trésors de l’enfance ».

– Biographie de l’auteur :
Colette Ayela-Tremouillat est née au Maroc à Casablanca en 1949. Son enfance s’est poursuivie en Algérie jusqu’en 1962, en pleine adolescence agitée. Elle est entrée en France, avec sa mère et son frère, comme l’essentiel des « pieds-noirs », dans la tourmente de l’exode. L’histoire de ses 20 premières années se déroule dans un contexte familiale troublé par la schizophrénie de son père et en parallèle avec la « grande Histoire » allant de la fin de la colonisation aux évènements de Mai 68. Son arrivée à Grenoble lui a fait connaître les montagnes, le froid, auxquels elle n’a pu s’habituer même après 40 ans ! Elle y a rencontré son mari, Jean-Claude, et a fondé une magnifique famille de 2 enfants, et 7 petits-enfants ! Aujourd’hui à la retraite, elle est retournée au soleil sur les rivages de la Méditerranée, près de Narbonne.

 

 

Bande-annonce de «Impasse des âmes- Tome 1» de Diaby Bakary

bande_annonce_impasse_des_ames_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Impasse des âmes- Tome 1 aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 150
. Date de publication : 21 février 2015

– Résumé du livre :
Impasse des âmes est le dialogue de deux personne influencées par leurs sociétés respectives. Le diplomate relate son histoire dans les pays des rivières du Sud. Artiste-peintre aux qualités extraordinaires, il fait connaître l’histoire de son peuple, qui a connu l’impasse à une certaine période de son histoire. Il relate ainsi la situation politique, socio-économique et culturelle de la haute classe mais aussi de la basse classe.
Cet ouvrage parle de la difficulté de la vie, les obstacles à surmonter, les erreurs à corriger. À travers la narration du diplomate, c’est toute l’histoire d’un peuple qui est décrite. Les questions philosophiques, religieuses, sociales et culturelles sont débattues : du radicalisme à la liberté de pensée, de l’exode à l’immigration et aux problèmes sociaux de l’Afrique.

– Biographie de l’auteur :
Diaby Bakary est né en 1986 à Conakry, en Guinée. Après l’obtention de son baccalauréat de science sociale, il est orienté à l’université General Lansana du Conté de Conakry pour suivre des études de sociologie. En 2009, il bénéficie d’une bourse d’étude au Maroc, octroyée par son pays, afin de poursuivre ses études supérieures en droit privé.
Il est également artiste-peintre autodidacte. Son intérêt pour l’art naît en 1998. Il obtient le premier prix du Festival Africano, organisé par l’AMAC (Association Marocaine des Arts et Cultures) le 19 décembre 2015. Après sept ans d’expérience auprès des peintres et ses recherches personnelles, Diaby trouve sa vocation dans la peinture écologique. Il souhaite en effet défendre l’environnement par la peinture.

 

 

Bande-annonce de «L’Escalier de Marbre» de Guy Boisberranger

bande_annonce_l_escalier_de_marbre_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de L’Escalier de Marbre aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 422
. Date de publication : 24 février 2015

– Résumé du livre :
En analyste averti, Guy Boisberranger pénètre les arcanes complexes du monde de la finance. Il y règne une loi implacable, celle du profit, décidant du sort des entreprises et des hommes qui y travaillent. Tel est le cadre de ce thriller qui tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page.

Un professeur d’économie et auteur de romans fait fortuitement la rencontre d’un auditeur financier, Vincent Cirvois, poursuivi dans une affaire de détournement de fonds. Vincent clame son innocence et persuade l’écrivain de raconter la sombre histoire du sabordage d’une entreprise industrielle dans lequel il a été impliqué contre sa volonté. Il l’entraîne dans sa quête de la vérité. Tout sera fait pour l’empêcher de découvrir les vrais coupables. Acculé, il décide de les affronter dans une bataille qui n’épargnera personne.

– Biographie de l’auteur :
L’auteur, après une courte carrière universitaire puis publique, a rejoint le monde de l’entreprise. Il fut d’abord « petit entrepreneur » multimédia, avant de se consacrer à l’implantation de systèmes d’information dans l’industrie. Consultant puis chef de mission, il eut à intervenir dans une multitude d’entreprises. C’est dans ce contexte qu’il put observer ce que l’on appelle pudiquement la désindustrialisation, qui est en réalité une succession de drames sociaux et humains.

