Tag Archives: Beatrix Delarue


Rencontre avec Beatrix Delarue et Lorraine Lapointe, auteurs de « D’une mer à l’autre »

Beatrix_Delarue_Lorraine_Lapointe_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
C’est un recueil d’une soixantaine de poésies sur la mer composé par deux auteures dans un style parfois inspiré de la versification classique ou en vers libres selon nos émotions de l’instant. Évidemment nous parlons de la mer physique, mais aussi de nos mers intérieures…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Parce que la mer est un sujet qui nous passionne toutes les deux, nous portons la mer en nous dans notre culture, enfance et souvenirs les plus lointains. Nous avions vraiment envie de réunir tous nos poèmes dans un seul livre pour offrir au lecteur des morceaux choisis qui partagent parfois les mêmes essences.

D’où vous vient cette passion pour la poésie ?
Pour Lorraine, c’est une passion qui remonte à son enfance vécue sur les bords du fleuve St Laurent au Québec, alors qu’elle avait 12 ans : «Je m’évadais de la réalité un peu difficile en écrivant des mots, j’en faisais des chansons et elles me consolaient des pertes de mon quotidien.»
Pour Béatrix, cette passion vient également de son enfance au bord des côtes africaines où elle est née, et en particulier sur les banc de l’école primaire : «mon cahier de poésie était mon cahier préféré, tout comme celui de rédaction un peu plus tard; j’écrivais des petits textes et histoires pour m’amuser et m’évader aimant beaucoup observer le monde tout autour de moi.»..

Comment s’est passé votre collaboration ? Est-ce que c’est compliqué d’écrire à deux ?
Nous avons écrit au fil des ans des poèmes chacune de notre côté, nous en avons composé ensemble en vacances au bord de la mer, individuellement et à deux plumes. En ce qui nous concerne c’est assez facile car nous avons une amitié profonde et notre style poétique se complète bien.

À quels lecteurs s’adressent votre ouvrage ?
À tous les lecteurs d’une mer à l’autre, à tous les amoureux de la mer et puisque nous sommes de deux pays différents, c’est un ouvrage universel et sans frontières. Comme le dit si bien la devise du Canada : A mari usque ad mare qui veut dire  »de la mer jusqu’à la mer »…

Quel message avez voulu transmettre à travers ce livre ?
Nous avons voulu transmettre un message poétique temporel et intemporel, mais c’est un message qui plonge parfois plus profondément dans les mers intérieures s’attachant parfois aux drames de la vie humaine, à la nostalgie, la douleur, la résignation mais aussi l’amour des autres, la beauté de la vie, les rêves, les voyages, l’imagination, le mystère et la liberté…la mer comme source de vie et interrogations dans la confrontation avec l’océan, l’homme ne cesse d’interroger son rapport à la mort, à la vie et à l’éternité…

Où puisez-vous votre inspiration ?
Beaucoup de choses nous inspirent : les promenades au bord de mer, la beauté de la nature, le sourire d’un enfant, le quotidien tout simplement mais aussi l’actualité, les différences, le silence, la musique, nos souvenirs et expériences personnelles, la lecture d’autres poètes classiques ou contemporains qui nous ont marqués tout au long de notre parcours, l’envie de créer dans une expression naturelle à toutes les deux et malgré les difficultés un certain enthousiasme de la vie.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Nous avons en préparation en commun un autre recueil de poésie dans le même style que celui-ci mais sur un thème différent que nous dévoilerons bientôt, un roman jeunesse historique sur une période de l’histoire du Canada et de la France, et pour chacune un travail plus personnel sur une pièce de théâtre, un livre de contes du monde et d’autres recueils divers de poésie…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
L’amour de l’écriture et la création est notre passion à toutes les deux, écrire est pour nous une nécessité et un art qui fait partie de notre vie depuis toujours; mais avoir en plus des lecteurs est un privilège pour nous et nous voulons en prendre grand soin. Nous espérons que nous toucherons leur cœur et qu’ils se reconnaîtront à travers nos écrits.
A tous nous leur souhaitons bonne lecture et bonne navigation au gré de nos pages…