Rencontre avec Hannah, auteur du  » Bruit du silence « 

Hannah_EdilivrePouvez-vous nous présenter votre ouvrage en quelques mots ? Cet ouvrage est le résultat d'un long mûrissement. Il y a quelques années, j'ai jeté quelques lignes sur du papier, l'équivalent de six pages environ, comme une urgence, un impératif. J'avais commencé mon analyse et le travail sur ce père inexistant (je le croyais en tout cas) dans ma vie. L'urgence passée, ces quelques feuilles ont été mises de côté, je n'y pensais plus. Il s'est trouvé que l'an dernier j'ai fait lire ces quelques feuilles à une amie qui fut très touchée. J'ai relu l'ensemble et me suis installée pour en faire un récit plus conséquent. Votre oeuvre a-t-elle une part autobiographique ? Cette oeuvre en effet est autobiographique, romancée bien sûr lorsque je fais parler ce père, mais concernant la petite fille, rien n'est inventé, ni les émotions, ni les souvenirs. Pourquoi avez-vous choisi ce titre ? Ce titre s'est imposé comme une évidence car, pour moi, tout ce que l'on refoule, tout ce que l'on n'exprime pas, crée à un moment ou à un autre beaucoup de remous, beaucoup de tintamarre et retentit bien sûr sur nos comportements. Le silence peut faire beaucoup de bruit pour un enfant. Le sien, celui de la famille, de l'entourage. Votre récit oscille-t-il entre fiction et réalité ?  Un récit n'oscille-t-il pas toujours entre fiction et réalité dans la mesure ou l'impression du passé, les souvenirs, sont relativement fidèles et propres à chaque personne?. Les romans familiaux sont vécus très différemment dans une fratrie par exemple; pour un même évènement chacun aura son interprétation, son ressenti. Et puis, les parents eux aussi ne se comportent pas de la même manière d'un enfant à l'autre et bien sûr selon leur évolution. La thématique de la famille prédomine-t-elle chez vous ? Oui, c'est un sujet très intéressant pour moi. Là se jouent en effet tellement de choses ! Avez-vous déjà écrit des ouvrages ? Non, le bruit du silence est mon premier ouvrage. Un autre est en élaboration mais, chut.... Un dernier mot pour vos lecteurs ? Un dernier mot pour mes lecteurs dites vous ? Et bien, d'abord, merci à ceux qui vont me lire, j'espère qu'ils percevront combien cet ouvrage a été important pour moi. Lorsque l'on a des choses à dire, il est nécessaire à un moment ou à un autre de les dire, ça peut être sous forme de roman, de travail personnel, voire les deux pourquoi pas ? Je voulais aussi que ce récit soit un témoignage pour aider les mamans et les papas parfois, à comprendre combien un enfant a besoin de son père et pas seulement de sa mère.    

Commentaires