Guy Boisberranger est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble et Docteur d’État en Science politique.

 

Les différents types de personnages secondaires

Nous connaissons tous l’importance des personnages principaux lorsque l’on écrit un livre, mais les personnages secondaires sont également très importants pour l’histoire. Il en existe plusieurs types, qui joueront chacun des rôles différents au sein de votre récit.

Les_différents_types_de_personnages_secondaires_EdilivreLes alliés du héros
Ce sont vos personnages secondaires les plus importants, ceux qui, en général, sont les plus proches de vos héros. Ce ne sont pas des personnages principaux pour autant, mais sans eux, l’intrigue serait bien différente. Par exemple, on n’imagine pas Sherlock Holmes sans son fameux acolyte le Docteur Watson. Les personnages secondaires vont donc venir épauler les héros, les aider dans leur quête, les soutenir. Ce sont eux qui vont donner la réplique au héros et qui vont équilibrer leur trait de caractère.

Les personnages mineurs
Un peu moins importants que les alliés du héros, les personnages mineurs ont pour objectif de créer une ambiance. Ils vont venir apporter quelque chose à votre histoire, qui permettra au lecteur de se souvenir d’eux, même s’ils ne seront pas pour autant nécessaires à l’intrigue. N’hésitez pas à jouer sur leurs traits de caractère pour marquer les esprits. Cela pourra être par leur humour, leur excentricité, leur obsession ou encore leur côté effrayant. L’important est d’exagérer ce qui fait leur particularité, sans pour autant avoir besoin d’approfondir ces personnages.

Les figurants
Les_différents_types_de_personnages_secondaires_Edilivre
Il s’agit des personnages secondaires les moins importants de l’histoire, c’est pourquoi ils ne devront pas occuper une place trop importante au sein de votre récit. Les figurants vont simplement servir à apporter un peu plus de réalisme à un lieu ou bien une scène, un peu comme les figurants que l’on peut apercevoir dans les films. Ils ne marqueront donc pas vos lecteurs.

Utilisez-vous ces trois types de personnages secondaires au sein de vos ouvrages ? Quelles sont vos astuces pour bien les différencier ?

Comment bien écrire le début de son ouvrage ?

Vous vous êtes enfin décidé à vous lancer dans l’écriture d’un roman, mais encore faudra-t-il qu’il plaise aux lecteurs. C’est pourquoi il vous faudra capter leur attention dès les premières lignes de votre livre. Voici donc quelques conseils pour vous aider à écrire un bon début de roman.

Conseils_bon_début_roman_EdilivreUne première phrase parfaitement soignée
Ce n’est qu’une phrase, certes, et pourtant, il vous faut savoir que si votre première phrase est truffée de fautes d’orthographes et qu’elle n’est pas un minimum soignée, vos lecteurs ne chercheront sans doute même pas à voir plus loin que cette première phrase. Celle-ci doit être un concentré de votre récit, elle doit le refléter au maximum, c’est pourquoi il ne faudra pas hésiter à la réécrire jusqu’à la rendre à la fois simple, dynamique, avec quelques éléments concernant le contexte ou même votre personnage principal.

Un premier paragraphe dynamique
Si la première phrase d’un roman est importante, le premier paragraphe l’est encore plus. C’est en effet lui qui doit véritablement présenter le contexte de l’histoire, ses personnages, … Attention à ne pas en faire trop non plus et à ne pas y inclure trop de descriptions dès le début, sinon vous risquez de perdre vos lecteurs. Entrez directement dans le vif du sujet, mais, une fois encore, il vous faudra trouver le bon équilibre pour ne pas non plus trop en dire tout de suite, faute de quoi vous aurez du mal à maintenir le rythme tout au long de l’ouvrage.

Éviter de commencer par un dialogue
Conseils_bon_début_roman_Edilivre
Bien que les dialogues donnent un certain dynamisme à votre roman, on les utilise notamment pour faire une rupture avec la narration, lui redonner un souffle. Le début de votre roman doit introduire un minimum d’éléments en rapport avec l’histoire et son contexte, c’est pourquoi il vaudra mieux conserver la narration. Si toutefois vous souhaitez réellement entamer le début de votre roman par un dialogue, vous pouvez toujours introduire quelques phrases, avant d’enchaîner sur quelques lignes de description, puis de redonner la parole à vos personnages.

