Tag Archives: librairies


Les libraires aiment travailler avec Edilivre !

Afin de pouvoir vous aider dans vos démarches promotionnelles et dans le but de répondre à vos demandes, nous vous invitons à découvrir ou à re-découvrir les actions misent en place auprès des librairies.

De nombreux auteurs Edilivre présents en librairies
En 2016, plus de 150 000 livres papier ont été vendus en librairies, tout au long de l’année, en France, en Belgique, en Suisse mais aussi en Afrique. L’année dernière, vous avez été près de 600 auteurs à aller à la rencontre de vos librairies favorites pour organiser des séances de dédicaces et faire découvrir vos écrits.

Des conditions libraires misent en place pour vous
Contrairement à certains préjugés, Edilivre offre des conditions très favorables par rapport aux autres éditeurs. En moyenne, chez les éditeurs traditionnels mais aussi chez les auto-éditeurs, la remise libraire est fixée à 25%. Dans le cadre de dépôts-ventes ces (auto)éditeurs bénéficient généralement d’un droit de retour à hauteur de 30%.

Chez Edilivre, nous leur permettons de bénéficier pleinement de leur statut privilégié avec des conditions encore plus avantageuses.

En effet, en passant par notre maison les libraires peuvent commander des exemplaires de votre ouvrage en se rendant sur Dilicom (réseau interprofessionnel des libraires francophones) ou bien en commandant directement par le biais d’Edilivre.

Afin de faciliter votre accès à la distribution, nous offrons aux librairies les conditions suivantes:
– 30% de remise dès le premier exemplaire commandé
– Frais de port offerts pour la France métropolitaine
– Commande par mail (commande@edilivre.com) ou par fax (01 41 62 14 50)
– Dépôt-vente possible à hauteur de 50% de la commande dans le cadre de l’organisation d’une séance de dédicace (5 exemplaires minimum par titre en dépôt vente et 10 maximum)

Si une autre structure (école, mairie, entreprise, association…) est intéressée par l’acquisition de votre ouvrage, elle bénéficiera de réductions en fonction du nombre d’exemplaires commandés. Il est nécessaire pour cela qu’elle rentre en contact avec notre service commande par mail : commande@edilivre.com.

De plus, nos conditions ne sont pas ouvertes qu’aux librairies traditionnelles ! Nous avons choisi d’appliquer les mêmes conditions aux super et hypermarchés qui peuvent aussi vous accueillir en dédicace dans leur galerie.

Un service dédié et une gestion conduite par Edilivre
Nous travaillons au quotidien avec plus de 3 000 librairies. Nous leur accordons une importance telle que nous avons fait le choix de gérer exclusivement en interne les commandes de vos ouvrages. Ainsi, nous pouvons prioriser en direct les commandes, dans le cadre d’une séance de dédicaces par exemple mais aussi répondre à leurs questions et à leurs besoins dans les plus brefs délais.

Afin de vous valoriser auprès des libraires, nous adressons deux fois par mois une newsletter à ces derniers. Vous pouvez choisir de l’intégrer depuis votre Boutique.

Un grand nombre de nos auteurs réussissent à nouer des relations avec les libraires de leur ville, dans un premier temps, puis avec ceux de leur département et de leur région par la suite. Votre implication dans votre promotion est essentielle et reste le principal facteur de votre succès.

Enfin, nous vous rappelons que vous pouvez gratuitement recevoir une fiche de votre ouvrage afin de faciliter vos démarches chez les libraires sur simple demande par mail à l’adresse : actualite@edilivre.com.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter au 01 41 62 14 40 ou par mail à client@edilivre.com.

 

 

 

Top 10 des plus belles librairies du monde

Ces bibliothèques sont différentes des autres. Elles sont grandioses et audacieuses. Tout autour du monde découvrez en image, les belles librairies du monde de, Paris à l’autre bout du globe. 

Shakespeare & Co à Paris, France
Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre
Considérée comme le centre de la culture anglo-américaine parisienne pendant l’entre-deux-guerres, cette petite librairie discrète, dissimulée sur les quais de Seine du 5ème arrondissement, regorge de trésors disposés négligemment.
Une véritable caverne d’Ali Baba, où se rendaient fréquemment 
Hemingway, Scott Fitzgerald ou encore James Joyce.


Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre

Barter Bookshop à Alnwick, Angleterre
Ouverte en 1991, cette bibliothèque est l’une des plus célèbres de Grande-Bretagne. Installée dans l’ancienne station de train d’Alnwick, petite ville marchande du nord-est de l’Angleterre, elle accueille environ 200 000 visiteurs chaque année et séduit notamment par son charme très british.

 

Polare Maastricht à Maastricht, Pays-Bas
Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre
Après les recherches archéologiques menées entre 2005 et 2006, l’Église des Dominicains (Selexyz Dominicanen en néerlandais, elle est encore fréquemment appelée par ce nom), rebaptisée Polare Maastricht, a été transformée en librairie, aménagée pour préserver la structure de l’église.

 

Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_EdilivrePlural Bookshop à Bratislava, Slovaquie
A la fois café et librairie, cette bibliothèque moderne et très récente (construite en 2010) a été pensée comme une structure en escalier. L’espace relativement restreint (170m²) mais très confortable en fait un lieu incontournable de la capitale slovaque.

 

Atlantis Books à Oia, Grèce
Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_EdilivreCréée il y a dix ans sur la paradisiaque île de Santorin (Grèce), son architecture s’inscrit dans le plus pur folklore méditerranéen.
Dirigée par un collectif d’artistes, elle met à disposition des visiteurs des petits lits pour ceux qui voudraient se prélasser en dévorant de la littérature grecque et internationale. Les autres pourront se rabattre sur la terrasse et admirer les réputés couchers de soleil de l’île.

 

Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre10 Corso Como à Milan, Italie
La 10 Corso Como n’est pas une simple librairie. Galerie d’exposition, restaurant, magasins de prêt-à-porter, et même hôtel, rien n’est trop beau pour les visiteurs de cette bibliothèque née en 1990, aux allures de palais et qui possèdent des consœurs à Séoul, Shangaï et Tokyo. Plus particulièrement spécialisée dans les livres d’art, la bibliothèque n’en reste pas moins un lieu majestueux de la capitale lombarde. 

 

Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_EdilivreBrattle Book Shop à Boston, Etats-Unis
Perdu dans une impasse de Boston, le Brattle Book Shop ressemble à un petit marché en plein air où l’on achèterait… des livres !
Surplombée de visages dessinées sur la brique rouge de Boston, cette librairie originale possède un charme indéniable.

 

El Ateneo à Buenos Aires, Argentine
Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre
De son nom complet El Ateneo Grand Splendid, cette librairie est l’une des plus impressionnantes du monde.
Grande de près de 2 000 m², cette bibliothèque est un ancien théâtre, longtemps haut lieu de la vie culturelle argentine, créé en 1919 et reconverti en 2000.

 

VVG Something à Taipei, Taïwan
Les_dix_plus_belles_librairies_du_monde_Edilivre
Située dans la capitale taïwanaise, la bibliothèque VVG Something jouit d’une excellente réputation, se démarquant par un cachet certain, tout en sobriété et par une ambiance un brin tamisée et accueillante.  Alors que ses créateurs l’ont pensée comme « leur cabine de bateau idéale », la librairie, tel un navire en pleine tempête, subsiste au milieu de la multitude ses congénères taïwanaises contraintes une à une de mettre la clé sous la porte.

Que pensez-vous de ces librairies ? Et pour vous, quelle est votre librairie préférée ? 

Les cafés-Librairies

Les cafés-librairies, vous permettent désormais de lire tout en buvant votre café, confortablement installé dans un canapé. Dans ce nouveaux cadre chaleureux et atypique, le goût de la lecture semble avoir un charme nouveau. Le café-librairie est l’équilibre parfait !

