Tag Archives: Jean Dorval


Jean_Dorval_Edilivre

Rencontre avec Jean Dorval auteur de « Le carnet de voyage marocain »

Jean_Dorval_EdilivreJean Dorval aime l’écriture. Il compose des poèmes depuis qu’il est ado, et s’adonne au journalisme depuis les années quatre-vingt-dix. Il est parisien d’origine et l’Amour l’a conduit jusqu’à Metz, où il vit désormais en Lorrain de cœur et d’esprit. Il est l’auteur de deux recueils de poésie : Le Semeur de sentiments et Le carnet de voyage marocain, qui vient de sortir chez Edilivre, disponible en librairie et sur Internet. Il a répondu à quelques questions.

Présentez-nous votre ouvrage.
Jean Dorval : « Ce Carnet de voyage sentimental a été réalisé au cours d’un séjour dans le Sud Maroc. Les courbes du désert et des oueds ont ici-bas une féminité très inspirante. J’ai baptisé de suite ce recueil de poésie : Le carnet de voyage marocain. Le Maroc traditionnel est le décor idéal pour ce rêve éveillé, dédié à deux Muses. Que voilà une belle invitation au partage de doux transports amoureux, mêlés entre dunes et lunes ! Romantisme quand tu nous tiens ! »

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J. D. : « Je suis passionné par la Féminité. Ce livre est donc la suite de mon premier recueil de poésie : Le Semeur de sentiments. Les deux Muses dont je parle ont fait chavirer mon cœur. Il y a tout au long de ce récit, amoureux et langoureux, une frontière ténue entre phantasme et réalité. Ce recueil de poésie reste dans la veine romantique. C’est un véritable Carnet de voyage, initiatique et spirituel, bercé d’érotisme, intimiste, à déguster en imaginant être derrière le moucharabié ou sous la tente berbère. »

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
J. D. : « Cet ouvrage s’adresse à tous les Amoureux de la Vie, à tous ceux qui s’aiment et qui n’ont pas peur de s’engager sur la durée. Et ce, même, si tout à une fin ou plutôt… une faim ! »

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
J. D. : « A l’heure du matérialisme et de l’hyperconsommation, mes vers libres prouvent qu’il reste une place pour l’Amour, placé sous le regard du Créateur. Chacun peut prendre un ticket pour l’Amour, et ce, malgré le monde de dingues dans lequel on vit. L’Amour finalement, c’est l’Écologie des corps et des âmes ! » .

Où puisez-vous votre inspiration ?
J. D. : « Mon inspiration sentimentale est intimement liée – comme tous les poètes – à la relation que je vis avec une Femme, une Muse. Mais, il se peut aussi que par de grands moments de solitude (que tout être humain rencontre dans sa vie), je phantasme cette Muse. Elle n’en reste pas moins désirable ! »

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J. D. : « Je suis en train de finaliser mon troisième recueil de poésie. Il est dédié à l’introspection, au partage et au renouveau. »

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J.D. : « Je dirais tout simplement : Aimez-vous les uns les autres ! C’est dans l’écoute mutuelle, dans le couple, comme en société, que l’on devient acteur de l’Amour du Prochain. Ce n’est pas facile. On ne réussit pas toujours à 100%. Parfois même, on échoue. Il faut alors se relever et réessayer. Cela vaut le coup d’être tenté et retenté ! Je serai en dédicace le samedi 28 novembre, de 10h à 18h, au 2ème salon du livre Des livres et vous, à Mancieulles, en Meurthe-et-Moselle. »

Rencontre avec Jean Dorval, auteur de « Le Semeur de sentiments »

Jean_Dorval_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Mon recueil de poésie « Le Semeur de sentiments » est un plaidoyer pour l’Amour vrai, sans complexes. C’est un ouvrage qui se veut résolument romantique et fleur bleue ; des valeurs désuètes, mais que j’assume. Il est dédié à quelques unes de mes Muses. Celles qui m’ont fait le plus rougir de plaisir, celles qui ont su faire battre mon cœur à 100 km/h. Cet ouvrage est teinté d’érotisme, sans tomber dans le porno. Il est bourré de jeux de mots, voire de maux… Et de jolies surprises mélodiques !

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
C’est un rêve d’ado qui se réalise. J’écris depuis cette période, comme beaucoup d’auteurs. Je souhaitais faire connaître ce que je ressens sur l’Amour au travers de ma poésie. Une manière comme une autre de remercier LA Muse, une manière comme une autre d’exprimer ma sensibilité.

Que signifie votre titre ?
« Le Semeur de sentiments », c’est moi au travers de mon propos. Mes vers libres sont des semailles destinées à faire pousser ou entretenir l’Amour dans le cœur des femmes que j’ai aimé ou que j’aime.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Ce recueil s’adresse à tous les Fous d’Amour, toutes générations confondues. A tous ceux qui misent sur la qualité, le respect et la confiance dans une relation entre un homme et une femme. C’est une balade jonchée de mots qui promène le lecteur dans une passion constamment renouvelée et fusionnelle. Un peu comme si je semais en permanence des braises pour rallumer à chaque instant le feu ardant de l’Amour.