Réécrire l’ouverture du roman
Après avoir terminé le premier jet de votre roman, n’hésitez pas à en retravailler l’ouverture. Ce qui vous paraissait bien et important au moment où vous l’avez écrit ne l’est peut-être plus autant maintenant que vous avez terminé votre récit. Il n’est pas rare que les idées que nous avons en tête au début d’une histoire évoluent au fur et à mesure de l’écriture de celle-ci. C’est pourquoi il vous faudra peut-être réécrire en partie votre accroche, afin d’obtenir une ouverture de roman la plus représentative de l’intrigue.

Et vous, quels sont vos secrets pour écrire un bon début de roman ?

Comment réussir la fin de son récit ?

La fin d’un roman est essentielle : elle va conditionner l’impression du lecteur. Une fin médiocre est souvent synonyme d’avis négatifs alors qu’une fin réussie l’encouragera à vous relire. Voici quelques conseils pour soigner l’issue de votre récit.

Réussir_la_fin_de_son_roman_EdilivreUne fin simple
Lorsque vous fermez votre histoire, évitez d’introduire de nouveaux personnages. Vous pourriez embrouiller le lecteur. Au moment où vous abordez les dénouements, cessez les nouvelles apparitions. Pour clore votre récit, privilégiez les actions et la résolution des intrigues mises en place. A moins qu’il ne soit justifié, évitez l’épilogue, trop souvent – et mal – utilisé.

Les fins classiques
Vous n’êtes pas obligés de résoudre tous les conflits mis en place. Le happy end n’est pas la seule option, mais vous devez au moins dénouer le cœur de votre récit, l’intrigue principale. Pour cela, revenez sur les obstacles mis en place au cours de l’histoire et vérifiez-les un à un.

Vous pouvez soigner votre fin sans y introduire un coup d’éclat. Si votre personnage principal n’a pas une vie hors du commun, boucler le récit sur une vie ordinaire n’est pas un échec. Au contraire, votre histoire n’en aura que davantage de force. Le lecteur peut même s’y attacher et réclamera peut être une suite !

Les fins originales
Réussir_la_fin_de_son_roman_Edilivre
Pour une fin originale et dynamique, vous pouvez opter pour le revirement de situation (le fameux  twist, très populaire chez les anglo-saxons). La technique est très utilisée par les auteurs de science-fiction et de romans policiers. Elle s’adapte de manière générale à tout récit qui ménage un suspense. Afin qu’il fonctionne, le lecteur ne doit pas le voir venir. A vous de faire preuve de créativité et de finesse. Restez tout de même crédible. L’avantage d’une telle fin est qu’elle permet au lecteur de redécouvrir le récit s’il le relit.

Vous pouvez également opter pour une fin suspendue, c’est-à-dire sans réelle conclusion. C’est alors au lecteur de décider de la fin la plus appropriée. Attention toutefois à réduire le champ des possibles : le lecteur ne doit pas y voir une faiblesse de votre part. Cette technique s’adapte plus aux nouvelles ou aux romans courts.

Quelles sont vos techniques pour finir vos romans ? Quelle est, selon vous, la fin idéale ?

Comment écrire un roman à succès ?

Vendre des livres qui deviendront des best-sellers, nombreux sont les auteurs qui en rêvent. Mais le chemin pour y parvenir est rude. Une recette miracle ? Il n’y en a pas. Cela dit, tous les romans à succès suivent des règles qu’il est bon de connaître.

Roman_à_succès_EdilivreL’univers du livre
Il est impératif d’écrire sur un sujet qui vous passionne. Votre enthousiasme se fera ressentir au sein de votre ouvrage, et si vous n’êtes pas intéressé par ce que vous écrivez, vos lecteurs le sauront. De même, il est aussi très important d’écrire sur un univers que l’on connaît. Pour cela, il ne faut pas hésiter à effectuer quelques recherches qui viendront renforcer vos connaissances. Il est essentiel d’être original ! Ne commettez pas l’imprudence de reproduire ce qui a déjà été fait, même s’il s’agit de livres qui ont bien marché, car les lecteurs ne se laisseront pas berner.