Quel_avenir_pour_le_café_librairie_EdilivreIls dépassent les librairies
Il semblerait que les lecteurs délaissent peu à peu les librairies classiques au profit de ces nouveaux petits pôles littéraires que sont les cafés-librairies. Ils fleurissent d’années en années dans notre cher pays. Qu’on le croit ou non, si ce nouveau concept propose une ambiance café dans les règles de l’art, où boissons et gourmandises vous sont proposées, la majorité du chiffre d’affaires proviendrait en fait de la vente de livres !

Petite passion, grande communauté
A l’heure où les libraires se soucient de leur avenir, le concept du café-librairie, lui, s’est répandu dans de nombreux pays et il tend à toucher de nombreuses régions françaises. La Bretagne, avant-gardiste, a d’ailleurs fondé une fédération regroupant tous ses cafés-librairies, dans la lignée du très célèbre Caplan and Co, à Guimaëc, dans le Finistère. Le Calibreizh regroupe donc une vingtaine de cafés qui doivent leur renommée à leurs événements tournés autour de la lecture qui rassemblent des centaines de passionnés désireux de partager leur amour des mots et faire des rencontres. Le café-librairie à la bretonne : parler littérature dans un coin convivial, ou l’art de joindre l’utile à l’agréable !

Des soirées à thème propices aux rencontres Café_Librairie_Edilivre
Mais certains cafés-librairies vont encore plus loin en proposant des soirées emblématiques autour du livre qui réunissent de parfaits inconnus autour d’un repas mythique. C’est ce que propose par exemple le Café Livres de Lille où chaque vendredi, une soirée crêpes à volonté est proposée aux lecteurs qui s’attablent autour d’une crêpière familiale avec des gens qu’ils ne connaissent pas, mais qui partagent la même passion pour les livres, et les crêpes. Bref, l’équilibre idéal entre une idée resto sympa et un coin lecture chaleureux. Des livres de seconde main sont d’ailleurs proposés à des prix dérisoires. Vous aimez le principe de savourer un délicieux chocolat chaud au beau milieu des livres ? Nous vous invitons à découvrir le café librairie d’Aoste, en Italie, dédié à la culture française.

Et vous, que pensez-vous de ce concept florissant ? Vous-êtes-vous déjà laissés tenter par le café-librairie ?

 

Des libraires proposent des inédits pour contrer internet

Face à l’impact considérable du numérique, les librairies, qui voient un préjudice dans cette concurrence de taille, prennent de nouvelles mesures commerciales.

Librairie_Foyles_EdilivreDes contenus exclusifs mis à disposition
Afin de lutter contre l’offre gigantesque d’Amazon, géant de la distribution livresque, certaines librairies anglaises ajoutent à leurs ouvrages des chapitres inédits, accessibles seulement aux clients se déplaçant pour les acheter. Il s’agit, pour eux, de repenser savamment l’attractivité de leur offre et de survivre face à un marché numérique toujours plus prolifique.

Ces librairies, telles que la chaîne Waterstones qui rencontre des difficultés financières, exécutent cette nouvelle stratégie de vente, véritable atout selon leurs dires. La version du livre de Joanne Harris, Peaches for Monsieur le Curé, présent chez Waterstones, contient ainsi un chapitre supplémentaire pour l’exemplaire vendu en librairie. Waterstones n’est cependant pas le seul à exploiter cette idée : le célèbre point de vente Foyles a également signé un accord pour obtenir des contenus inédits pour certains de ses ouvrages. Cependant, un doute émerge : peut-on imaginer un auteur d’envergure mondiale boycotter entièrement Amazon ?

Dynamiser les librairies, une manière de les « sauver » ?
Foyles a clairement manifesté, ces derniers temps, sa volonté de se tourner vers l’avenir. Dans une lettre ouverte à The Bookseller, Sam Husain, dirigeant de cette grande librairie londonienne, a exprimé son désir  de valoriser le livre papier, exigeant de mettre sur un pied d’égalité les librairies avec les sites de vente comme Amazon.
En outre, Foyles, librairie vieille de plus de 100 ans, souhaite ouvrir un nouveau magasin, afin de marquer une entrée particulièrement moderne dans le 21ème siècle.

Ce projet, qui sera en partenariat avec Bookseller, est destiné à repenser la fonction de la librairie.Librairie_Waterstones_Edilivre Organiser des débats sur la place du livre numérique dans un point de vente physique, sur l’impact culturel  de ceux-ci et sur les évènements qui peuvent y être organisés, voici les défis majeurs ambitionnées par le futur magasin Foyles. En Grande-Bretagne, qui a vu la fermeture récente de plus de 1 000 librairies indépendantes, la survie de ces lieux est devenue une urgence.

Soyez visible auprès des libraires

shutterstock_367372277

Nous adresserons 2 fois par mois notre Newsletter à près de 3 000 libraires avec qui nous travaillons et qui commandent régulièrement les livres de nos auteurs. Ces libraires sont localisés partout en France, en Belgique, en Suisse, au Canada, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Cameroun ou encore en Guyane Française. C’est un très bon moyen pour eux de découvrir vos ouvrages, les nouveautés d’Edilivre et de suivre l’actualité de la maison.

 

Votre livre sera mis en avant dans la rubrique « La sélection du mois » avec 5 autres ouvrages. C’est un excellent emplacement pour promouvoir votre livre et pour qu’il gagne en visibilité : c’est en effet la rubrique la plus consultée par les libraires.

 

Au sein de cet emplacement de qualité, figurent :

– La couverture de votre livre

– L’avis de notre comité de lecture

– Le résumé*

– Votre biographie*

– Un lien permettant aux libraires de le commander directement à notre service commande

 

*Nous utiliserons le résumé et la biographie que vous nous avez fournis lors de la publication de votre ouvrage. Ils pourront être remaniés par notre service éditorial.

 

 

La couverture et le résumé sont des informations nécessaires pour attiser la curiosité des libraires. Il faut en effet les attirer et leur donner envie d’en savoir plus, de lire la suite. Ils ont aussi besoin de vous connaître, c’est pourquoi votre biographie est importante.

Au vue des nombreuses commandes, ce service est momentanément indisponible. Nous vous adresserons un email quand il sera à nouveau disponible. Merci de votre compréhension.

 

Bouton_nouveau_service_Edilivre

Service_Référencement_Libraires_Decitre_Edilivre

Cdiscount rejoint le service de référencement « Libraires et Decitre »

Le n°1 du e-commerce en France rejoint le réseau de référencement de notre service Libraires et Decitre. L’ensemble des auteurs ayant déjà souscrit ou qui choisiront ce service pourront bénéficier de la mise en vente de leur livre sur Cdiscount. 

Service_Référencement_Libraires_Decitre_EdilivreNous sommes heureux de vous annoncer que Cdiscount, n°1 du e-commerce en France, rejoint notre service de référencement Libraires et Decitre. Tous les auteurs ayant souscrit à ce service bénéficieront automatiquement du référencement de leur livre sur ce site.

Créé en 1999, Cdiscount.com, filiale du Groupe Casino, est le 1er site de e-commerce en France avec plus de 125 000 colis envoyés par jour. Il s’agit d’une enseigne de distribution par Internet de produits culturels, high-tech, informatique, équipement de la maison… Il s’agit également d’un des principaux libraires en ligne des pays francophones avec plus de 300 millions de visiteurs par an sur leur site.

Nous invitons donc nos auteurs qui n’ont pas encore souscrit à ce service à en profiter. Pour rappel, il permet de référencer votre livre :
– Auprès du réseau de librairies Decitre et sur Decitre.fr, 4ème site de vente de livres en France, Suisse et Belgique.
– Auprès des principaux libraires en ligne : PriceMinister, Cultura, Payot, Cdiscount et Uculture.
– Sur l’Outil de Recherche Bibliographique de Decitre utilisé par les magasins Fnac et de nombreux autres libraires.

Rendez-vous dans votre boutique auteur sans plus attendre pour en profiter 🙂

Les libraires aiment travailler avec Edilivre !