D’où vous vient cette passion pour la poésie ?
La Poésie m’a permis de sortir de ma timidité, de vaincre mes peurs de la vie, d’exprimer à celles que j’ai aimé ou que j’aime mes sentiments. Mais, mes vers peuvent aussi exprimer une séparation, voire la solitude. Qui dans la vie n’a pas ressenti ces états d’âmes ? La Poésie, c’est ma thérapie contre les maux par les mots. C’est aussi mes mots doux à partager à deux !

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Ce livre témoigne que dans cette société superficielle, matérialiste, et où la malbouffe prévaut autant que la malbaise, il reste encore de la place pour le Sentiment, pour les Sentiments vrais ! Quoi de plus beau que de déclarer sa flamme à une femme ? Certes, on peut se planter. Mais, on peut aussi arriver à lui transmettre ce que l’on ressent pour elle et pour elle seule ; ce sur-mesure sentimental, taillé que pour elle, en toute vérité, venu du cœur, et qu’elle partage ou finit par partager. La poésie est une séduction de tous les instants, écrite, mais que l’on peut aussi lire à sa promise à sa guise.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je travaille à partir du vécu, de bribes de phrases entendues, en partant d’un mot, en faisant appel à mon imaginaire et au fantasme, d’après un air musical ou un passage de film enthousiasmant, inspiré par les vers d’un autre poète, suite à l’émoi créé par une rencontre féminine troublante, etc. Mais, j’écris surtout en vers libres et indomptables, comme moi ! Mes vers, ce sont mes chevaux sauvages galopants sur une feuille dédiée à LA Muse, à ma Muse !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je suis en train de finaliser mon deuxième recueil de poésie. Il s’intitule « Le Carnets de Voyage Marocain ». Il s’agit d’un témoignage de ma passion pour le Sud-Maroc, ses paysages désertiques et ses traditions ancestrales. Une magnifique région où j’ai déjà séjourné, pour laquelle j’ai une très grande affection, et dont, j’apprécie particulièrement l’accueil des habitants. Il s’agit d’un voyage entre oueds et palmerais, entre casbahs et moucharabiehs, dédié à deux femmes. J’ai aussi plusieurs autres ouvrages de poésie sur le feu ; un sur la prière et le social, un sur mes enfants, et un autre sur la Nature et les traditions Lorraines.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je crois qu’il faut redonner une place importante à l’Amour dans le couple, qu’il convient de fuir la société de consommation qui pousse à consommer dans les lits uniquement de la malbaise au détriment des sentiments, au même titre que de la malbouffe dans les assiettes. Il faut réapprendre à se connaître, à prendre son temps pour tomber amoureux, se séduire en continu, faire durer l’Amour dans le temps et l’entretenir au quotidien comme un petit Jardin d’Éden caché, bio, dédié au couple qui doit être Harmonie. En clair, il faut savoir se pardonner tous les jours, reconnaître ses erreurs, pardonner celles de l’Autre, communiquer verbalement et sexuellement, se câliner mutuellement, et vivre chaque instant comme s’il s’agissait de la première fois (voire de la dernière) que l’on se voyait. Il est important de se découvrir et de se redécouvrir, de se surprendre, afin de ne pas tomber dans la routine. Il faut redevenir « vierge », l’un pour l’autre, comme si l’on s’offrait l’un à l’autre à chaque rencontre, même quotidienne. Il convient de miser sur la qualité d’une relation à deux, de vivre un CDI (Câlin à Durée Indéterminée), plutôt que de parier sur une quantité de conquêtes incontrôlables et éphémères en CDD (Câlin à Durée Déterminée), juste pour satisfaire la nature. L’Amour, c’est prendre conscience que l’Autre existe, et de tout ce que l’on peut lui apporter de bon pour le rendre heureux. L’Amour, c’est un Bonheur simple, gratuit, à portée de tout le monde, pour peu que l’on veuille bien se donner la peine de le vivre.

Je dédicacerai mon ouvrage « Le Semeur de sentiments » au 1e salon du livre qui se tiendra au parc de loisirs du lac de la Madine en Meuse, du dimanche 24 au lundi 25 mai 2015. Je serai aussi présent au 6e salon du livre « Boulay Bouq’in » en Moselle, le samedi 27 et le dimanche 28 juin 2015.

 

Jean Dorval dans Le Républicain Lorrain pour son ouvrage  » Le Semeur de sentiments « 

logo_Le_Républicain_Lorrain_2015_Edilivre

 

 

 

 

article_Le_Republicain_Lorrain_Jean_Dorval_2015_Edilivre