Pour écrire une bonne histoire, l’auteur doit lui donner une bonne substance. Les meilleurs héros sont ceux qui se sont fait tous seuls. L’auteur ne doit pas se laisser emporter ou aller trop loin dans son ouvrage. Il doit toujours rester maître de ses pensées, et bien contrôler le rythme de son récit, avec parfois des temps morts, des moments intenses, et des surprises. Enfin, il faut prendre le temps de bien choisir son titre ainsi que la couverture de livre. N’oubliez-pas qu’un lecteur va se décider ou non à acheter votre livre en à peine 20 secondes, c’est pourquoi il s’agira d’un facteur décisif.

Captiver le public
Pour qu’un ouvrage figure parmi les best-sellers, l’auteur ne doit pas oublier que c’est avant tout le public qu’il doit convaincre ! Pour cela, il va devoir vérifier qu’il répond bien à un besoin. Il est très important de faire des recherches et de se tenir au courant de ce qui se publie et de ce qui marche. Pour cela, ne pas hésiter à se renseigner sur les genres et les sujets qui plaisent, et bien entendu, choisir un sujet sur lequel on prendra plaisir à écrire. Il est ainsi très important que les lecteurs soient autant passionnés que les auteurs par le sujet choisi.

Une fois le sujet décidé et l’écriture de l’ouvrage entamé, il ne faut jamais perdre de vue qu’il va falloir entraîner les lecteurs au sein de l’histoire et le faire participer. C’est en effet cette capacité qui permet à un auteur de vendre des livres à succès. Un autre élément important durant l’écriture d’un ouvrage est d’introduire une bonne dose de suspense. Pensez-bien à cela : le lecteur ne doit jamais s’ennuyer et toujours se demander ce qu’il va arriver. Pour cela, ne pas hésiter à introduire de la passion et ainsi  provoquer le rire, les larmes, l’amour et le drame au sein de votre ouvrage. Enfin, il faut que l’histoire reste simple, claire et compréhensible pour les lecteurs, car c’est ce qui fera sur son succès, surtout à notre époque.

La promotion
Au moment de la promotion d’un ouvrage, beaucoup de facteurs vont pouvoir jouer sur son succès. Nous retrouvons notamment le bouche à oreille, qui, d’après certains Roman_à_succès_Edilivreauteurs, vaut la meilleure des campagnes publicitaires. Le fait de gagner des prix va aussi pouvoir aider à démarrer les ventes. Enfin, il ne faut pas négliger l’importance des médias. Le fait d’être choisi dans certaines émissions de télévision peut en effet constituer l’assurance de faire un best-seller.

En dehors de tout cela, d’autres facteurs plus hasardeux peuvent aussi entrer en compte, tels que la chance, tout simplement, que les auteurs eux-mêmes ne parviennent pas à expliquer.

Que pensez-vous de ces conseils pour écrire un roman à succès ? Lesquels vous paraissent les plus importants ?

 

Bande-annonce de «Et tu ne tueras point» de Laure d’Orcemont

bande_annonce_et_tu_ne_tuera_point_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Et tu ne tueras point aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 266
. Date de publication : 110 janvier 2017

– Résumé du livre :
Adrien croit n’avoir jamais approché le bonheur, ou ce que chacun appelle l’amour, sauf peut-être à la fin. Mais il est déjà trop tard pour lui qui a perdu, comme dévoré par sa propre création, tout ce qui faisait son talent et son don… Détruire ce qui le blesse, en ne laissant plus personne pour témoin de l’humiliation ou de l’échec. Car effacer la mémoire des autres et la faire retourner au néant reste du grand art. Pour le reste, à savoir s’il y a une destinée ou un karma, il n’en sait rien. Et au fond cela lui est égal. Voici l’histoire de cet homme étrange et borderline, faite d’ombres et de lourds secrets… À la fois roman ésotérique et thriller fantastique, on se demandera jusqu’à la fin s’il est bien celui qu’il prétend être ou juste un cas psychiatrique hors norme.