Suite aux remarques d’auteurs concernant les relations d’Edilivre avec les libraires, nous avons décidé de rétablir quelques vérités dont nous sommes fiers et dont vous devez avoir connaissance pour favoriser la vente de votre livre en librairie.

librairie_EdilivreUn service totalement dédié aux libraires et une newsletter mensuelle
Chez Edilivre, nous travaillons au quotidien avec plus de 3 000 libraires et 10 000 points de vente. Nous leur accordons une importance telle que nous avons créé un service qui leur est entièrement dédié. Celui-ci permet de gérer  en priorité leurs commandes, dans le cadre d’une séance de dédicace par exemple, mais aussi de répondre  à leurs questions et à leurs besoins dans les plus brefs délais.

Afin de valoriser nos auteurs auprès des libraires, nous adressons tous les mois, à ces derniers, une newsletter par mail. Nous mettons en avant, dans celle-ci, une douzaine de livres répartis autour de trois thématiques variables.


Nos conditions libraires sont parmi les meilleures du marché
Contrairement à certains préjugés d’auteurs et de libraires, Edilivre offre des conditions très favorables par rapport aux autres éditeurs. En ce qui concerne la remise de base, nous offrons -30% aux libraires contre -25% en moyenne chez les éditeurs traditionnels (Flammarion, Actes Sud, Gallimard…) et chez les auto-éditeurs. Parmi ces derniers, certains ont même refusé de travailler avec les libraires pour se faciliter la tâche et privilégier uniquement des canaux de distribution automatisés avec peu de frais.

Nos conditions s’avèrent encore plus généreuses concernant les frais de port, que nous offrons intégralement aux libraires, uniquement basés en France métropolitaine, quel que soit le montant d’une commande. En effet, un grand nombre d’éditeurs traditionnels et d’auto-éditeurs font payer partiellement ou totalement ces frais aux commerçants.

Quant aux commandes «dépôts-ventes», qui ont lieu lors de dédicaces, nous proposons aux libraires de pouvoir nous renvoyer jusqu’à 50% de leurs commandes afin de minimiser leurs risques financiers en cas d’invendus. Ces conditions sont bien plus avantageuses que celles d’éditeurs traditionnels pour qui ce taux de retour ne dépasse pas 30% généralement et celles d’auto-éditeurs qui n’offrent tout simplement pas cette possibilité. Les dépôts-ventes sont limités à des commandes de 5 livres minimum et 10 livres maximum.

Plus de 40 000 livres vendus par les libraires en 2015
Pour preuve, en 2015, les auteurs Edilivre ont vendu plus de 40 000 livres chez les libraires à travers des ventes directes et plus de 600 séances de dédicaces. Un grand nombre de nos auteurs réussissent à nouer des relations avec les libraires de leur ville, dans un premier temps, puis avec ceux de leur département et de leur région par la suite. L’implication de l’auteur dans la promotion de son ouvrage reste le principal facteur de son succès de vente en librairies.librairie_Edilivre
Vous voilà bien informés pour organiser avec succès vos séances de dédicaces et commercialiser votre livre dans une multitude de librairies. Avec ces informations, vous pourrez également défendre les couleurs de votre éditeur auprès des derniers libraires sceptiques 😉 !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter au 01 41 62 14 40 ou par mail à client@edilivre.com.

 

Publier_un_livre_Edilivre

Le bilan des libraires pour l’année 2014

69% des Français de 15 ans et plus ont lu en 2014 au moins 1 livre au cours des 12 derniers mois. Mais quel bilan dresse aujourd’hui les libraires de la vente de livres ? Nos librairies sont-elles vouées à disparaître ? Dans quelques années, n’achèterions-nous nos livres plus que via des plates-formes sur Internet, sans échanger avec notre libraire sur les qualités et les défauts de tel ou tel livre ?

Retour à la proximité
Après Le_bilan_des_libraires_pour_l_année_2014_Edilivrela fermeture de Virgin Mégastore, c’est au tour de 53 librairies Chapitre de déposer le bilan au cours de l’année 2014. Cette année passée a été marquée par le retour des « indépendants ». En effet, une trentaine de ces librairies ont été reprises par des entrepreneurs individuels. Le modèle de chaînes de librairies semble ne pas fonctionner, à force de tout rationaliser, standardiser et centraliser, ils ne savent plus répondre aux besoins des lecteurs. Si 52% des Français ont acheté au moins un livre imprimé neuf en 2014, ils ne l’ont peut-être pas acheté en librairie.

Les librairies indépendantes ont connu un nouvel élan face à cette restructuration du marché. Celles-ci voient le jour, s’agrandissent et élargissent leurs services. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette année écoulée révèle un mouvement citoyen pour sauver nos librairies des grosses chaînes.
On peut citer l’exemple de la librairie « Livresse » à Avignon, où le libraire pour des raisons de santé aurait dû fermer boutique. Mais des clients ont décidé de continuer bénévolement l’activité. Car après tout, une librairie c’est aussi un lieu d’échange, de convivialité et de culture. Cela ne se résume pas uniquement à venir y acheter un livre. Pour survivre, les librairies doivent aujourd’hui diversifier leur offre. Il faut par exemple organiser des représentations théâtrales, des séances de dédicaces ou bien des ateliers de lecture pour les enfants.

La remise en question de la suprématie d’Amazon
Le géant Amazon représente un enjeu colossal pour les librairies et notamment les librairies indépendantes. Amazon est bien Le_bilan_des_libraires_pour_l_année_2014_Edilivre souvent la cause d’une baisse de l’achalandage dans les points de vente. Certains libraires ont donc décidé de prendre le taureau par les cornes. Elliot Lepers a ainsi créé « Amazon-Killer », une extension à installer sur son navigateur Internet, qui permet de voir rapidement si un ouvrage trouvé sur Amazon est disponible dans une librairie proche. Cette invention compte déjà plus de 1 500 utilisateurs. « Amazon killer » est promis à un bel avenir en France, car si Paris est la ville d’Europe qui compte le plus de libraires, c’est aussi celle où l’on achète le plus sur Internet.
De même, en novembre dernier, l’association « Libraires en Rhône-Alpes » a lancé une plateforme de géolocalisation et de réservation de livres en ligne. Comment ça marche ? Vous recherchez un livre dans le catalogue en ligne puis indiquez votre département, ou bien vous êtes directement géolocalisé via votre smartphone, et vous découvrez la librairie la plus proche dans laquelle votre livre est disponible. Vous pouvez alors le réserver ou le commander s’il n’est pas en stock.

De plus, en juillet 2014, le Parlement français a adopté une loi dite « anti-Amazon », sur le prix des livres sur Internet, interdisant le cumul de la gratuité des frais de port et d’un rabais de 5 %. Toutefois, la manœuvre est tombée à l’eau car si Amazon a respecté cette loi, l’entreprise a fixé les frais de port à 1 centime d’€. Du coup, ses concurrents ont adopté les mêmes pratiques pour ne pas se laisser distancer. La loi n’était donc qu’un « coup d’épée dans l’eau ».

Le livre numérique poursuit sa lancée en 2014
La vente de livres en version numérique continue d’augmenter. Entre la liseuse Kobo de la Fnac, liBook d’Apple et Kindle d’Amazon, nos tablettes, nos smartphones, et tous les moyens dont nous disposons aujourd’hui pour lire des livres en version numérique, il est clair que ceux-ci ne feront qu’augmenter. On compte aujourd’hui environ 120 000 livres numériques français disponibles à la vente et selon le « Baromètre 2014 » plus de 6 éditeurs sur 10 ont d’ores et déjà développé une offre numérique.
Le_bilan_des_libraire_pour_l_année_2014_EdilivreLes chiffres se sont stabilisés par rapport à l’année précédente. Ainsi, 15% de français âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir déjà lu un livre numérique en 2014. Le secteur a donc su fidéliser ses anciens consommateurs et en attirer de nouveaux. Mais qui sont ces personnes qui lisent des livres numériques ? Ce sont souvent de grands lecteurs, que ce soit au format papier comme au format numérique.

Cette hausse du numérique est liée à la hausse des ventes de tablettes. On constate par exemple une augmentation de 70% des ventes de tablettes en 2014. Selon une étude de GFK, 18% de la population française possède une tablette. Cependant, cette hausse des équipements n’explique pas tout. Une autre révolution est en marche dans ce milieu. Oyster, une jeune société new-yorkaise a lancé en septembre, le premier service d’abonnement à une librairie en ligne. Pour 9,95 $ par mois (7,50 €), ses utilisateurs peuvent télécharger autant de livres numériques qu’ils le souhaitent, à choisir parmi environ 100 000 titres. De quoi donner encore plus d’élan aux livres numériques pour les années à venir !

Que pensez-vous de ce bilan ? Selon vous, nos librairies traditionnelles vont-elles disparaître ? Achetez-vous des livres par ce biais ?

Article écrit avec la participation de Marine

 

Le_bilan_des_libraires_pur_l_année_2014_Edilivre

La photo de la semaine

La_photo_de_la_semaine_Edilivre

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis ci-dessous.

Lumière sur la Semaine de la Francophonie et de la langue française

Du 15 au 23 mars prochains en Rhône-Alpes, le français sera mis à l’honneur ! Organisé chaque année, l’événement rassemble tous les amoureux des mots, en France comme à l’étranger. Cap sur cette manifestation à la faveur de notre très chère langue.

« Dis-moi dix mots…à la folie! »

Pour cette 19ème édition, des centaines de structures seront au rendez-vous pour vous faire partager le plaisir des mots et vous donner la chance de libérer votre créativité à travers de nombreux ateliers artistiques, spectacles, expositions, balades poétiques, lectures, et bien d’autres encore. Cette semaine sera la parfaite occasion pour présenter les projets artistiques ou littéraires réalisés dans le cadre de l’opération « Dis-moi dix mots », qui jusqu’au 15 février, donnait aux participants la chance de présenter leurs créations autour des dix mots minutieusement sélectionnés par les créateurs de l’événement. Parmi eux : faribole, zigzag, ouf ou encore le verbe s’enlivrer… De quoi manifester combien la langue de Molière est riche d’innovation, de poésie et d’inventivité. Le concours, qui consistait à réaliser un texte comprenant au moins huit des dix mots, proposera de nombreux prix pour récompenser les meilleures créations.

Les librairies au rendez-vous
Puisque l’an dernier, une centaine de librairies avaient participé pour la première fois à la Semaine de la Francophonie et de la langue française, de nombreuses enseignes, de France et d’ailleurs, renouvellent l’expérience cette année. Des librairies africaines, allemandes mais aussi espagnoles et argentines seront présentes afin de promouvoir les ouvrages consacrés aux mots et aux expressions françaises. Présente à des degrés divers sur bon nombre de continents, notre langue française, avec ses 265 millions de locuteurs, pourra une fois encore faire valoir sa participation au rayonnement de la culture littéraire.

Vous pouvez notamment retrouver plus d’informations sur ce site consacré à l’événement.

Participerez-vous à l’événement ? Selon vous, notre pays organise-t-il suffisamment d’événements littéraires ?

Article écrit avec la participation d’Alicia

Ce qu’il ne fallait pas manquer la semaine dernière

Retrouvez ci-dessous les actualités de la semaine dernière qu’il ne fallait pas manquer. Bonne lecture !

>>> Actualités Edilivre :

> L’auteur à succès du mois

Rencontre Club Auteurs Nord-Pas-de-Calais

Région Corse : Découvrez les lauréats du Prix de l’auteur sans piston

Région Limousin : Découvrez les lauréats du Prix de l’auteur sans piston

Région Auvergne : Découvrez les lauréats du Prix de l’auteur sans piston

 

>>> Actualités Autour du livre :

Quelques conseils pour écrire des fables

L’auteur de la semaine

Alcatel présente une nouvelle liseuse de 4 pouces

Comment écrire une série littéraire ?

Les dix plus belles librairies du monde

L’expression de la semaine

L’astuce de la semaine pour promouvoir son livre

> Conseils pour co-écrire un roman

> La photo de la semaine

Ce_qu'il_ne_fallait_pas_manquer_Edilivre

Bilan du marché du livre en 2013

Cette année aura été riche d’événements qui ont marqué le monde de l’édition. Projets de lois, nouveau contrat d’aide aux auteurs, procès. Retour sur ces grandes étapes qui ont jalonné 2013.

Lutter contre les excès
Initié par l’ancien patron de Canal Plus et soutenu par la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filipetti, le rapport Lescure est rendu public en mai et prévoit l’application de deux mesures phares pour lutter contre le piratage. La première consiste en un taux d’imposition des smartphones afin de réduire la possibilité d’accès aux contenus gratuits pour les utilisateurs.

La deuxième, bien plus importante, prévoit la suppression de la loi Hadopi (Haute Autorité de lutte pour la diffusion des œuvres et la Bilan_édition_2013_Edilivreprotection des droits sur Internet), censée lutter contre le téléchargement illégal, le durcissement des sanctions contre les pirates et le renforcement de l’autorégulation des acteurs privés, entre autres, du marché du livre.

Autre point qui inquiète le gouvernement : la régulation des prix du livre sur Internet. Le 3 octobre, le Parlement vote une loi prévoyant le non-cumul de la gratuité des frais de ports et la remise de 5% du prix unique des livres. Un coup dur pour des géants du marché comme Amazon, le prix du livre en ligne devenant équivalent sinon plus cher que celui du livre dans une librairie traditionnelle.

L’essor du marché du livre numérique
Cette année 2013 a montré que le marché du numérique était en plein essor, surtout aux Etats-Unis, Amazon continuant de batailler sur le marché du numérique (50 à 60% du marché d’e-books), face à ses principaux concurrents, Barnes & Nobles (25%) et Apple (10%). En France, la part des livres numériques ne représente actuellement que 2,1% du chiffre d’affaires des éditeurs. Si plusieurs études montrent que les supports numériques augmentent (500 000 liseuses et 4,5 millions de tablettes en France), la lecture en ligne peine à décoller. Réduit à 5,5% en janvier, le taux de TVA amoindri n’a pas favorisé une hausse de la consommation, contrairement aux prévisions.Bilan_édition_2013_Edilivre

Signal fort dans cette course à la séduction des consommateurs, Apple a été condamné en juillet pour entente avec de grandes maisons d’édition (dont Hachette et Penguin Group) afin d’augmenter le prix des livres électroniques, ce qui aurait forcé ses concurrents à s’aligner sur les prix sous peine de perdre la vente de certains best-sellers sur leur site de vente. La marque à la pomme a fait appel de la décision. Mais ce serait bien passé de cette mauvaise publicité.

La lecture numérique a également fêté un événement de taille en cette année 2013, avec l’ouverture de la première bibliothèque intégralement numérique, le 14 septembre aux États-Unis. Une bibliothèque sans livres physiques, censée apporter une alternative aux librairies traditionnelles. Mais peut-être est-ce là un modèle qui va se pérenniser…dès 2014 ?

Les auteurs, acteurs clés
Bilan_édition_2013_Edilivre
La rentrée littéraire a souligné une nouvelle fois une constante : la production littéraire est en baisse en France et les difficultés à se faire publier rebutent de plus en plus d’auteurs. Pour la troisième année consécutive, une rentrée littéraire a stagné sous la barre des 600 nouveaux romans.

Cette observation corrobore une étude menée cette année par Edilivre en 2013 et qui révèle que les Français préfèrent désormais se tourner vers l’auto-édition pour éditer leurs livres, face à monde de l’édition de plus en plus difficile d’accès.

Pourtant, le monde de l’édition ne reste pas sans rien faire pour protéger ses acteurs. Le 21 mars 2013, un accord est trouvé entre le SNE (Syndicat National de l’Edition) et le CPE (Conseil Permanent des Ecrivains), redéfinissant les clauses du contrat liant un auteur à son éditeur et prenant désormais en cause la version numérique de l’œuvre, ajoutée à la version papier seule prise en compte. Une avancée importante pour les droits des écrivains en France.