– Biographie de l’auteur :
Romancière et thérapeute, Laure d’Orcemont écrit sur l’insoutenable légèreté de ce monde qui interpelle son émotion. Écrivain des affects et des incertitudes humaines, ce sont elles qui construisent le « vivier » de ses romans, de ses nouvelles ou de ses récits de vie. Dans ses ouvrages, elle essaie, au-delà de la réalité tangible, celle que nous côtoyons chaque jour, et proche de l’étrangeté des relations humaines parfois décalées, une certaine approche romancée qui nous fait réfléchir et prédispose au mystère : car, pour elle, le vrai mystère se trouve en effet en l’errance émotionnelle ou dramatique des êtres, ou dans leurs ombres portées. Ce qui, au-delà d’eux-mêmes, dessine leur énigme, en les isolant parfois de leur état de simple mortel.

 

Bande-annonce de «Le Voyage du Téméraire» de Jil Porcher

bande_annonce_le_voyage_du_temeraire_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Voyage du Téméraire aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 28
. Date de publication : 14 décembre 2016

– Résumé du livre :
« 16 juillet 1799. Papa est d’accord pour que je participe à un voyage sur le Téméraire. Je n’ai jamais réellement su à quoi servait son bateau. Papa n’a jamais voulu me le dire alors je découvrirai par moi-même son utilité. Il a accepté ma requête en peu de temps. Je sais qu’il ne peut rien me refuser. Pourtant, il a émis une condition. Selon lui, il n’est pas bon qu’une jeune fille de mon âge soit seule sur un bâtiment aussi imposant que le Téméraire. Je me demande ce qu’il veut dire par là. »

– Biographie de l’auteur :
Passionnée d’écriture depuis l’enfance, Jil a commencé à publier ses écrits en 2014.
Elle espère écrire et publier encore de nombreux livres afin de les partager avec ses lecteurs.

 

 

Bande-annonce de «Le Sacrifice des loups» de Michel Estebe

bande_annonce_le_sacrifice_des_loups_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Sacrifice des loups aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 188
. Date de publication : 19 décembre 2016

– Résumé du livre :
John Meloch est professeur de philosophie. Son lycée, situé dans une zone à risques, est appelé à disparaître. Sans travail, vivant seul, il se dégrade alors physiquement et mentalement. Dans cette déchéance, il finit par trouver un emploi de boucher. Il évolue et progresse dans son nouveau métier.
En allant livrer dans les quartiers pauvres, il décide d’aider les gens à se nourrir en leur fournissant de la viande. Mais il perd la tête et chaque hasard devient pour lui un message divin. Il prépare alors pour ses pauvres toutes sortes de nourritures et leur offre chiens, chats, pigeons, mouettes, etc.

– Biographie de l’auteur :
Michel Estebe est né en Haute-Ariège, cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il vit une enfance difficile, dans une maison de pierre sans eau ni électricité et un biberon qui gèle sur la table de nuit en granit.
À dix ans, il part vers la grande ville de Toulouse, où il était « plus étranger qu’un étranger », avec son béret, son bâton, sa peau de mouton et ses pataugas. Mais finalement, l’adaptation se passe bien. Après ses études (brevet, baccalauréat, université) et son service militaire, il effectue divers petits boulots.

 

4 conseils pour structurer votre roman

Cela peut sembler rébarbatif mais il n’est pas inutile de commencer à travailler la structure de votre roman avant de vous lancer corps et âme dans l’écriture. Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux visualiser le plan détaillé de votre roman avant l’étape cruciale !

shutterstock_534492988

Mettre en ordre les grandes étapes de votre intrigue
Pour organiser ces grandes étapes, le célèbre schéma narratif refait son entrée en scène. Pour rappel, il se divise de la sorte : situation initiale, élément déclencheur, péripéties, élément de résolution et dénouement. En décortiquant le schéma narratif, vous visualiserez parfaitement le cheminement de votre intrigue, du début à la fin en passant par ses multiples événements. Vous n’êtes évidemment pas obligé de respecter l’ordre chronologique, au contraire ! Vous êtes libre de vous amuser en répétant les péripéties avant la situation finale, ou pourquoi pas commencer votre roman par la fin en racontant votre histoire sous forme d’analepses (ou flashbacks) !