Et vous, quels événements retenez-vous de cette année 2013 dans le monde de l’édition ? Quels sont ceux qui vous ont plu ou au contraire déçu ?

Article écrit avec la participation de Quentin

Newsletter Libraires de décembre 2013 – Notre sélection pour Noël, découvrez « Main basse sur l’argent des pauvres »

Cher Libraire,

Nous espérons que vous profitez pleinement de l’effervescence des fêtes de fin d’année. En tant que « Livre du mois », nous avons le plaisir de vous présenter l’ouvrage  Main basse sur l’argent des pauvres – Merci aux Remitt@nces. Un livre accusateur dénonçant l’enrichissement des riches des pays riches grâce aux pauvres des pays pauvres. Cet ouvrage, préfacé par Lech Walesa, Prix Nobel de la Paix, est une véritable mise en lumière de l’une des multiples faces cachées de l’univers financier. Enfin, dans le cadre de notre traditionnelle sélection de livres, nous vous présentons des ouvrages policiers et d’aventures ainsi que des témoignages.

Si vous souhaitez organiser une séance de dédicaces avec un auteur Edilivre, adressez-nous un mail à commande@edilivre.com. Nous serons heureux de vous mettre en relation et de vous accompagner.
Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

Bien chaleureusement,
L’équipe Edilivre

______________________________________________________________________

Le livre du mois

En savoir plus

Main basse sur l’argent des pauvres

Merci aux Remitt@nces

de Emmanuel Argo
Préface de Lech Walesa
Avant-propos de Patrick Tort

Genre : Economie / Droit

Résumé : Alors que les pays riches continuent de s’enrichir aux dépens des pays pauvres et que certains banquiers poursuivent leurs malversations, l’auteur, économiste reconnu, tape du poing sur la table.

En effet, Emmanuel Argo met en avant, de façon concise, une solution pour trouver de l’argent là où il y en a. Grâce aux rémittences, transferts d’argent des diasporas vers le pays d’origine, l’auteur compte bien attirer l’attention du G20 et explorer une piste pleine de promesses.

Pourquoi vos lecteurs l’aimeront ?
Main basse sur l’argent des pauvres – Merci aux Remitt@nces représente une occasion unique de comprendre en profondeur les enjeux de la crise économique internationale. Il propose des pistes de réflexion, des solutions et des explications claires pour comprendre les tenants et les aboutissants d’un phénomène méconnu  et pourtant très rentable, les rémittences.
Les lecteurs auront plaisir à en saisir toutes les subtilités et à entrevoir des solutions crédibles à la crise économique qui a bouleversé le quotidien de chacun. Conseiller cet ouvrage à vos clients deviendrait presque un geste citoyen. Une bonne dose d’optimisme et d’espoir en ces temps difficiles !

En quelques mots : économie, enjeux, solutions,
optimisme, accessible, solidarité, rémittences.

_____________________________________________________________________

La sélection du mois

POLICIER
L'opportunistePromesse Sanglante Les bonnes affaires de l'étrangerElle était brune ma soeur La partition de ma vie116000 Le GüegüenseLa nuit du silencieux
TEMOIGNAGE
Vierge noireLa parole Il ne se passait jamais rienVictor Zoulou Destins croisésMon papi, il est policier La Quatrième PériodeL’affaire Distilbène ou Mutilations sur ordonnances
AVENTURE
Délires d'insomniaqueLe temps des mammouths AmoriOleg le Varègue La voix du désirZatoury Et la lumière du monde perdu Souvenirs d'une thésardeVie d’immortelle, tourments mortels

Newsletter Auteurs d’octobre 2013 – Ce qu’il ne fallait pas louper le mois dernier !

Chers auteurs,

J’ai plusieurs bonnes nouvelles à vous annoncer ce mois. Un grand nombre d’entre vous nous demandait régulièrement la liste des libraires avec lesquels nous travaillons. Nous avons donc pris soin de lister l’ensemble de ces libraires par région afin de les mettre à votre disposition. Voilà qui vous aidera à promouvoir votre livre.

La proximité est au coeur de notre culture. J’y attache personnellement une grande importance. C’est pour cette raison que je souhaite aller à votre rencontre dans chaque région de France, en Suisse et en Belgique. Je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et d’échanger avec vous sur Edilivre autour d’un déjeuner. Il est toujours agréable de se retrouver autour d’une table pour discuter de nos projets communs.

Enfin, nous profitons de cette lettre pour vous présenter notre nouveau service de création de bandes-annonces qui rencontre déjà un franc succès ! Vous verrez, le concept est sympa 😉 Au plaisir de vous rencontrer dans votre région.

Chaleureusement,
David Stut
Directeur d’Edilivre

________________________________________________________________

Découvrez la liste des libraires de votre région

Librairie_Edilivre

Afin de vous aider dans vos démarches auprès des libraires, nous vous proposons de télécharger la liste des libraires avec lesquels Edilivre travaille dans votre région. Appuyez-vous sur cette liste pour organiser vos séances de dédicaces et participer à l’opération« Promo chez les libraires » de votre Club Auteurs.

Les libraires indiqués ont déjà travaillé au moins une fois avec Edilivre durant ces trois dernières années.

En savoir +

_________________________________________________________

Déjeunez avec le Directeur d’Edilivre dans votre région

 

Déjeuners_Directeur_EdilivreSoucieux de rester proche et à l’écoute de nos auteurs, le Directeur d’Edilivre, David STUT, part à leur rencontre à travers la France, la Belgique et la Suisse. C’est autour d’un déjeuner que vous pourrez le retrouver afin de lui poser vos questions et d’échanger sur votre maison d’édition.

Ces déjeuners débuteront par les villes de Lyon, Marseille, Bordeaux, Montpellier et Toulouse. D’autres rencontres seront annoncées prochainement dans les autres régions. Profitez-en !

En savoir + 

_________________________________________________________

Commandez la bande-annonce de votre livre

Bande-annonce_de_votre_ouvrage_EdilivreLa vidéo reste le meilleur support pour promouvoir un livre. Partant de ce constat, nous avons créé un nouveau service pour nos auteurs : la création de bande-annonce.Elle présente votre ouvrage de façon synthétique, personnalisée et dynamique. D’une durée moyenne de 45 secondes, elle se compose d’une sélection d’images et de mots-clés qui s’enchaînent sur fond musical.Une fois montée par nos soins, elle est mise à votre disposition et diffusée sur la page de votre livre, notre chaîne YouTube, nos comptes Facebook, Twitter et Google +. De quoi offrir à votre livre une belle exposition médiatique et une belle vitrine.

En savoir +        Je commande ma bande-annonce

________________________________________________________________

 L’auteure à succès du mois

Auteure_a_succes_du_mois_EdilivreDécouvrez « L’auteure à succès du mois », Michèle Cazanove pour son ouvrage Le printemps de la Fée Cassandre.

Cette amoureuse des lettres, originaire de la Réunion, a habité 8 ans en Haïti. Une expérience qui lui a donné toute son inspiration pour cet ouvrage. Son livre a rencontré un vif succès grâce à des séances de dédicaces dans différentes librairies en Guadeloupe et à sa nomination au Prix Carbet des Lycéens 2013.

Nous vous invitons à lire l’interview de cette auteure, riche en enseignements et conseils pour promouvoir vos ouvrages.

Lire un extrait       Lire son interview

________________________________________________________________

Edilivre y était

Salon de l’Édition Indépendante de Montmorillon

Salon_de_lédition_indépendante_Montmorillon_EdilivreC’est à Montmorillon, charmant petit village de la région Poitou-Charentes, le 22 septembre dernier, que des auteurs Edilivre ont eu l’opportunité de participer au 3ème Salon de l’Edition Indépendante.

Les auteurs ont passé une belle journée riche en rencontres et qui leur a permis de dédicacer leur ouvrage dans une ambiance joyeuse et festive.

Voir les photos

________________________________________________________________

A vos agendas

En savoir plus
Salon du Livre d’Ile de France
Les samedi 7 et dimanche 8 décembre 2013 à Mennecy (91).Inscrivez-vous gratuitement en adressant un mail à actualite@edilivre.com
Encore 5 places disponibles
S’inscrire

________________________________________________________________

Les médias en parlent

Découvrez 2 mises en avant dans les médias, d’Edilivre et d’un de nos Clubs Auteurs, que nous avons choisies parmi les 77 retombées du mois dernier.
Livres_Hebdo_Edilivre
Article_Edilivre
Le magazine hebdomadaire Livres-Hebdo a mis à l’honneur notre maison d’édition collaborative en annonçant le lancement de nos 2 nouveaux Clubs Auteurs : un en Belgique et un en Suisse. Cette annonce marque le pas de notre développement et de l’agrandissement de notre communauté avec désormais plus de 6 000 auteurs et 10 000 publications.
En savoir +
6000_auteurs_Edilivre

 

  logo_journalarticle Le quotidien régional, le Dauphiné Libéré, a mis en avant la rencontre de rentrée du Club Auteurs Rhône-Alpes qui a eu lieu le samedi 14 septembre à Chambéry. Lors de ce rassemblement, 25 auteurs de la région se sont rencontrés et ont participé à différents projets.
En savoir +
cite_des_mots

________________________________________________________________

Interviews d’auteurs à lire

couverture Dany Zahn
Difficiles retrouvailles
Lire l’interviewarticle
couverture Lamia Chakroun
En(-)tre d’eux
Lire l’interview
article

 

couverture Marie-Laure Arguel
En secret
Lire l’interviewarticle
couverture Blanche Le Templier
Juan ou la magie humaine
Lire l’interview
article

________________________________________________________________

Interview d’auteur à voir

Découvrez l’interview vidéo de Sylvie Ferrando qui nous parle de son ouvrage, Déserts.
Voir l’interview vidéo
couverture visuel_interview

________________________________________________________________

La sélection du mois

couvertureRequiem pour un Damné couvertureUn an de célibat couvertureNeil couvertureL’effet papillon

 

couvertureJournal d’un esprit torturé couvertureLe Photographe de Paulilles couvertureLibres pensées couvertureL’encre de lumière

 

couvertureLe tournoi de l’ombre couvertureJournal à deux âmes couvertureReflets d’encre couvertureMa vérité

Newsletter Libraires d’octobre 2013 – Les français aiment les libraires et Edilivre aussi !

Cher Libraire,

Ce mois-ci, nous sommes heureux de vous présenter les résultats d’une étude que nous avons réalisée sur « les Français, l’édition et l’auto-édition ». Cette enquête, riche en enseignements, révèle que les libraires restent considérés comme un maillon indispensable au sein de la chaîne du livre.

Dans « Le livre du mois », nous vous proposons de découvrir le témoignage poignant d’une mère endeuillée par le décès brutal de sa fille. Un drame mêlé d’amour et d’espoir qui rencontre un beau succès auprès des lecteurs. Pour finir, nous vous dévoilons une sélection de biographies, d’ouvrages jeunesse et de poésies, qui ravira vos lecteurs de tous âges.

Si vous souhaitez organiser une séance de dédicaces avec un auteur Edilivre, adressez-nous un mail à commande@edilivre.com. Nous serons heureux de vous mettre en relation et de vous accompagner.

Bien chaleureusement,
L’équipe Edilivre

________________________________________________________________

Étude Edilivre – Les Français aiment les libraires

Etude_Edilivre

85% des Français considèrent les libraires comme des acteurs importants de la chaîne du livre et 64% pensent qu’ils survivront aux géants d’Internet !Ces statistiques sont les résultats d’une étude sur les Français, l’édition et l’auto-édition effectuée par Edilivre auprès de 6 047 personnes en France du 19 août au 16 septembre. Cette enquête délivre également des éclairages intéressants sur la relation qu’entretiennent les Français avec leurs libraires.

Lire l’étude

 ________________________________________________________________

Le livre du mois

Lorsqu'un_enfant_disparaît_Edilivre

Lorsqu’un enfant disparaît

de Régine Roche

Genre : Témoignage

Résumé : La perte d’un être cher est une épreuve douloureuse. Encore plus quand il s’agit de son propre enfant. A 16 ans, Magali semblait avoir la vie devant elle. Mais le destin s’en mêle et son décès brutal va laisser ses proches dans l’incompréhension et la douleur. Comment surmonter la mort de son enfant ? Le deuil, le manque de l’avant, la douleur de l’après, sa mère Régine raconte tout de cette épreuve. Cet ouvrage fera découvrir à vos lecteurs le parcours, fort et émouvant, d’une mère endeuillée qui tente de se reconstruire, sans sa fille.

Pourquoi vos lecteurs l’aimeront ? 
Ce livre touchant et digne est le témoignage poignant d’une mère de famille endeuillée par la perte de sa plus jeune fille. L’auteure nous emmène au plus profond de ses doutes, de sa colère, de ses peines mais aussi de ses joies et de son lent apaisement. Chaque lecteur, parent ou non, se reconnaîtra dans cette mère pleine de courage qui les touchera par sa sincérité. De la tristesse mais aussi de l’espoir, des conseils pour surmonter des drames de cette ampleur et beaucoup d’amour, que les lecteurs rencontreront à chacune des pages ! Lorsqu’un enfant disparaît est un ouvrage précieux qui sensibilisera vos lecteurs.

En quelques mots : Témoignage, deuil, perte d’un enfant, douleur, espoir, amour, famille, se reconstruire après un drame

________________________________________________________________

La sélection du mois

BIOGRAPHIE
L'opportunisteConfessions ordinaires d’un enfant précoce Les bonnes affaires de l'étrangerLe 1er Octobre 1997 La partition de ma vieMoi aussi je me souviens Le GüegüenseMa vérité
JEUNESSE
Vierge noireLe mariage des champignons Il ne se passait jamais rienL’éléphant Gnangnan Destins croisésLes Contes de Baldi La Quatrième PériodeRoux-feu le renard et Tatie la cigogne
POÉSIE
Délires d'insomniaqueDes mots pour le bitume AmoriMélanges et Liyannaj La voix du désirOsmazôme Souvenirs d'une thésardeCrinières…Blanches

Retour sur la fête des libraires indépendants

A l’occasion de la 15ème journée mondiale du livre et du droit d’auteur, la part belle a été donnée aux libraires indépendants, lors d’un événement qui s’est déroulé à la fois en France et en Belgique le samedi 27 avril 2013.

Fête_libraires_indépendants_EdilivreLes acteurs d’une manifestation consacrée aux libraires
Valoriser les libraires indépendants, tel était le maître-mot de cette fête incontournable. Réunissant plus de 450 commerces, sur toute la France mais aussi en Belgique, le projet s’est vu parrainé par de grands noms de l’édition tels que Actes Sud, les Editions du Regard, Flammarion, Thierry Magnier, Livres Hebdo, le Conseil Régional d’Ile-de-France ou encore le Centre National du Livre.

L’évènement a été l’occasion, pour chaque libraire participant, de réaffirmer son combat, de protéger sa pratique, sa diversité éditoriale, les droits de ses auteurs et de ses livres papier. Attendue depuis fort longtemps, cette manifestation a mis a l’honneur ces commerces de proximité, dont la situation économique et financière ne s’avère pas des plus faciles. Face à la chute de leur chiffre d’affaires, à la réduction de leurs marges, et à l’âpre concurrence sévissant sur les marchés publics, cette journée fut, pour les librairies, l’occasion de « redorer leur blason ».

Portrait du livre-star d’une journée-phare
Un ouvrage-clé, intitulé Libraires, regardez-vous dans le papier, tiré à plus de 20 000 exemplaires, a été distribué gratuitement par les libraires à leurs clients. Ce projet a répondu au séduisant slogan d’ « un livre, une rose ». Elaboré sous la forme d’un reportage photographique et réalisé par deux professionnels de talent, Mathilde Save et Alexandre Lazar, l’oeuvre présente le métier de libraire en alternant photos en noir et blanc et textes. La profession devient ainsi, au fil des pages, un vrai sujet d’art.