Déterminer les personnages-clés pour chaque moment 
La première chose à laquelle vous devez réfléchir sont les personnages dont vous avez besoin pour chaque phase de votre roman. Il est indispensable de connaître au préalable leur rôle au sein de l’histoire car cela vous permettra de cibler le moment le plus opportun pour l’arrivée de chacun d’entre eux, qu’ils soient principaux ou secondaires. Pour cela, les fiches de personnages sont de nouveau très utiles ! Cette étape a son importance car elle vous permet par ailleurs de vous rappeler l’importance de chaque personnage au fil de l’histoire et ainsi de mieux comprendre la dynamique de votre roman.

Visualiser l’arrière-plan de votre roman shutterstock_445940422
Le cadre spatio-temporel est un autre élément dont vous devez tenir compte lors du travail sur le plan détaillé de votre roman. Si vous avez déjà une vue d’ensemble des décors de votre histoire, vous devez maintenant vous interroger sur ceux qui donneront un cadre spécifique à chacune de vos scènes. Ne négligez pas ces éléments car ils risquent fort d’avoir leur incidence sur l’évolution de vos personnages et de leurs actions. De plus, établir votre cadre spatio-temporel vous évitera les anachronismes et autres incohérences dont on se passerait bien à la lecture.

Lister vos actions étape par étape
Les péripéties sont vraisemblablement un point essentiel à votre histoire. En effet, ce sont elles qui font vivre votre récit et l’emmène vers son dénouement. En visualisant les différentes étapes de votre roman, vous pourrez réajuster les événements, intégrer des actions plus ou moins dynamiques selon le fil de votre histoire. Dès lors, déterminez bien de quels types d’actions votre récit a besoin. Toutes les actions n’endossent pas la même importance : certaines sont nécessaires pour faire avancer votre héros vers son objectif tandis que d’autres ne semblent servir qu’à informer le lecteur sur le contexte de l’histoire. D’un point de vue technique, n’hésitez pas à varier les styles d’écriture, en passant de la narration descriptive aux dialogues percutants, tout en conservant cet équilibre qui tient en haleine le lecteur. Nous vous invitons par ailleurs à consulter cet article qui vous livre trois méthodes pour bien structurer votre roman

Et vous, comment procédez-vous pour construire le plan détaillé de votre roman ? Et quels conseils donneriez-vous pour mieux s’y préparer ?

Bande-annonce de «Total burn-out : Comment réussir son échec» de Bertrand ANTHONY

bande_annonce_total_burn_out_comment_reussir_son_echec_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Total burn-out : Comment réussir son échec aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 270
. Date de publication : 29 septembre 2016

– Résumé du livre :
« – Je sens beaucoup d’agacement et d’abattement en vous, je sens la colère et l’insatisfaction et j’en suis très attristée, j’aimerais tellement voir votre prince, Docteur, et je n’entends que votre crapaud…
– Comment ??? De quoi me parlez-vous ???
Simon est interpellé par la réflexion ironique de cette patiente un peu folle.
– Oui, oui, c’est vrai, il y a un prince si beau qui sommeille en vous, ne le savez- vous pas ? C’est pourquoi, même si je ne suis qu’une vieille femme ridée, j’aimerais le réveiller d’un doux baiser.
– Ah oui ?? Et la princesse, elle est où ??? Écoutez Madame, je ne comprends rien à ce que vous me dites et j’ai d’autres choses plus importantes à faire que d’écouter vos histoires de contes pour enfants ! […] Ah bon…oui, oui, d’accord, j’ai bien entendu. C’est une belle vision des choses, mais elle est un peu simpliste et idéaliste, je ne suis pas un roi, je n’ai pas de château et la princesse se fait attendre.
Simon rigole tout seul, fier de ce qu’il vient de dire, les autres se détournent, gênés pour la pauvre femme. Pourtant Ernestine continue à sourire. Simon se dit que cette vieille femme n’a effectivement plus toute sa tête, lui parler comme cela à lui, le Docteur Simon, est assez surprenant et sans gêne, tout de même !
– Je crois que votre Prince m’a entendue Docteur, laissez lui la parole. »

– Biographie de l’auteur :
Bertrand ANTHONY est un chirurgien-dentiste de formation, aujourd’hui reconverti dans l’accompagnement des personnes victimes de burn-out. Il propose des conférences, des cafés philo et des solutions de développement personnel.
Également devenu écrivain, il publie ce roman sur le thème du burn-out.

 

 

 

 

 

Bande-annonce de «G.A.D.L.U.» de Jean Luc Joing

bande_annonce_g_a_d_l_u_la_conscience_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de G.A.D.L.U. aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 284
. Date de publication : 30 septembre 2016

– Résumé du livre :
2048 : l’humanité est face à ses paradoxes. La démographie explose. Les ressources naturelles de la planète s’épuisent. Les découvertes scientifiques permettent de prolonger la vie, mais la population vieillit, surtout en Occident. Les ordinateurs ont su se rendre indispensables, mais le travail manque cruellement.

Mathilde, professeur d’université, est sollicitée pour intervenir à une conférence mondiale sur l’éthique de l’intelligence artificielle, à New York, organisée par une multinationale, le Groupe G. Elle y découvrira FIAT LUX, l’ordinateur quantique qui développe une conscience.

Survivra t’elle aux épreuves qui qui seront infligées ? Rencontrera t’elle l’amour ?

– Biographie de l’auteur :
Jean Luc JOING a été professeur associé à l’École Polytechnique de l’université de Lille et responsable pédagogique du diplôme Éthique des Droits de l’Homme (option santé) de l’université de Nantes. Spécialiste du management de l’éthique et de la qualité dans les services humains, il est l’auteur de nombreux ouvrages.

Il nous livre ici son premier roman et nous entraîne dans son univers, le tango argentin, la philatélie thématique et le symbolisme maçonnique.

 

 

 

 

 

 

Conseils_pour_co-écrire_un_roman_Edilivre

Ecrire à 4 mains

Voici nos conseils

Conseils_pour_co-écrire_un_roman_EdilivreChoisissez bien votre binôme
Si vous décidez d’écrire un roman avec une autre personne, soyez d’abord certain que cette autre personne apportera quelque chose à votre récit. Si elle a des compétences que vous ne maîtrisez pas, ou bien des connaissances que vous n’avez pas, l’objectif, c’est que vous soyez tous les deux complémentaires afin d’enrichir au maximum votre livre.

Définissez vos rôles
Avant de commencer à écrire, il est important de bien répartir les tâches à effectuer avec la personne qui va écrire avec vous, afin de ne pas vous emmêler les pinceaux, et de ne pas faire la même chose chacun de son côté. La division du travail sera donc indispensable afin que tout soit clair, faute de quoi vous risquerez de créer un certain nombre de tensions et de problèmes avec votre partenaire d’écriture.
Par exemple, chacun pourra écrire un chapitre sur deux. Sinon, le premier pourra se concentrer sur le développement de l’intrigue, des décors et des personnages, tandis que le second s’occupera de mettre tout cela par écrit. Le plus important est que personne ne se sente frustré sur le travail à effectuer.

Conseils_pour_co-écrire_un_roman_EdilivreDonnez-vous de la flexibilité
Si vous décidez d’écrire votre roman à deux, il vous faudra être certain que chacun puisse exprimer librement sa créativité. Pour cela, il vous faudra éviter de donner un cadre trop rigide à votre histoire. Établissez simplement un cadre général pour votre roman, et arrêtez-vous là. Si votre duo fonctionne bien, il vous permettra de bien enrichir votre récit.

 

Les bénéfices du travail à deux
Le fait d’écrire un roman à deux présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cela vous offre une opportunité unique de confronter vos idées. Le brainstorming n’en sera que plus efficace que si vous étiez seul, et sera d’autant plus enrichissant pour votre livre. De plus, le fait de travailler à deux va vous obliger à respecter des délais, ce qui, souvent, s’avère être le gros problème des écrivains. En effet, votre partenaire ne vous attendra pas indéfiniment, cela aura de quoi vous motiver à écrire.
Enfin, si vous avez un quelconque souci au moment de la rédaction, votre partenaire pourra toujours vous venir en aide, et vous remonter le moral si vous éprouvez une baisse de motivation.

Avez-vous déjà co-écrit un roman ? Quels sont vos conseils pour faciliter au mieux l’entente entre deux écrivains ?