Libraires, regardez-vous dans le papier a représenté une parenthèse littéraire optimiste au
Fête_libraires_indépendants_Edilivrecœur de cette journée et a permis d’oublier, un temps, la délicate situation des librairies françaises. Face à certains acteurs de taille, tels que le géant Amazon, celles-ci sont victimes d’une rude concurrence, tout comme de grandes enseignes telles que Virgin, bientôt démantelé, et des établissements tels que Chapitre, la Fnac, aussi menacés de disparition.

Avez-vous participé à la fête des libraires indépendants ?

Article écrit avec la participation de Camille

Soutien de François Hollande aux libraires

Le mois de mars sonne la fin de l’hiver et du Salon du Livre mais aussi l’heure pour François Hollande de témoigner tout son appui au secteur du livre.

François_Hollande_EdilivreEnjeux économiques d’un secteur en difficulté
François Hollande a réaffirmé sa volonté de venir en aide aux librairies, secteur menacé par la hausse de la TVA sur le livre. Il reconnaît notamment que le taux de TVA, qui a augmenté de 2 %, affaiblit considérablement la vente des livres papier, et qu’il existe un véritable risque de disparition des librairies, lieux de culture et d’échange, auquel il faut remédier.

Soucieux de préserver ce secteur, François Hollande s’est donc adressé, à la veille du Salon du Livre de Paris, à un parterre de professionnels comprenant notamment Aurélie Filippetti. Il a affirmé sa volonté de mettre sur un pied d’égalité le livre papier et le livre numérique sur un plan fiscal. Il a salué l’engagement de la ministre de la Culture pour le rapprochement entre les bibliothèques et les librairies et s’est réjouit, par ailleurs, de la mise en place du contrat d’édition  entre auteurs et éditeurs, bientôt officialisé entre le SNE et le Conseil Permanent des Ecrivains.

Les conceptions littéraires de François Hollande
Hollande a insisté sur la place prépondérante du livre dans le secteur culturel, sur son importance dans la construction de l’identité des êtres. Il ajoute que « Le livre fait partie de notre histoire, représentant une économie de 4 milliards d’euros et 10 000 emplois directs ».
Affichant une volonté de rendre le livre papier accessible à tous, le Président se revendique lui-même comme un grand lecteur. Ses romans de chevet ? D’éternels classiques, tels que les multiples tomes de La Comédie humaine de Balzac.
Le Président a souligné l’importance du réseau de librairies urbaines, lieux de culture et de communication selon lui. Il a défendu l’importance de l’accès à la lecture dès le plus jeune âge. Il faut donner aux enfants l’envie de lire, dans une société qui dévalorise la culture selon lui. « Lisez, lisez, cela rend heureux et intelligent » conclut-il.

Que pensez-vous des mesures envisagées par François Hollande ?

Article écrit avec la participation de Camille

Le gouvernement à la rescousse des librairies

Pendant la présidentielle, les différents candidats avaient déjà manifesté leur volonté d’aider le secteur du livre. C’est à présent chose faite : lors de la dernière édition du Salon du Livre de Paris, Aurélie Filippetti a annoncé le versement de subventions aux libraires.

Aurélie_FIlippetti_EdilivreDifficultés du secteur et angles d’attaque
La ministre de la Culture a souligné la fragilité des librairies et l’urgence de remédier aux difficultés rencontrées. En France, où l’on recense plus de 2 500 points de vente de livres, ces mesures semblent plus que bienvenues.
Aurélie Filippetti a donc adopté des mesures-phares, à hauteur de 9 millions d’euros, pour aider les libraires. Un fond de soutien et la future nomination d’un médiateur du livre seront notamment mis en place. Ce médiateur, intervenant sur l’ensemble de la chaîne du livre, permettra de résoudre les conflits en cas de litiges, et d’éviter ainsi nombre de passages devant la justice.

Face à la progression croissante du commerce en ligne, la politique de la ministre s’inscrit directement dans le sillage des déclarations de François Hollande, qui affirmait son inquiétude face à la situation de crise rencontrée par ces commerçants. Cette dernière désire, en outre, faire respecter le prix unique des livres papier et numérique. Le directeur du site d’information ActuaLitté, appréciant particulièrement les décisions et les prises de position de la ministre, annonce d’ailleurs que « La librairie en France a aujourd’hui un problème qui n’est pas conjoncturel mais structurel ».

Les doutes planent pourtant sur cet univers
Toutefois, les incertitudes persistent quant à l’origine des finances qui permettront ces subventions. D’où viendront-elles ? Comment seront-elles gérées ? Si les mesures mises en place permettront de réduire considérablement les infractions commises à l’égard du prix unique du livre, les librairies verront-elles, pour autant, toutes leurs difficultés s’envoler ?

Parmi les principaux problèmes rencontrés,  l’augmentation des loyers en centre-ville, la concurrence des acteurs multinationaux et l’impossibilité de maîtriser les marges s’avèrent cruciaux et redoutables.librairies_Edilivre
Les librairies souffrent, en outre, de la concurrence déloyale créée par les multinationales de la vente en ligne, qui pratiquent la gratuité des frais de port, échappant ainsi à l’impôt français. Derrière les décisions d’Aurélie Filippetti, émerge, entre autres, la volonté de lutter contre la concurrence farouche du géant Amazon, qui détourne les clients des librairies physiques.

Pensez-vous que les mesures proposées par le nouveau gouvernement seront efficaces ?

Article écrit avec la participation de Camille

1ère rencontre du Club Auteurs Bourgogne

Rencontre_Club_Auteurs_Bourgogne_EdilivreLe samedi 2 février, au sein de la librairie Grangier, les auteurs Edilivre bourguignons se sont rencontrés pour la première fois.

Cette rencontre conviviale, placée sous le signe de l’échange et de la découverte, a été l’occasion de partager ses expériences et ses bons plans. Certains en ont même profité pour échanger leurs livres sur le concept de la soirée « J’échange mon livre« , 1 livre contre 1 livre gratuitement. Cette journée fut très agréable et a permis à chaque auteur de partager ses écrits et de se dévoiler.

Pour conclure cette journée, une séance de dédicaces s’est déroulée au sein de la librairie.

Afin d’être averti de toutes les actualités du club, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du Club Auteurs Bourgogne en cliquant son bouton « J’aime « .

 

Café Librairie, un lieu dédié à la culture française à Aoste

Une librairie atypique et militante dans le nord de l’Italie ? Oui, il s’agit bien du Café Librairie à Aoste, chef-lieu de la région autonome et bilingue du Val d’Aoste, au nord-ouest de l’Italie.

Un espace unique de lecture francophone
Située en face du Musée Archéologique, place Roncas, le Café Librairie a ouvert ses portes le 8 mars 2012 avec comme objectif principal : la réhabilitation de la lecture française dans le Val d’Aoste. Cette langue, déjà utilisée à l’époque par les nobles, fut généralisée à partir du 16ème siècle à travers l’éducation scolaire et l’église. Elle subit par la suite les discriminations de l’époque du fascisme et bénéficia finalement dès 1948 d’une parité officielle avec l’italien. La langue française semble aujourd’hui laissée de côté par les valdôtains qui la pratiquent encore mais ne la lisent plus que très peu. La dernière librairie francophone ferma ses portes il y a quelques années, par manque de clients. De l’extinction de l’intérêt pour cette langue, qui fait malgré tout partie intégrante de leur culture autant historique que contemporaine, est née l’ambition des créateurs de Café Librairie. Projet courageux qui fait, aujourd’hui, de cet espace culturel le seul lieu de lecture francophone de la région.

Un savant mélange des plaisirs gustatifs et de la lecture
Une fois le concept lancé, le plus dur était de raviver la flamme et la curiosité des habitants de la vallée d’Aoste. Pour cela, l’idée lumineuse des fondateurs fut de mélanger intelligemment lecture et plaisirs culinaires, en proposant à leurs clients des produits provenant de petits agriculteurs ou brasseurs locaux, autour d’un bon café ou d’une bonne bière du Grand-Saint-Bernard. Côté lecture, on retrouve de nouveau l’esprit militant à travers toute une gamme de livres sur la montagne, l’alpinisme, l’environnement,
l’agriculture ou la civilisation alpine, des genres littéraires très peu ou mal représentés au sein de la vallée. Ce rayon est le seul à proposer des lectures bilingues, toutes les autres sections sont uniquement en français, comme  par exemple la lecture jeunesse.

 

Un endroit vivant fait de multiples rencontres
Toujours dans le but de raviver l’intérêt culturel des valdôtains, Café Librairie propose des présentations, par les auteurs eux-mêmes, de livres francophones ou italiens, des dégustations culinaires, vinicoles ou des présentations de films tels que La dent Blanche avec la participation de Patrick Gabarrou, un alpiniste de renommée internationale et guide de haute-montagne. Dans ce même état d’esprit de partage, la librairie n’hésite pas à prêter, gracieusement, ses espaces à toute personne désireuse d’organiser un événement, comme par exemple un concours d’échec. Chaque client qui entre simplement pour boire un café se retrouve avec plaisir en quête d’une bonne lecture dans cette langue doucement laissée de côté mais qui est pourtant sienne depuis la nuit des temps, tout en profitant d’une petite assiette de charcuterie régionale ou d’une présentation culturelle.  Vous l’aurez compris, ce lieu de lecture se devait d’être bien plus qu’une simple librairie pour survivre dans cette belle vallée d’Aoste et au vu du nombre de personnes qui passent les portes quotidiennement, on peut supposer le pari gagné. Et vous, connaissez-vous cet endroit ? Qu’en pensez-vous ?

Article écrit avec la participation d’Anne-Lise Wittwer, auteur de Mademoiselle Mélancolie et De folie et d’eau fraîche

La journée des librairies : une célébration espagnole pour mettre en valeur les libraires

En Espagne, le 30 novembre 2012, la journée des librairies mit à l’honneur 1 300 points de vente et leurs propriétaires. Cette initiative originale et atypique fut l’occasion parfaite de mettre en avant ces lieux culturels ainsi que leur impact sur une société qui connaît actuellement une crise économique et sociale.

La journée des librairies
Le 30 novembre dernier, pour la deuxième année consécutive, dans toute la péninsule ibérique, le livre fut mis à l’honneur à travers la journée des librairies. Le travail des libraires était sur le devant de la scène afin de rappeler aux espagnols l’importance des commerces de proximité pour maintenir le tissu économique, culturel et social des petites et moyennes agglomérations. Les 1 300 points de vente qui participèrent à cet événement sont membres de la Confédération Espagnole des Livres (CEGAL). A cette occasion, les boutiques participantes à l’opération furent ouvertes jusqu’à 22h et des réductions furent proposées. Tout au long de cette journée, dans l’ensemble du pays, des activités autour du livre furent organisées telles que des séances de lecture, des colloques et des rencontres avec des auteurs. A Madrid, deux écrivains espagnols, Antonio Munoz Molina auteur de Sefarade et Almudena Grandes auteur d’El corazón helado, participèrent à des séances de dédicaces. Dans le nord du pays, à Saragosse, on rendit hommage au poète Agustin Garcia Calvo qui a notamment écrit Cantar de las dos torres, un recueil de poésies qui fut publié en 2006.

La difficulté des librairies de quartier pour survivre
Lors de cette manifestation, l’organisme CEGAL distribua des marques pages tout en soulignant les bonnes raisons d’acheter en boutique plutôt que sur internet. En effet, cet acte d’achat permet de participer à l’économie locale, de soutenir la création culturelle, de favoriser la diversité et d’alimenter son réseau social. En Espagne, l’indépendance des petites structures est véritablement menacée par les grands distributeurs ainsi que par les sites de vente en ligne. Pour preuve, en 2011, le marché du livre baissa de 30 %. Selon Fernando Valverde, président de la confédération CEGAL, la forte concurrence entre les librairies de quartier et Amazon, le leader américain du e-commerce, est la raison de cette baisse considérable. De plus, les boutiques exécutent des marges faibles et subissent des loyers élevés. Par ailleurs, la flexibilité très lente du secteur face aux différentes évolutions numériques le pénalise fortement en ralentissant son développement. Face à ces difficultés, l’association CEGAL tenta de créer sa propre plateforme de vente en ligne mais celle-ci fut un échec.

Une opération pour faire évoluer l’image des librairies
Selon Pilar Gallego, présidente de l’Association des librairies de Madrid, cette initiative vise à « soutenir le réseau des librairies indépendantes et à favoriser le rapprochement entre les citoyens, les livres, la lecture et la culture ». Une infime partie de la population considère ces commerces comme des lieux de rencontre, de découverte et de flânerie. Par ailleurs, pour certains amateurs de lecture, un contact personnalisé avec les libraires et le caractère unique de chaque commerce permettraient de réaffirmer l’identité des villes. Malgré tout, dans l’esprit d’une grande partie de la population espagnole, ces lieux sont réservés à l’élite de la société. Une image que cette journée souhaite faire évoluer. Que pensez-vous de cette manifestation ? Serait-elle envisageable en France afin de favoriser les librairies traditionnelles ?

Article écrit avec la participation de Camille

Les plus belles librairies du monde à découvrir

Certaines libraires sont exceptionnelles. Dans le monde entier, des architectes ont rendu hommage à ces espaces culturels en imaginant des constructions surprenantes. Nous vous proposons de découvrir quelques-uns de ces lieux hors du commun.

Librairie Lello à Porto, Portugal
Cette libraire centenaire de style art nouveau et gothique fut construite en 1881 par Xavier Esteves. Elle s’étend sur deux étages et un escalier monumental rouge occupe son hall d’entrée. De magnifiques vitraux et étagères illuminées donnent un véritable cachet à cet endroit où 120 000 titres sont disponibles. Elle fut classée troisième plus belle librairie du monde par le journal britannique The Guardian.


Librairie El Ateneo à Buenos Aires, Argentine
Cet endroit était initialement le théâtre Gran Splendid, un haut lieu de la culture argentine
où les plus grands danseurs de tango tels que Francisco Canaro ou encore Roberto Firpo ont défilé. Au cours de l’année 2000, sous la direction de l’architecte Fabrizio Manzone, le lieu se transforma en librairie tout en conservant son décor de l’époque. Désormais, l’ancienne scène accueille un café et les balcons sont des lieux de repos et de lecture où 120 000 titres peuvent être consultés.

 

Librairie Selexyz Dominicanen à Maastricht, Pays-Bas
Cette librairie se situe au sein d’une église dominicaine, datant du 13ème siècle. Ouverte en 2006, elle fut réalisée par deux architectes néerlandais. En alliant modernité et tradition, ils ont réussi à ne pas dénaturer ce lieu. Au sein de cette librairie, vous pouvez vous délecter d’un ouvrage tout en admirant les fresques et l’architecture exceptionnelle. Le quotidien The Guardian l’a proclamé comme étant la plus belle librairie du monde.

 

Librairie El Pendulo à Mexico, Mexique
Ce lieu culturel mexicain est tout à fait atypique puisqu’une librairie, un café-restaurant et une salle de concert cohabitent au sein d’un même espace. Les plats servis par le restaurant portent le nom d’écrivains célèbres. Depuis 1992, plaisir de la bouche et littérature cohabitent, de quoi ouvrir les appétits culturels.

 

Librairie Tropismes à Bruxelles, Belgique
Cette librairie est installée depuis 1984 dans l’ancien haut lieu du jazz belge des années 60 mondialement connu, Blue Note. Elle privilégie la littérature et les sciences humaines ainsi que les beaux-arts et la jeunesse. En 1992, les caves de cet espace furent réaménagées par le jeune architecte Philippe Jelli. Depuis, un escalier y conduit les passionnés de lecture dans une ambiance feutrée et colorée. 

Article écrit avec la participation de Camille